Cake salé vegan à l’artichaut et aux olives vertes

IMG_0826

Amis gourmands, bonjour !

J’adore les cakes salés. Lors d’un pic-nique, d’un apéritif, en entrée ou pour offrir, les cakes salés sont souvent une réussite. Et je ne vous apprend rien en précisant que les combinaisons de saveurs sont infinies 🙂

Cette fois-ci, j’ai suivi la recette de ma copinaute Loetitia du blog Loetitia cuisine, plateforme sur laquelle elle propose régulièrement des recettes vegan aussi saines que colorées.

J’ai adoré la douceur de ce cake, son moelleux et les pépites d’olives qui relève le tout.

IMG_0814

Cake à l’artichaut et aux olives vertes (vegan, sans oeufs, sans lait)

Ingrédients :

  • 250 g d’artichaut en bocal (à l’huile ou à l’eau)
  • 100 g de farine de blé
  • 100 g de farine de sarrasin
  • 100 g de poudre d’amandes (torréfiée ou non)
  • 200 g de lait de soja (ou autre lait végétal)
  • 50 g d’huile d’olive
  • 1 c à c de levure chimique
  • 1 c à s de vinaigre balsamique
  • 3 c à s de thym
  • 30 olives dénoyautées et coupées en rondelles
  • Sel
  • Poivre
  1. Mélangez tous les ingrédients secs.
  2. Ajoutez progressivement les ingrédients humides (à l’exception des artichauts).
  3. Finissez en incorporant délicatement les artichauts et les olives et versez des un moule à cake huilé ou chemisé de papier sulfurisé.
  4. Faites cuire à 180° pendant 30 à 40 minutes (cela dépend de votre four). Quand vous plantez la pointe d’un couteau dans le cake, elle doit ressortir sèche.
  5. Laissez tiédir avant de déguster !

IMG_0818

IMG_0816

 

Publicités

Tartinade crue au fenouil

IMG_0438

Amis gourmands, bonjour !

C’est en cherchant des alternatives gourmandes et 100% végétales aux traditionnelles rillettes de viande que j’ai découvert les tartinades/pâtés/pâtes à tartiner de légumes. Et je dois avouer que j’en suis devenue complètement folle.

C’est bien simple : j’adore les tartinades végétales !  ❤

Alors dites-nous Andréa, pourquoi un tel engouement ? (oui, je m’auto-pose des questions façon journal télévisé, à part ça je suis une jeune fille tout à fait équilibrée). Ma réponse donc :

  • leur diversité : il existe une grande variété de tartinades végétales, salées ou sucrées, votre imagination en sera les limites
  • leur facilité : souvent, leur réalisation se résume à mettre tous les ingrédients dans le blender, et à laisser ce dernier le soin de faire tout le travail…
  • leur polyvalence : on peut les utiliser comme un dip à crudités ou à chips tortilla, mais aussi comme base pour un sandwich, comme « sauce » pour une salade…

Je vous avais d’ailleurs proposé il y a quelques temps cette pâte à tartiner de betterave aux noix, qui fut un grand succès à la maison.

IMG_0439

Tartinade crue au fenouil et estragon (vegan)

Ingrédients :

  • 1 petit fenouil bien frais
  • 2 cs d’huile d’olive
  • 1 cs de purée d’amandes blanche (ou de purée noix de cajou)
  • 2 cc de miso brun
  • 1 cc d’estragon frais ou séché
  1. Coupez le fenouil en petits morceaux. Les placer dans le bol du mixeur (ou blender) et broyez grossièrement.
  2. Ajoutez tous les autres ingrédients et mixez jusqu’à l’obtention d’une pâte à tartiner crémeuse.
  3. Mettre en pot et conservez au frais.

IMG_0440

 

Avant de vous quitter, je tenais à vous parler du livre de Cléa, Mes pâtes à tartiner sucrées et salées qui fut mon inspiration pour cette recette.

