Carrés gourmands aux fruits secs (vegan) 🌰

IMG_3077

Ami-e-s gourmand-e-s, bonjour ! 👋

Les carrés que je vous propose aujourd’hui sont riches et réconfortants. Posé sur un base de pâte sablée 100% végétale se trouve un mélange de fruits secs et de noix, gourmand à souhait.

Ils sont parfaits pour accompagner le thé ou le café 🙂

Carrés dattes et noix (vegan) 🌰

Ingrédients :

  • 120 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 120 g d’huile de coco ou de margarine (100% végétale et sans huile de palme) à température ambiante
  • 110 g de dattes
  • 100 g de noix
  • 50 g de raisins secs (ou autre fruits secs)
  • 50 g de noix de coco râpée
  • 1 cc d’extrait de vanille (optionnel)
  • 2 cs de fécule (maïs, tapioca, pomme de terre)
  1. Préchauffez votre four à 190°C. Chemisez votre moule de papier sulfurisé.
  2. Dans un saladier, mélangez la farine, le sel et l’huile à la fourchette jusqu’à l’obtention d’une pâte grumeleuse.
  3. Pressez la pâte ainsi obtenue dans votre moule, puis enfournez pour 12 à 14 min.
  4. Pendant ce temps, coupez les dattes en morceaux, puis plongez les dans un peu d’eau bouillante dans une casserole. Baissez le feu, laissez frémir environ 10 min.
  5. Dans un saladier, mélangez la pâte de date ainsi obtenue aux autres ingrédients : les noix concassées, les raisins, la fécule et la vanille. Enfournez à nouveau pour 15 min environ.
  6. Sortez le sablé du four, laissez tiédir puis coupez-le en carrés ou losanges. Régalez vous !

L’inspiration vient d’ailleurs ! Cette recette me vient du livre La revanche des véganes aux Éditions l’âge d’homme.

IMG_3080

Ça vous plaît ? N’hésitez pas à liker ma page Facebook, mon Instagram & à me laisser un commentaire ! 🍋

Publicités

Tarte rustique abricots et romarin

…. parce-que je ne m’arrête plus de faire des tartes rustiques !

IMG_0211

Amis gourmands, bonjour !

Je fonctionne beaucoup par fixette, pas vous ? J’ai eu ma période pâtisseries « sans beurre », ma période cakes, ma période cheesecakes, ma période biscuits… Certaines tendances sont ancrées, comme celle de la pâtisserie aux légumes ou plus généralement mon addiction aux nouvelles sensations gustatives.

Bref, vous m’aurez vu venir, je suis un peu dans ma période « tarte rustique ». J’en ai déjà réalisé trois, et à chaque fois c’est un plaisir de les réaliser (les mains dans la pâte j’adore !), de les présenter, et de les déguster.

Voici donc la recette de la tarte rustique abricots et romarin, avec un peu d’amande aussi ! J’ai suivi à la lettre (une fois n’est pas coutume) la recette du superbe blog Rock the Bretzel.

IMG_0210

Tarte rustique aux abricots et romarin

Ingrédients :

Pour la pâte brisée:

  • 200 g de farine
  • 12 g de sucre
  • 3 g de sel
  • 100 g de beurre mou
  • 20 g de jaunes d’œuf
  • 30 g de lait

Pour la garniture :

  • 1 cuillère à soupe de poudre d’amandes
  • 80 g de cassonade
  • ½ jus de citron
  • Une quinzaine d’abricots frais

Pour la finition:

  • 30 g de cassonade
  • 50 g de beurre
  • 3 branches de romarin frais
  • 1 œuf pour la dorure
  • Amandes effilées
  • 2 cuillères à soupe de confiture d’abricot
  1. Préparer le pâte à tarte : Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre et le sel.
  2. Ajouter le beurre mou coupé en morceaux et pétrir du bout des doigts, jusqu’à ce que la farine et le beurre forment un « sable » fin. Ajouter les jaunes d’œuf et le lait au fur et à mesure en mélanger à vitesse minimale. Ne pas trop travailler la pâte.
  3. Ramasser la pâte en boule, filmer et réserver au frais 30 min au minimum.
  4. Abaisser votre pâte en un cercle et la déposer sur un papier cuisson légèrement fariné.
  5. Réserver au frais 15 min.

