Gâteaux et fondants

Rüblitorte – Gâteau aux carottes suisse (sans beurre)

image-1Ma première semaine de vacances scolaires, j’ai eu la chance de la passer en Allemagne, et plus particulièrement à Berlin. En famille d’accueil, chez l’habitant, c’est toujours dans ce contexte que des liens se nouent, et que la culture du pays est la plus présente.

Nos petits-déjeuners  étaient composés de petits pains noirs aux graines de toutes sortes, que l’on mange avec du fromage, de la charcuterie… Bref, le petit-déjeuner typique ! J’adore ces petits déjeuners salés qui tiennent au corps toute la matinée !

Leurs déjeuners ressemblent sensiblement aux notres, avec tout de même une grande différence : point de dessert chez les germaniques !! Même pas un petit fruit, un yaourt…

Et ça, pour une adepte du sucrée comme moi, ça va deux jours… mais après, mon corps réclame du sucre !

Vite fait bien fait, on prépare avec la jeune fille de la famille un délicieux gâteau aux carottes, parfumé aux épices douces, mais attention, sans beurre s’il vous plaît ! Une délicieuse recette trouvée sur le blog Macaronette & Cie, que j’admire pour les magnifiques réalisations patissières qu’on y trouve… 😉

Je vous livre à mon tour la recette de ce gâteau aux carottes délicieux, d’un moelleux incomparable, très léger et parfumé aux épices.

Le plus ? Son glaçage royal citronné, qui donne du peps au gâteau ! Yummy !!!

image-3

Rüblitorte – Gâteau suisse aux carottes, sans beurre !

  • 6 œufs
  • 100 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 300 à 350 g de carottes
  • 180 g de poudre d’amande
  • 180 g de poudre de noisette
  • 1 cc de levure chimique
  • 60 g de farine
  • 1/2 cc de clou de girofle en poudre
  • 2 cc de cannelle en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 1 citron bio
  • du sucre glace en quantités suffisantes

1)    Préchauffez votre four à 180°C.

2)    Pelez, lavez et râpez les carottes.

3)    Fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre et le sucre vanillé vigoureusement,
jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

4)    Tamisez ensemble la levure et la farine, 
ajoutez-y la poudre d’amande et de noisette,
 ainsi que les épices.

5)    Incorporez le tout dans le mélange de jaunes d’œufs,
 puis ajoutez les carottes râpées.

6)    Battez les blancs en neige avec une pincée de sel, puis incorporez-les délicatement à la pâte avec une spatule.

7)    Beurrez et farinez un moule à manquer de 24 cm de diamètre,
 versez-y la pâte.

8)    Enfournez et laissez cuire 40 minutes,
en vérifiant la cuisson au couteau.

9)    Démoulez et laissez refroidir sur une grille.

10) Lavez et prélevez le zeste du citron, puis son jus. Réalisez un glaçage royal en mélangeant ceci à du sucre glace (je n’ai pas de proportions précises, je fonctionne un peu au « pifomètre »… !).

11) Versez ce glaçage sur le gâteau, ou bien badigeonnez-le à l’aide d’un pinceau…

image-6

Pour l’anecdote, les petites fleurs bleues en premier plan sur la toute première photo, on les appelle, dans la langue de Goethe, des « Vergiss mein nicht », soit en vieil allemand, « ne m’oublie pas » ! Plutôt approprié, quand on pense que je viens de passer un superbe semaine dans une famille d’accueil 😉

Andréa Lou.

Advertisements

8 réflexions au sujet de « Rüblitorte – Gâteau aux carottes suisse (sans beurre) »

  1. Très heureuse que ce gâteau t’es plu. et surtout merci du lien et de tes propos.
    Je ne connaissais pas le nom allemand des myosotis que l’on appelle en anglais « Forget me not » et en danois « Forglemmigej » (pour les langues dans lequel j’en connais le nom). En français, il n’y a que dans la littérature poétique qu’on le comme « Ne m’oublie pas ».
    Apparemment cela viendrait d’une légende de chevalier qui envoya cette fleur à sa belle en lui demandant de ne pas l’oublier.
    J’avoue que j’adore cette fleur de printemps qui égaye mon jardin.
    Très bon séjour en Allemagne, peut-être en ramenera-tu une bonne recette à nous faire découvrir.
    Bonne fin de semaine

  2. superbe recette… nous découvrons ton blog avec gourmandise…ravie de te connaître, tu aurait la cotte dans notre famille car nous sommes Lorraine d’origine et la culture germanique fait partie de notre patrimoine…
    Bisous Gourmands
    Sissi et Abrielle

    1. Merci pour vos gentils compliments !
      C’est vrai que j’apprécie grandement la cuisine et la pâtisserie de nos amis germaniques, mais aussi celles des anglais, des américains, des suisses… J’aime découvrir de nouvelles cultures 😉 surtout par la gourmandise…!

      À bientôt de vous lire,
      Andréa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s