Pâtes à tartiner cléa

Ce livre, malgré sa petite taille, regorge de recette de tartinades végétariennes plus originales les unes que les autres. Pour les becs salés, on retrouve des houmous de toutes les couleurs, toutes sortes de rillettes végétales, des caviar d’aubergines, des tapenades… Côté sucré, des curd aux fruits rouges, des tartinades automnales aux pommes et épices, des pâtes à tartiner au chocolat (la fameuse) ou aux dattes… Un véritable coup de coeur pour cette jolie publication aux éditions La Plage. Ce n’est d’ailleurs certainement pas la dernière recette de Cléa que je vous partagerai sur le blog.

IMG_0441

 

Granola exotique (okara inside !)

IMG_0163

Amis gourmands, bonjour ! 

Lorsqu’on commence à réaliser son propre lait végétal maison, après avoir mixé dans l’eau nos amandes, graines de soja jaunes, noisettes ou autres festivités, puis que l’on filtre le tout pour obtenir le précieux liquide (vous me suivez ?), on se retrouve avec un résidu : c’est l’okara. De la pulpe de noix, en somme.

Surtout mes amis, surtout : ne jeter pas l’okara ! Peu utilisé dans notre cuisine occidentale, l’okara est très usité au Japon, où il tient souvent place d’ingrédient à part entière dans toutes sortes de recettes. On l’utilise pour réaliser des cakes, muffins, pancakes, galettes, steaks vg, granola… Les possibilités sont -presque- infinies.

Comment utiliser l’okara ? 

Il faut que vous sachiez une chose : l’okara est plus ou moins humide en fonction de la force avec laquelle vous-en extrayez le jus. Par exemple, mon okara est toujours très humide, car je me contente de filtrer mon lait au travers d’un chinois avant de récupérer cette pulpe. Si vous utilisez une étamine ou un sac à laits végétaux, votre okara sera plus sec.

En fonction de l’humidité de votre okara, son utilisation sera différente : humide, il  peut remplacer les oeufs dans une recette ( 1 cs d’okara + 1 sc d’eau = 1 oeuf), moins humide, il remplace en quantités égales la poudre d’amandes ou de noisettes (veillez à diminuer la quantité de liquide de votre recette initiale), séché (il suffit pour cela de placer l’okara sur une plaque de four, et de le faire sécher à basse température jusqu’à ce qu’il s’en dégage une odeur de pain chaud) il remplace la farine en quantités égales.

L’okara a-t-il un intérêt nutritionnel particulier ? 

Oui, oui et oui. Pauvre en gras et riche en fibres, l’okara de soja est aussi riche en protéines, fer, calcium, manganèse, cuivre, vitamine E et magnésium. Rien que cela.

Et cette recette de granola maison finalement ? 

IMG_0160

Granola exotique maison (vegan & sans gluten)

Ingrédients :

  • 350 g d’okara humide (de soja pour ma part, mais utilisez celui que vous avez sous la main : amandes, noisettes, avoine…)
  • 1 belle pomme râpée
  • 1 cs bombée de mélasse (ou de sirop d’agave)
  • 30 g de sucre roux complet
  • 2 cs d’huile de sésame
  • 200 g de noix de coco râpée
  • 100 g de noix au choix (pour ma part, moitié noix de cajou moitié noix du Brésil, mais choisissez vos noix préférées)
  • 180 g de flocons d’avoine (ou autres flocons de céréales)
  1. Préchauffez votre four à 150°C.
  2. Dans un grand saladier, placez tout vos ingrédients : okara, pomme, mélasse ou agave, sucre, coco, noix concassées. Mélangez à la cuillère en bois ou à la main.
  3. Étalez votre appareil sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé. Enfournez pour 50 min.
  4. Au sortir du four, attendez quelques minutes que votre granola refroidisse, puis émiettez-le plus ou moins grossièrement selon votre préférence. S’il est encore humide et manque de croustillant (c’était mon cas), placez-le de nouveau au four, à 100°C cette fois, une 20aine de minutes ou jusqu’à ce qu’il soit bien sec.
  5. Placez votre granola maison dans un pot en verre jusqu’au moment de déguster. J’adore le manger au petit-déjeuner dans un bol de lait végétal 🙂

Ce granola à plu de façon unanime dans la maisonnée ! C’est une recette que je referai régulièrement en variant les plaisirs. Étrangement, c’est à grignoter, sans lait, que nous l’avons préféré, car les arômes explosent en bouche.