Pour la garniture :

  1. Travailler la poudre d’amandes avec la cassonade puis ajouter le jus de citron.
  2. Détailler les abricots en 4.
  3. Déposer la garniture à l’amande au centre en laissant 3 cm de pâte sur les bords. Recouvrir d’abricots.
  4. Rabattre les bords de la pâte et les dorer à l’œuf battu, saupoudrer de sucre cassonade (soyez généreux, les abricots cuits, c’est acide !).
  5. Déposer les branches de romarin et recouvrir de lamelles de beurre.
  6. Enfournez pendant 30 à 40 min. Au bout de 30 min, enlever les branches de romarin et parsemer d’amandes effilées. Poursuivre la cuisson jusqu’à joliment coloration.
  7. Réserver sur une grille.

IMG_0207

Intéressé(e) par une autre recette sucrée utilisant du romarin ? Filez voir mes délicieux biscuits raisins secs, orange et romarin!

IMG_1839

Pour me laisser un commentaire, cliquez sur la petite bulle juste en dessous à droite 😛

Tarte rustique rhubarbe et amandes

…au placard, moules raffinés ! L’important c’est de se régaler !

IMG_0220

IMG_0223

Amis gourmands, bonjour !

Il y avait longtemps que je voulais faire une tarte rustique. L’idée de pouvoir réaliser une tarte sans moule me plaisait beaucoup.

Mais quoi de plus logique que d’attendre de se trouver au fin fond de la Bretagne, dans une cuisine rustique qu’est celle de ma grand-mère, pour réaliser la fameuse tarte ?

D’habitude, quand je me mets à pâtisser quelque chose ici, c’est toujours très compliqué : ma grand-mère n’est équipée d’aucun ustensile pour cuisiner sucré. Mais avec cette fameuse tarte, vous n’aurez besoin de rien de plus que vos mains et un four !

Quant à la rhubarbe, nous n’avions qu’à aller la cueillir (sous la pluie, certes, on parle quand même de la Bretagne !) dans le jardin !

En conclusion, j’ai adoré réaliser cette tarte, j’ai eu l’impression de retourner en enfance en maniant la pâte crue comme de la pâte à modeler. Elle s’est avérée délicieuse, pas trop acide grâce à la caramélisation de la rhubarbe en amont, et parfaitement friable.

Tarte rustique rhubarbe et amandes

Ingrédients :

  • 9 tiges de rhubarbe (cela réduit énormément à la cuisson)
  • 50 g de beurre doux
  • 50 g de sucre roux (pas complet car ce dernier ne caramélise pas)
  • 50 g de poudre d’amande (torréfiez-la au préalable sur une plaque 10 min à 180°C)

Pour la pâte (d’après Gourmet & Gourmand) :

  • 110 g de beurre demi-sel
  • 2 cs de sucre
  • 1 œufs
  • 150 g de farine
  • 30 g de poudre d’amandes torréfiée
  1. Préparez la pâte : dans un saladier, placez la farine, l’amande en poudre et le sucre. Mélangez, ajoutez le beurre froid coupé en cubes, puis sablez avec le bout de vos doigts.
  2. Une fois que la farine est bien imprégnée par le beurre (et vice-versa), formez un puits et ajoutez l’œuf battu en omelette. Incorporez-le rapidement à la pâte et formez une boule. Placez-là au réfrigérateur 30 min.
  3. Pendant ce temps, épluchez la rhubarbe et coupez la en tronçons.
  4. Faites chauffer une poêle avec le beurre et le sucre puis ajoutez la rhubarbe. Laissez cuire en mélangeant de temps en temps jusqu’à ce que le jus rendu par la rhubarbe devienne sirupeux, et que les fruits (saviez-vous qu’en réalité, la rhubarbe est un légume !) caramélisent (env. 20 min).
  5. Préchauffez votre four à 180°C.
  6. Chemisez votre plaque de papier cuisson, dispersez un peu de farine, puis abaissez-y votre pâte en un rond pas nécessairement régulier (si vous n’avez pas de rouleau, utilisez un bouteille de vin (vide ou pleine) que vous n’aurez pas peur de salir !).
  7. Au centre, placez votre poudre d’amande, puis par dessus vos fruits caramélisés (l’amande boira le jus que la rhubarbe rendra encore pendant la cuisson, et votre pâte ne sera nullement détrempée).
  8. Rabattez les bords vers le centre (optionnel : badigeonnez les bords d’un jaune d’œufs additionné de lait, je ne l’ai pas fait mais la tarte aurait été plus doré au sortir du four) puis enfournez pour 25-30 min.

