Terrine d’aubergine au miso (vegan & sans gluten) 🍆

img_2453

Ami-e-s gourmand-e-s, bonjour ! 👋

Il y a des recettes et des mets qui vous marquent. Eh bien cette terrine en fait partie !

Réalisée pour un évènement familial , cette terrine a fait l’unanimité : un délicieux goût d’aubergine confite, la fraîcheur du persil, la douceur du lait de coco, le tout relevé par le tahin et la pâte de mise. Un véritable délice !

img_2452

 🍆 Terrine d’aubergine au miso (vegan & sans gluten) 🍆

Ingrédients :

  • 2 aubergines moyennes
  • 2 oignons rouges
  • 5 cs de lait de coco
  • 125 g de tofu ferme
  • 300 ml de lait végétal au choix : soja, avoine, riz, amande… Non sucré.
  • 4 cs de miso blanc
  • 1 cs de purée de sésame (tahin, en magasin bio ou épicerie orientale)
  • 1 cs de jus de citron
  • 1 cs de sirop d’érable ou 1 cc de sucre de canne non raffiné (muscovado) + 2 cc d’eau
  • 1,5 cc d’agar-agar
  • 1 gousse d’ail
  • ½ à 1 bouquet de persil (au goût)
  • 2 cs de graines de tournesol ou de sésame grillées
  1. Coupez les aubergines en dés, et émincez les oignons. Dans une poêle, faites chauffer 3 cs à soupe de lait de coco. Faites-y cuire les aubergines et les oignons pendant 15 à 20 sur feu moyen, jusqu’à ce que les aubergines soient fondantes, en ajoutant les 2 cs de lait de coco supplémentaire lorsque cela vous paraît nécessaire.
  2. Laissez tiédir, puis ajoutez le tofu émietté, mélangez.
  3. Dans une petite casserole, mélangez au fouet le lait de soja et l’agar-agar, portez à ébullition pendant 2 min en mélangeant constamment. Versez sur les aubergines, mélangez, ajoutez le reste des ingrédients.
  4. Mixez complètement ou non selon vos goûts, puis ajoutez le persil lavé et ciselé. Mélangez.
  5. Versez dans une terrine chemisée de papier film, saupoudrez des graines  de tournesol ou de sésame, placez au frais minimum 3h avant de déguster.

L’inspiration vient d’ailleurs ! Cette recette me vient du magnifique, que dis-je, indispensable livre Vegan de Marie Lafôret

img_2448

 Ça vous plaît ? N’hésitez pas à liker ma page Facebook, mon Instagram & à me laisser un commentaire ! 🎭

Publicités

Far breton aux pruneaux (sans oeufs, sans lait, vegan)

IMG_0379 (1)

Amis gourmands, bonjour ! 

Le far breton, c’est une réelle institution. Alors que beaucoup de desserts traditionnels de nos régions sont tombés aux oubliettes (expression désuète bonjour), le far semble ne pas avoir quitté le devant de la scène.

Enfin, je ne suis probablement pas très objective : ma grand-mère est bretonne pure souche, alors niveau far aux pruneaux, j’ai dégusté ! Et j’en redemande.

Ce far convient à tous, allergiques ou végétaliens, car ne contient ni oeufs, ni lait. Ma mère, qui pourtant à fait de la cuisine son métier, est restée coite devant ce far : « Mais comment as-tu réussi à obtenir une telle texture, si proche de celle d’un far traditionnel, sans oeufs ni lait ? ». Ah ça, c’est des heures en cuisine maman… En réalité, le lait végétal est parfait dans cette recette, et la texture « flan » est apportée par des graines de chia, pour leur propriété mucilagineuse !