IMG_0169

Avant de vous quitter, je vous mets ici quelques liens utiles concernant l’okara :

Et toi, l’okara, tu connais ? Continuons l’échange en commentaires  ❤

Cookies amandes et chocolat noir (vegan & sans gluten)

IMG_0367

Amis gourmands, bonjour !

Ça y est, je l’ai trouvée. Qui ? Quoi ? La recette de cookies parfaite ! Et pourtant j’en ai testé, des recettes de cookies. Des croustillants, des moelleux, des riches en beurre, d’autres plus sains.

Eh bien ceux-ci sont moelleux au centre et plus fermes sur les côtés, sans beurre, sans œufs, sans gluten, mais tellement, tellement savoureux. Riches en chocolat, il y a deux raisons à leur succès : leur base d’amandes, qui apporte un moelleux et une saveur incomparable, et le miso, cette pâte de soja japonaise qui apporte cette légère touche salée si importante dans toute recette chocolatée.

IMG_0370

Cookies amandes et chocolat noir (vegan)

Ingrédients (10 cookies environ) :

  • 130 g d’okara d’amande peu humide* /ou/ 100 g de poudre d’amandes + 20 g d’amandes concassées + 2 cs d’eau
  • 30 g de farine de sarrasin
  • 40 g de flocons de céréales**
  • 2 cs de Maïzena
  • 1 cs bombée de cacao en poudre, non sucré
  • 80 g de chocolat noir
  • ½ cc de levure chimique
  • 1cc de miso***
  • 80 g de sucre roux (non raffiné pour moi)
  • 60 ml d’huile neutre
  • 3 cs de lait de soja (ou autre lait végétal)
  • 1 cs de vinaigre de cidre
  1. Préchauffer le four à 180°C
  2. Dans un saladier, mettre l’okara, la farine, les flocons, la cacao, la levure et le sucre. Mélanger.
  3. Diluer 1 cc de miso de soja avec 6 cc d’eau bouillante.
  4. Ajouter aux ingrédients secs l’huile, le lait et le vinaigre, mélanger. Ajouter le miso.
  5. Hacher le chocolat en pépites, mettre quelques pépites de côté, et ajouter le reste à la pâte à cookies.
  6. Recouvrir une plaque de papier sulfurisé.
    A l’aide d’une cuillère à soupe former des boules de pâte sur la plaque, enfoncer sur le dessus des cookies les pépites que vous aviez réservées, puis enfourner pour 12 à 14 min.
  7. Au sortir du four, laisser tiédir les cookies avant de les décoller.

*L’okara : J’explique tout concernant l’okara dans cet article 🙂

**Les flocons : Il semblerait que le sujet des flocons d’avoine et du gluten fasse débat. Si vous faites cette recette pour un intolérant, veillez à utiliser des flocons sans gluten (sarrasin, quinoa…). Sinon, les bons vieux flocons d’avoine sont parfaits.

***Du miso dans une recette de cookies au chocolat ?? J’image que je ne vous l’apprends pas : le chocolat est tellement meilleur lorsque rehaussé d’une pointe de sel. J’utilise ici du miso, pâte de soja fermentée japonaise (que je trouve dans une épicerie orientale -c’est étonnant mais pourtant véridique que voulez-vous, mais on la trouve aussi en magasins bio), afin d’apporter ce boost qui fera toute la différence. Néanmoins, si vous n’en avez pas sous la main, une belle pincée de sel fera très bien l’affaire.

L’inspiration vient d’ailleurs ! Ces cookies sont inspirés d’une recette de Camille, du splendide blog Rosenoisette ❤ 

IMG_0365

C’est tièdes que nous avons préféré ces cookies !

 

Gâteau fondant citron et noix de coco (vegan & sans gluten)

… Très sain !

IMG_0602

Amis gourmands, bonjour !