IMG_0221IMG_0222

Pour laisser un commentaire, cliquez sur la petite bulle juste en dessous à droite 😛

Tarte rustique tomates, parmesan et basilic

…On ne peut juste PAS y résister !

IMG_0212

Amis gourmands, bonjour !

J’avais très envie d’utiliser les tomates mûries au soleil du jardin de ma grand-mère. La variété qu’elle et son frère récoltent est de la tomate noire de Crimée, une belle bête au pelage rouge et noir. Elle ressemble beaucoup à la tomate cœur de bœuf, et, lorsqu’on ne la cuisine pas, se laisse croquer comme un fruit juteux d’été.

Cette fois-ci, j’ai décidé de la cuisine en tarte. Les tartes rustiques me plaisent beaucoup, elle sont simples à réaliser et créent beaucoup d’effet au moment de la dégustation. Comme les tartes rustiques ne réclament pas de moule ni de fonçage, mais simplement d’être étalées et quelque peu repliées sur elle-même : un « façonnage » très simple qui se fait du bout des doigts. Eh bien mes amis, c’est justement ce contact avec la pâte que j’apprécie tout particulièrement.

Sans plus tarder donc, la recette !

Tarte rustique tomates, parmesan et basilic

Ingrédients :

  • 250 g de farine
  • 2 œufs
  • 1 cc de sucre complet
  • 100 g de beurre
  • 80 g de parmesan râpé
  • 2 à 3 tomates, en fonction de leur taille (des tomates cœur de bœuf seront parfaites pour cette recette, charnues et généreuses !)
  • 1-2 cs de moutarde
  • ½ botte de basilic frais (ou des herbes de Provence séchées)
  1. Pour la réalisation de la pâte, placez dans un saladier la farine avec le sucre et 4 cs de parmesan, mélangez. Ajoutez-y le beurre froid coupé en cubes, incorporez-le à la farine du bout des doigts. La pâte doit être grumeleuse, la farine et le beurre complètement mêlés. Formez un puits, ajoutez-y l’œuf battu en omelette, mélangez brièvement pour former une boule. Placez au frigo pour 30 min.
  2. Puis, étalez votre pâte (plutôt finement) sur du papier sulfurisé en un cercle (la régularité n’est pas de mise !).
  3. Au centre, étalez finement la moutarde à l’aide du dos d’une cuillère à soupe, puis parsemez dessus le parmesan restant (ce dernier agira comme un bouclier contre l’eau rendue par les tomates : votre pâte restera croustillante et ne sera pas détrempée), en laissant 5 cm au bord.
  4. Coupez vos tomates en tranches (enlevez le coeur), disposez-les joliment sur la le parmesan, en intercalant des feuilles de basilic entre les couches. Versez un filet d’huile d’olive.
  5. Rabattez les bords, enfournez pour 30 min environ.
  6. Laissez refroidir complètement et régalez-vous !

IMG_0213

L’inspiration vient d’ailleurs : c’est Meg & Cook qui nous régale !

Pour laisser un commentaire, cliquez sur la petite bulle juste en dessous à droite ! 😛

Tarte aux pommes, crème à l’amande et aux carottes, pâte à la semoule

… Ma foi, c’est original ( et délicieux ! )IMG_0005

IMG_0007

Amis gourmands, bonjour !

Ah, si vous me suivez depuis quelques temps, vous ne serez point étonné(e)s de cette réalisation très originale ! Une pâte à tarte faite à partir de semoule qui nous a beaucoup étonnés et ravis ! J’avoue qu’au début, j’étais très sceptique face à cette « pâte »… Est-ce que ça allait vraiment tenir ? Est-ce que les grains seraient moelleux ? Oui mon capitaine ! Testé et approuvé ! Quant à la crème carottes-miel-amande, c’est un délice ! Très douce, tout en délicatesse, on ne devine même pas la présence de carotte ! Assez culotté(e)s pour tester cette recette ? Vous ne serez pas déçus, croyez-moi !