IMG_0378 (1)

Far breton (vegan)

Ingrédients :

  • 250 g de pruneaux *
  • 2 cs de graines de chia + 10 cs d’eau
  • 200 g de farine
  • 40 g de Maïzena
  • 1 cs de mélasse **
  • 30 g de sucre roux (non raffiné pour ma part)
  • 450 mL de lait végétal
  • 2 cs de vanille liquide (2 cc pour de l’extrait de vanille)
  1. Préchauffer le four à 180°.
  2. Avec un moulin à café électrique (par exemple), moudre les graines de chia jusqu’à l’obtention d’une poudre pas trop fine.
  3. Dans un bol ou un verre, mélanger les graines de chia moulues avec 10 cuillères à soupe d’eau. Laisser le mélange gonfler.
  4. Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre et la maïzena. Creusez un puits. Ajoutez-y le mucilage de graines de chia avec le lait, l’extrait de vanille et la mélasse.
  5. Préparer le moule à gâteau (soit en le huilant légèrement, soit en utilisant une feuille de cuisson dans le fond).
  6. Réserver environ 5 pruneaux. Déposer le reste des pruneaux dans le moule à gâteau, versez la pâte dessus, puis disposer délicatement les 5 pruneaux restant sur le dessus. Mettre au four pendant 30 minutes à 40 minutes.

Psst ! Par ici pour quelques précisions :

* Les pruneaux : comme pour les clafoutis, il y a deux écoles : ceux qui préfèrerons dénoyauter les fruits avant de les intégrer à la pâte, et ceux qui laissent les noyaux. Pourquoi choisir de les laisser ? Car en cuisant avec le fruit, ils donnent un meilleur goût au far. En plus, la recette est plus rapide à réaliser. Personnellement, je laisse toujours les noyaux. Pourquoi choisir de les enlever ? Si vous faites votre far pour de jeunes enfants, il est fortement conseillé de dénoyauter les fruits, pour des raisons évidentes de sécurité. Sinon, vous pouvez aussi estimer qu’il est plus agréable de manger un far sans noyaux.

** La mélasse : Késako ?? Si vous suivez mon blog depuis quelques temps (sinon, bienvenue !), vous connaissez ce sirop noir riche en minéraux et résultant de raffinage du sucre qu’est la mélasse. Son goût est caractéristique, très fort, et apporte une saveur suave et nouvelle au traditionnel far breton, que nous apprécions beaucoup. Elle donne aussi une couleur sarrasine à mon far, qui n’est pas pour me déplaire. Je l’achète en magasin bio. Si vous ne souhaitez pas l’utiliser, vous pouvez la remplacer par du sirop d’agave ou d’érable, ou tout simplement 40 g de sucre roux.

L’inspiration vient d’ailleurs ! C’est sur le blog végétal d’Hélène, Tasting good naturally, que j’ai trouvé on bonheur

IMG_0384

Chez toi, le far breton fait-il parti des classiques ? Échangeons en commentaire 🙂

Far aux prunes rouges & cannelle

… au lait d’avoine !

IMG_4772

IMG_4770

Amis gourmands, bonjour !

Les prunes sont le petit plaisir fruité de la fin de l’été. Mûres à point, elles sont sucrées à souhait, cuites, elles gagnent en acidité.

Je l’ai ai cuisinées simplement, dans un far, avec une touche de cannelle et du lait d’avoine. La far est très onctueux tout en ayant une belle tenue, et a été dévoré en un clin d’oeil ! C’est un signe…

Far aux prunes rouges & cannelle

Ingrédients :

  • 3 cs de sucre complet (muscovado clair pour moi, trouvable en magasins bio)
  • 100 g de farine
  • 2 cc de cannelle (plus ou moins selon vos goûts)
  • 1 pincée de sel
  • 3 œufs
  • 50 cl de lait (d’avoine ici, mais vous pouvez substituer par le lait que vous souhaitez)
  • 400 g de prunes rouges (ou quetsches)
  • 30 g de beurre + 2 cs de sucre
  1. Dans un saladier, placez la farine, 3 cs de sucre, le sel et mélangez.
  2. Formez un puits puis versez-y les œufs battus en omelette. Mélangez.
  3. Faites chauffer le lait, puis incorporez-le petit à petit à l’appareil, en mélangeant constamment (cela évite la formation de grumeaux).
  4. Préchauffez votre four à 220°C.
  5. Beurrez votre moule généreusement, puis saupoudrez-le de sucre. Placez-y vos prunes dénoyautées et coupées en deux, versez dessus l’appareil puis enfournez pour 40 min environ (en surveillant).
  6. Au sortir du four, laissez tiédir votre far une vingtaine de minutes, puis servez avec une boule de glace à la vanille pour encore plus de gourmandise !

IMG_4767

Pour laisser un commentaire (ça me fait toujours très plaisir !), cliquez sur la petite bulle juste en dessous à droite 😛