Croyez-le ou non, j’avais oublié à quel point j’aime cuisiner et pâtisser ! La prépa, l’éloignement du domicile, l’emploi du temps noirci par un tas de tâches scolaires… Ne laissent pas beaucoup le temps de batifoler dans la cuisine 🙂

Mais quand je prends quelques minutes pour m’y détendre, je me rends compte à quel point cette activité est reposante, créative et satisfaisante.

Le gâteau que je vous propose aujourd’hui est tout à fait particulier : très fondant (presque « chewy » comme disent les américains 😛 ), acidulé, avec un beau chapeau de copeaux de noix de coco… Il est vegan, sans gluten et délicieux !

Tout le monde s’en est resservi une deuxième part… C’est bon signe non ?

IMG_0601

Gâteau fondant citron et noix de coco

Ingrédients :

  • 100 g de poudre d’amande
  • 50 g de flocons de sarrasin (ou d’avoine)
  • 50 g de noix de coco en poudre + une poignée de copeaux de noix de coco (ou, à défaut, de noix de coco en poudre supplémentaire)
  • 50 g de farine de sarrasin
  • 30 g de graines de chia + 9 cs d’eau (pour créer un œuf végétal !)
  • 25 g de Maïzena
  • 10 g de levure chimique
  • 2 citrons bio
  • 100 g de sucre roux complet (sucre muscovado foncé pour ma part, trouvable en magasin bio)
  • 100 ml de lait de coco (ou tout autre lait végétal : amande, noisette, riz, avoine, soja…)
  • 100 ml d’eau
  1. Dans un bol, placez les graines de chia avec l’eau, mélangez et laisser reposer une 10aine de minutes. Les graines vont absorber toute l’eau et créer un gel à son contact (c’est la merveilleuse propriété mucilagineuse qui fait son effet !).
  2. Râper les zestes de vos citrons et pressez-les.
  3. Préchauffez votre four à 180°C.
  4. Dans un grands bol, mélangez au fouet les ingrédients secs : la poudre d’amande, les flocons de sarrasin, la noix de coco, le sucre, la farine et la fécule, la levure et les zestes.
  5. Ajoutez le gel de chia, le jus de citron et mélangez.
  6. Versez la pâte dans un moule carré d’environ 20×14 cm préalablement chemisé de papier sulfurisé.
  7. Parsemez généreusement de copeaux de noix de coco et enfournez pour 45-50 min (j’ai couvert le gâteau de papier aluminium à mi-cuisson, de peur que la noix de coco ne brûle !).

L’inspiration me vient d’ailleurs ! C’est Chloé du délicieux blog Bowls and Spoons qui nous régale 😉

Les graines de chia, vous connaissiez ? Échangeons en commentaires ! 

 

Chocolats comme des mendiants

… customisez-les comme vous voulez !

IMG_4626

Amis gourmands et flemmards, bonjour !

Je vous propose aujourd’hui une recette de chocolat à croquer ultra facile et personnalisable à souhait. Ils ont été très appréciés et ont même disparus inopinément… mon conseil sera donc de bien les surveiller si vous voulez qu’il vous en reste quelques uns !

La recette me vient d’une youtubeuse de j’affectionne beaucoup, Fab Lunch. Je vous laisse visionner la vidéo dans laquelle elle présente cette recette de chocolat façon mendiants :

Et voici la recette :

Chocolats faciles comme des mendiants (vegan)

Ingrédients :

  • 60 g de cacao en poudre non sucré
  • 100 g d’huile de noix de coco fondue
  • 4 cs de sirop d’érable
  • au choix : des amandes torréfiées à cœur (passez-les 10 min au four à 200°C), des raisins secs (préalablement trempés dans du rhum), des pistaches torréfiées, de la noix de coco torréfiée…
  1. Dans un saladier, placez le cacao, puis l’huile de coco fondue, et le sirop d’érable. Mélangez bien.
  2. Versez dans des petits moules en silicone, puis placez au dessus la garniture de votre choix (raisins, pistaches…).
  3. Placez au congélateur une vingtaine de minutes, puis servez.
  4. Si vous les dégustez plus tard, laissez-les au congélateur puis sortez-les environ 20-30 min à l’avance.