Tarte pommes, amande et carottes – De son petit nom allemand : Möhren-Apfel-Tarte (traduite par mes soins qu’elle est la recette ;))

Ingrédients :

  • 125 g de semoule instantanée
  • 60 g de beurre
  • 2 cs de sucre muscovado (roux, à défaut)
  • 1 pincée de sel
  • 3 œufs (bio, si possible)
  • 400 g de carottes
  • 100 g de crème fraîche
  • 3 cs de miel
  • 1 pointe de couteau de noix de muscade fraichement râpée
  • 4 cs de jus de citron
  • 1 à 2 cs de farine (type 1050)
  • 600 g de pommes (4 à 6 pommes selon la variété)
  • 1 cc d’arome d’amande amère (facultatif mais sehr sehr lecker !*)
  • 3 cs de confiture d’abricot (pour la déco, facultatif) (pas utilisée ici)
  1. Préparez la pâte : Placez la semoule dans un saladier avec 200 ml d’eau bouillante. Couvrez, laissez gonfler 5 à 10 minutes. Faites fondre le beurre, puis fouettez-le avec le sucre, la pincée de sel et un œuf. Versez sur la semoule, fouettez.
  2. Chemisez votre moule à tarte de papier cuisson, versez-y la « pâte » à tarte puis étalez de façon régulière à l’aide du dos d’une cuillère à soupe. Formez des bords plus hauts, puis placez au frigo pour minimum 30 min.
  3. Pendant ce temps, épluchez et coupez vos carottes en fines rondelles. Placez-les dans une casserole, avec la crème et le miel. Chauffez à feu moyen, laissez cuire en remuant de temps en temps pendant 10 à 20 min, ou jusqu’à ce que les carottes soient très tendres. Puis, réduisez-les en purée à l’aide d’une presse-purée ou d’un mixeur plongeant. Ajoutez la noix de muscade, 2 cs de jus de citron, l’arôme d’amande amère (facultatif), les deux œufs restants (préalablement légèrement fouettés) et la farine (tamisée). Versez cette crème sur votre fond de tarte.
  4. Préchauffez votre four à 180°C.
  5. Placez-y vos pommes épluchées coupées en quartiers (plus ou moins fins, à votre convenance), mettre 2 cs de jus de citron, puis enfournez pour 50 min à 1h.
  6. Au sortir du four, attendez une dizaine de minutes que la tarte refroidisse légèrement puis badigeonnez-la de confiture d’abricot réchauffée quelques secondes au four à micro-ondes (facultatif).
  7. Régalez-vous !

IMG_0012
IMG_0008

> Pour laisser un commentaire, c’est la bulle (+ ou numéros) juste en dessous à droite <

Tarte « biscottis » aux pommes

… Express et délicieuse ! Merci Sandy 😉

IMG_0041IMG_0046

Amis gourmands, bonjour ! 

Je vous présente aujourd’hui une délicieuse recette de tarte aux pommes. Je suis toujours à la recherche de recette pour utiliser les cageots de pommes que nous avons régulièrement à la maison. Tartes, crumbles, charlottes, cakes, muffins, crêpes épaisses… Bref, les recettes fleurissent sur mon blog ! (l’onglet Pommes de renettes et pommes d’api vous aidera à vous y retrouver 😉 ).

Dans cette recette, les pommes ne sont pas couchées sur une pâte classique, mais sur des biscottes généreusement imbibées de lait sucré ! Un tour au four et hop, monsieur « caramel » nous rend visite ! Alors merci à Sandrine du blog Cuisine et Cigares d’avoir partagé cette gourmande recette.

Tarte « biscottis » aux pommes

Ingrédients (pour un grand plat rectangulaire)

  • 9 biscottes (ou des petits beurre !) (à adapter selon la dimension de votre plat !)
  • 6 petites pommes (ou 3-4 moyennes)
  • 30 cl de lait entier
  • 6 cs de sucre roux (muscovado ou roux classique)
  • 50 g de beurre demi-sel
  • 1 cs de rhum
  1. Beurrez votre moule et saupoudrez-le de 2 cs de sucre. Disposez les biscottes de façon à recouvrir complètement le fond du moule.
  2. Chauffez le lait avec le rhum et 2 cs de sucre (remplaçable par 1 cs de miel). Imbibez petit à petit les biscottes du lait chaud. Laissez reposer le temps que les biscottes aient tout absorbé (environ 10 min).
  3. Préchauffez votre four à 180°C.
  4. Pelez les pommes, ôtez les trognons. Coupez-les en huit, puis disposez-les sur les biscottes en les superposant bien. Saupoudrez du sucre restant et parsemez généreusement de noix de beurre (plus vous serez généreux en beurre et sucre, plus la tarte sera caramélisée à la sortie du four ! Yum !).
  5. Enfournez pour environ 30 mn, le temps que les pommes et les bords de la tarte caramélisent. Au besoin, rajoutez un peu de sucre.
  6. Dégustez chaud et même avec une boule de glace ou de la crème anglaise ! (Nature c’est très bon aussi me dit-on dans l’oreillette).

Régalez-vous ! 

> Pour laisser un commentaire, c’est le + juste en dessous à droite <

Carrés crousti-fondants caramélisés au beurre de cacahuètes – Une bombe calorique pour fêter la fin des exams’

DSC00912DSC00915Amis gourmands, bonjour !

Le mois de juillet est déjà bien entamé et pour ma part, je peux prononcer ces quelques mots qui me narguaient excessivement il y a encore quelques semaines : je suis en vacances !
Après un mois intense de révisions et passages d’épreuves pour mon baccalauréat ES et mon Abitur (l’équivalent du Bac allemand), d’épreuves écrites et orales passées pour toutes sortes d’écoles de commerce post-bac, d’attente fébrile des fameux résultats APB (comprenez réponses d’admission pour les cursus post-bac demandés), je peux enfin relâcher la pression. Et croyez-moi, je me sens plus légère. Et je sors grandie de l’expérience.

Un mois de Juin et un début de Juillet très intenses donc, mais des efforts amplement récompensés par des résultats très positifs, dépassants mes espérances.

Les deux premières activités que je me suis autorisées après ma dernière épreuve, je vous le donne dans le mile : une après-midi pâtisserie et une soirée…dodo. Ah, vous ne vous y attendiez pas ! Eh bien si, et j’imagine que vous l’avez vécu : lorsque la pression se relâche, on pète pas la forme. Pas tout de suite du moins 😉

Pour vous tenir au courant de ce qu’il va se passer dans les prochains mois : je m’en vais en classes préparatoires de commerce à Douai, près de Lille. Je quitte ma maison douillette et mes habitudes parisiennes, ainsi que ma famille accessoirement, pour partir étudier et habiter au sein de l’institution Saint-Jean à Douai. Une expérience qui s’annonce très riche et intense, dans le bon sens du terme.

Vous vous en doutez peut-être, mon blog va prendre une autre tournure : les publications se feront plus rares, tout comme ma présence sur la blogosphère culinaire. Je continuerai à alimenter mon petit blog de temps en temps pendant les vacances scolaires, mais le rythme des publications ne sera plus le même (quoique je n’ai jamais été d’une extrême régularité dans mes publications !).

Voilà pour les nouvelles qui ont été très bonnes ces derniers jours avec les diverses résultats. Je suis heureuse et fébrile à l’idée de m’embarquer dans cette nouvelle aventure qu’est la prépa !

Cette recette donc, cette bombe calorique extrêmement mauvaise pour la ligne et extrêmement bonne pour le moral, on en parle ?
Une base croustillante, une couche mielleuse caramélisée au beurre de cacahuètes, le tout chapeauté d’un monceau de cacahuètes grillées au four. En un mot : une tuerie !
La recette me vient du blog d’Amandine : Amandine Cooking. Merci à elle pour ce gourmand partage !

Ces carrés seront très appréciés par les amateur de caramel et de cacahuète ! Ma famille était aux anges.