IMG_4634

Avez-vous déjà testé mes chocolats maison ? Échangeons en commentaires 🙂

Petits biscuits fleur d’oranger, farine de pois chiche et amandes (vegan & sans gluten)

…Ces biscuits, il ont plu ! On m’a même demandé deux fois la recette…

IMG_0151

Amis gourmands, bonjour ! 

Je vous propose aujourd’hui des petits biscuits goûteux, croquants, au bon goût de fleur d’oranger, et très facile à réaliser !

À vrai dire, j’avais acheté de la farine de pois chiche sur un coup de tête, ça m’attirait. Et puis je me suis retrouvée les bras ballants à ne pas savoir quoi en faire : parce-que mine de rien, cette farine de légumineuse a une odeur un peu forte, et on croirait difficilement qu’elle se prête à l’exercice des biscuits sucrés. Et pourtant !

Ces biscuits ont été appréciés par tous, croqués à longueur de journée, brinquebalés en excursion dans la capitale pour un goûté improvisé dans le red… Bref, des petites pépites !

IMG_0149

– Viltansou, dite choupi, très intéressée par l’appareil –

Petits biscuits fleur d’oranger, farine de pois chiche et amandes

Ingrédients :

  • 250g de farine de pois chiches
  • 80g de sucre muscovado (ou roux, les biscuits n’en seront que plus croquants)
  • 3 cs d’eau de fleur d’oranger
  • 5 cs d’huile d’olive
  • 1 poignée d’amandes entières non mondées
  1. Mélangez la farine, le sucre, l’eau de gleur d’oranger, l’huile d’olive puis pétrissez à la main. Si la pâte est trop sèche, ajouter quelques cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger, une à la fois.
  2. Préchauffez le four à 150°C.
  3. Formez à la main des petites boules de pâtes de la taille d’une grosse noix sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Aplatissez-les légèrement en enfonçant dans chaque biscuit une amande entière.
  4. Enfournez pour 30 min (et oui !).
  5. Laissez refroidir 5 min, placez-les sur une grille puis déguster lorsque bien refroidis !

IMG_0148

Avec un verre de lait d’amande… Un pur délice ! 

Gâteau aux mirabelles, cannelle et miettes de pain noir

… ou dans sa version originale : Pumpernickelkuchen !

IMG_0277

Amis gourmands, bonjour !

Voici un gâteau qui ne vient pas de nos contrées, mais bien de l’autre côté du Rhin.

Je vous raconte l’histoire depuis le début : J’ai eu la chance de partir en Allemagne cet été, près de Leipzig, dans un famille d’accueil, pour perfectionner mon apprentissage de la langue allemande. Les grands-parents de la famille entretiennent un joli jardin qui donne des légumes et des fruits à profusion. Ils avaient un mirabellier dont ils ne comptaient pas cueillir les fruits. Ne pas cueillir ces splendides fruits ?! C’était sans compter sur ma volonté de profiter de ces pépites dorées ! Sitôt cueillies, sitôt cuisinées : un petit tour dans un bain chaud de beurre et de sucre (je n’aimerais pas être à leur place !), puis intégrée dans la pâte à gâteau qui elle-même contient des miettes de pumpernickel.

Non, « pumpernickel » n’est pas le bruit que les Allemands font en éternuant, mais bien un pain noir fort en graines et en goût typiquement allemand. Et il est très facilement trouvable en France, au rayon bio de votre supermarché (c’est Bjorg qui le commercialise sous le nom de « Pain complet au müesli bio »).

Un gâteau délicieux, riche en fruit et délicieusement fondant ! Une merveilleuse découverte pour tous ceux qui l’ont goûté. Ce serait vraiment dommage de passer à côté… 😛