Carrés crousti-fondants caramélisés au beurre de cacahuètes

Ingrédients : 

  • 150g de farine
  • 130g de beurre
  • 100g de miel liquide
  • une boîte de lait concentré sucré (397 g)
  • 150g de beurre de cacahuètes
  • 120g de cacahuètes non salées
  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Faites fondre 100g de beurre avec 2 cuillères à soupe de miel. Incorporez la farine et mélangez bien.
  3. Versez la préparation dans un moule carré (en inox 20cm de côté de préférence) préalablement chemisé de papier sulfurisé, lissez doucement et enfournez 12 à 15 minutes, le dessus doit être doré.
  4. Pendant ce temps, mélangez dans une casserole le lait concentré, le restant de beurre (30g) et le miel. Placez sur feu moyen jusqu’à ce que le beurre soit fondu et l’obtention d’une préparation lisse et homogène. Ajoutez le beurre de cacahuètes, mélangez bien et chauffez 2/3 minutes en remuant constamment, à l’aide d’une spatule en bois.
  5. Versez la préparation sur le biscuit et parsemez de cacahuètes grossièrement concassées.
  6. Enfournez de nouveau pour 15 minutes.
  7. Laissez refroidir complétement et réfrigérez 1h (facultatif !). Démoulez puis coupez les biscuits en petits carrés individuels (vous en mangerez sûrement une dizaine, mais ça passera mieux qu’une grosse part ! 😉 ).
  8. Conservez dans une boîte hermétique pendant environ une semaine.

DSC00916DSC00914

Carrés de ganache chocolat noir au gingembre (sans sucre ajouté)

image imageBonjour les amis !

Je vous présente aujourd’hui des petits carrés de ganache au chocolat noir et gingembre, avec un fond croustillant fait de biscuits breton. Ces petits carrés sont tendres, doux et soyeux avec cette pointe épicée apportée par le gingembre, juste ce qu’il faut pour titiller nos papilles (les miennes étant endormies par la « cuisine » de la cantine scolaire…).

Ces carrés sont extrêmement faciles à réaliser et feront leur effet en toutes circonstances, en fin de repas avec le café, lors d’un buffet festif, ou encore à offrir, juste pour le plaisir.

La recette me vient d’un livre ma foi fort plaisant (qu’est-ce qu’il me prend de parler comme au siècle dernier ??), « Gourmandises à offrir » aux Éditins Tomawak, que l’on trouve au ridicule prix de 3€. Les photos sont splendides, très « scrapcooking », et les 125 recettes sont très variées. Bref, je recommande.

Carrés chocolat noir et gingembre confit 

Préparation 40 min – Repos : 4h min – Sans four

Ingrédients :

Pour la base :

  • 75g de beurre
  • 150g de galettes bretonnes

Pour la ganache :

  • 250g de chocolat noir (70% de cacao)
  • 20 cl de crème fraîche liquide (10 cl de lait de coco+10cl de soja cuisine pour ma part, parce-que j’ai fini ce qui traînait !)
  • 25 g de beurre salé
  • 2 à 3 cc de gingembre en poudre
  • 50g de gingembre confit (plus ou moins selon vos envies…)

1)   Préparez le fond biscuité : Placez les biscuits dans un sac congélation, refermez-le puis émiettez vos biscuits en tapant le (pauvre) sac avec votre rouleau à pâtisserie. Placez les miettes dans un saladier avec le beurre préalablement fondu. Mélangez à la main ou avec une cuillère à soupe. Placez le sable humide ainsi obtenu dans un plat carré d’environ 20 cm de diamètre, tassez puis placez au réfrigérateur.

2)   Préparez la ganache : Concassez le chocolat et placez-le dans un saladier. Saupoudrez de gingembre puis portez à ébullition la crème. Versez-la sur le chocolat, couvrez le saladier et attendez une minute. Mélangez ensuite délicatement jusqu’à ce que le chocolat soit complètement fondu et bien lisse.

3)   Versez la ganache sur le fond biscuité, parsemez de lamelles de gingembre confit puis placez au frais pour au moins 4 heures.

imageimageDégustez sans plus attendre !

Carrés crousti-mielleux pommes, rhubarbe & épices

image-114image-111image-110Bonjour !

Il y a quelques jours, Sandrine du très beau blog Cuisine et Cigares nous proposait le nouveau thème du Ki-ki-veut-ki-vient-kuisiner (KKVKVK) #55, « La pomme sous toutes ses formes » !

Le ki-ki-veut-ki-vient-kuisiner est un concours interblogueurs créé en 2005  : gourmandise, échange et partage sont les maîtres mots de ce projet. À gagner : le droit d’organiser le prochain KKVKVK et vous l’aurez compris, d’en choisir le thème.