IMG_0276

Gâteau aux mirabelles, cannelle et miettes de pain noir

Ingrédients :
• 500 g de mirabelles
• 200 g de pain noir allemand (environ 4 tranches)
• 4 œufs
• 100 g de sucre (complet, à défaut roux) + 50 g de sucre (blanc)
• 200 ml d’huile neutre (tournesol par exemple)
• 1 cs rase de cannelle (j’adore ça et je n’ai pas trouvé cela trop fort, mais pour ce qui et des épices, retenez une chose : modulez à votre envie !)
• 200 ml de jus de pomme
• le zeste râpé d’un citron bio
• 300 g de farine
• un sachet de levure chimique
• 50 g d’amandes effilées
• 50 g de beurre salé
1. Pour les mirabelles : lavez-les, coupez-les en deux en les dénoyautant. Dans une poêle, mettez le beurre et le sucre à cuire quelques minutes. Lorsque le sucre est bien dissous, ajoutez les mirabelles et laissez-les caraméliser une dizaine de minutes en mélangeant régulièrement. Réservez.
2. Préchauffez votre four à 200° (180°C si c’est un four à chaleur tournante, mais pour cette recette je ne vous conseille pas cette dernière).
3. Dans un grand saladier, fouettez les œufs avec le sucre à la main pendant quelques minutes. Ajoutez l’huile, le jus de pommes, le pain réduit en miettes, mélangez.
4. Ajoutez la cannelle, le zeste, la farine mélangée à la levure, mélangez à la cuillère.
5. Placez la moitié de la pâte dans votre moule tapissé de papier sulfurisé (ou beurré), enfournez pour 15 min.
6. Puis, déposez les mirabelles et leur jus sur la première partie de la pâte (cuite), versez par dessus le reste de la pâte (crue), saupoudrez avec les amandes effilées et enfournez de nouveau pour 25-30 min.

IMG_0275

Les miettes de pain sont comme des pépites de muesli moelleux, extra !

Pour laisser un commentaire, cliquez sur la petite bulle juste en dessous à droite ! 😛

Tarte rustique abricots et romarin

…. parce-que je ne m’arrête plus de faire des tartes rustiques !

IMG_0211

Amis gourmands, bonjour !

Je fonctionne beaucoup par fixette, pas vous ? J’ai eu ma période pâtisseries « sans beurre », ma période cakes, ma période cheesecakes, ma période biscuits… Certaines tendances sont ancrées, comme celle de la pâtisserie aux légumes ou plus généralement mon addiction aux nouvelles sensations gustatives.

Bref, vous m’aurez vu venir, je suis un peu dans ma période « tarte rustique ». J’en ai déjà réalisé trois, et à chaque fois c’est un plaisir de les réaliser (les mains dans la pâte j’adore !), de les présenter, et de les déguster.

Voici donc la recette de la tarte rustique abricots et romarin, avec un peu d’amande aussi ! J’ai suivi à la lettre (une fois n’est pas coutume) la recette du superbe blog Rock the Bretzel.

IMG_0210

Tarte rustique aux abricots et romarin

Ingrédients :

Pour la pâte brisée:

  • 200 g de farine
  • 12 g de sucre
  • 3 g de sel
  • 100 g de beurre mou
  • 20 g de jaunes d’œuf
  • 30 g de lait

Pour la garniture :

  • 1 cuillère à soupe de poudre d’amandes
  • 80 g de cassonade
  • ½ jus de citron
  • Une quinzaine d’abricots frais

Pour la finition:

  • 30 g de cassonade
  • 50 g de beurre
  • 3 branches de romarin frais
  • 1 œuf pour la dorure
  • Amandes effilées
  • 2 cuillères à soupe de confiture d’abricot
  1. Préparer le pâte à tarte : Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre et le sel.
  2. Ajouter le beurre mou coupé en morceaux et pétrir du bout des doigts, jusqu’à ce que la farine et le beurre forment un « sable » fin. Ajouter les jaunes d’œuf et le lait au fur et à mesure en mélanger à vitesse minimale. Ne pas trop travailler la pâte.
  3. Ramasser la pâte en boule, filmer et réserver au frais 30 min au minimum.
  4. Abaisser votre pâte en un cercle et la déposer sur un papier cuisson légèrement fariné.
  5. Réserver au frais 15 min.