Puisque j’adore autant les pommes que Sandy, je ne pouvais que participer 😉

Ma contribution la voici, des carrés fondants aux flocons d’avoine, pommes et rhubarbe acidulée. Céréales, fruits et miel constituent ces gourmandises très fondantes et pleines d’énergie !

À déguster de préférence au sortir du four lorsque votre maisonnée sent bon les fruits épicés,  pour un moment de pure gourmandise… Enfilez votre tablier et suivez-moi en cuisine, le jeu en vaut la chandelle !

Carrés comme un crumble pommes & rhubarbe au miel

Ingrédients :

  •   250 g de farine
  •   150 g de flocons d’avoine
  •   60 g de sucre complet muscovado (à défaut, de la cassonade)
  •   130 g de beurre demi-sel
  •   3 cc de mélange cinq épices (poivre du Sichuan, anis étoilé, cannelle, clous de girofle et fenouil)
  •   1/2 cc de bicarbonate de soude
  •   6 pommes
  •   150 g de rhubarbe
  •   170 g de miel

1)   Préchauffez votre four à 180°.

2)   Faites fondre le beurre et le sucre au micro-onde, remuez. Ajoutez ensuite la farine, les flocons d’avoine, les épices et le bicarbonate. Mélangez le tout avec une fourchette afin d’obtenir une pâte friable ayant la texture d’un sable mouillé.

3)   À l’aide d’un verre, tassez les 2/3 du mélange dans un plat allant au four recouvert de papier sulfurisé.

4)   Épluchez et coupez les pommes en petits cubes puis coupez la rhubarbe en petits tronçons, ajoutez-les par dessus la pâte.

5)   Parsemez du reste de pâte puis versez le miel par dessus.

6)   Enfournez pour 35 minutes environ.

image-113image-115

L’inspiration me vient d’ailleurs :  merci à Émilie & Léa pour leur savoureuse recette !

Sablé géant fourré aux dattes et bananes – O.C.N.I

IMG_3472Bonjour les gourmands !

Je dois vous avouer quelque chose : en choisissant de réaliser la recette du gâteau burundais fourré aux bananes et aux dattes du blog 196 Flavors, je ne m’attendais pas à sortir du four un sablé géant.

Je n’ai rien à lui reprocher à ce sablé, il est parfaitement friable, avec un cœur fruité aux dattes et bananes, il se déguste très bien avec un thé ou un café, est même légèrement addictif.

Ce n’est juste pas un gâteau moelleux, comme celui de Joanne.

J’ai donc créé involontairement un Objet Culinaire Non Identifié : un O.C.N.I !

Vous aimez les surprises ? Préparez ce sablé à partager, peut-être que vous, vous réaliserez un gâteau moelleux ! Qui sait ? 😉

Sablé géant fourré aux dattes et bananes

IMG_3481

Ingrédients :

  • 230 g de beurre + 25 g de beurre fondu
  • 100 g de sucre en poudre
  • 2 oeufs
  • 500 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1 sachet de levure chimique
  • 4 à 5 bananes
  • 250 g de dattes
  • 1 cs de sucre en poudre
  • 1 cs de cannelle

1)   Battez le beurre pommade avec le sucre, puis ajoutez les oeufs un par un en, en battant bien après chaque ajout. Ajoutez alors la farine, le sel et la levure chimique, mélangez bien.

2)   Chemisez un moule de papier sulfurisé.

3)   Répartissez la moitié de la pâte dans le fond du moule, égalisez la surface du bout des doigts.

4)  Préchauffez votre four à 180°C.

5)   Ajoutez alors les bananes coupées en rondelles.

6)   Dénoyautez les dattes, émincez-les grossièrement et ajoutez-les au dessus des bananes.

7)   Recouvrez l’ensemble avec la moitié de pâte restante.

8)   Enfournez pour environ 30 minutes (jusqu’à obtenir une couleur brun doré).

9)   Dès la sortie du four, badigeonnez le dessus du gâteau au pinceau avec les 25 g de beurre fondu mélangé au sucre et à la cannelle.IMG_3487IMG_3489

 Dégustez tiède ou froid avec un peu de crème chantilly 😉