Pour la garniture :

  1. Travailler la poudre d’amandes avec la cassonade puis ajouter le jus de citron.
  2. Détailler les abricots en 4.
  3. Déposer la garniture à l’amande au centre en laissant 3 cm de pâte sur les bords. Recouvrir d’abricots.
  4. Rabattre les bords de la pâte et les dorer à l’œuf battu, saupoudrer de sucre cassonade (soyez généreux, les abricots cuits, c’est acide !).
  5. Déposer les branches de romarin et recouvrir de lamelles de beurre.
  6. Enfournez pendant 30 à 40 min. Au bout de 30 min, enlever les branches de romarin et parsemer d’amandes effilées. Poursuivre la cuisson jusqu’à joliment coloration.
  7. Réserver sur une grille.

IMG_0207

Intéressé(e) par une autre recette sucrée utilisant du romarin ? Filez voir mes délicieux biscuits raisins secs, orange et romarin!

IMG_1839

Pour me laisser un commentaire, cliquez sur la petite bulle juste en dessous à droite 😛

Tarte rustique rhubarbe et amandes

…au placard, moules raffinés ! L’important c’est de se régaler !

IMG_0220

IMG_0223

Amis gourmands, bonjour !

Il y avait longtemps que je voulais faire une tarte rustique. L’idée de pouvoir réaliser une tarte sans moule me plaisait beaucoup.

Mais quoi de plus logique que d’attendre de se trouver au fin fond de la Bretagne, dans une cuisine rustique qu’est celle de ma grand-mère, pour réaliser la fameuse tarte ?

D’habitude, quand je me mets à pâtisser quelque chose ici, c’est toujours très compliqué : ma grand-mère n’est équipée d’aucun ustensile pour cuisiner sucré. Mais avec cette fameuse tarte, vous n’aurez besoin de rien de plus que vos mains et un four !

Quant à la rhubarbe, nous n’avions qu’à aller la cueillir (sous la pluie, certes, on parle quand même de la Bretagne !) dans le jardin !

En conclusion, j’ai adoré réaliser cette tarte, j’ai eu l’impression de retourner en enfance en maniant la pâte crue comme de la pâte à modeler. Elle s’est avérée délicieuse, pas trop acide grâce à la caramélisation de la rhubarbe en amont, et parfaitement friable.

Tarte rustique rhubarbe et amandes

Ingrédients :

  • 9 tiges de rhubarbe (cela réduit énormément à la cuisson)
  • 50 g de beurre doux
  • 50 g de sucre roux (pas complet car ce dernier ne caramélise pas)
  • 50 g de poudre d’amande (torréfiez-la au préalable sur une plaque 10 min à 180°C)

Pour la pâte (d’après Gourmet & Gourmand) :

  • 110 g de beurre demi-sel
  • 2 cs de sucre
  • 1 œufs
  • 150 g de farine
  • 30 g de poudre d’amandes torréfiée
  1. Préparez la pâte : dans un saladier, placez la farine, l’amande en poudre et le sucre. Mélangez, ajoutez le beurre froid coupé en cubes, puis sablez avec le bout de vos doigts.
  2. Une fois que la farine est bien imprégnée par le beurre (et vice-versa), formez un puits et ajoutez l’œuf battu en omelette. Incorporez-le rapidement à la pâte et formez une boule. Placez-là au réfrigérateur 30 min.
  3. Pendant ce temps, épluchez la rhubarbe et coupez la en tronçons.
  4. Faites chauffer une poêle avec le beurre et le sucre puis ajoutez la rhubarbe. Laissez cuire en mélangeant de temps en temps jusqu’à ce que le jus rendu par la rhubarbe devienne sirupeux, et que les fruits (saviez-vous qu’en réalité, la rhubarbe est un légume !) caramélisent (env. 20 min).
  5. Préchauffez votre four à 180°C.
  6. Chemisez votre plaque de papier cuisson, dispersez un peu de farine, puis abaissez-y votre pâte en un rond pas nécessairement régulier (si vous n’avez pas de rouleau, utilisez un bouteille de vin (vide ou pleine) que vous n’aurez pas peur de salir !).
  7. Au centre, placez votre poudre d’amande, puis par dessus vos fruits caramélisés (l’amande boira le jus que la rhubarbe rendra encore pendant la cuisson, et votre pâte ne sera nullement détrempée).
  8. Rabattez les bords vers le centre (optionnel : badigeonnez les bords d’un jaune d’œufs additionné de lait, je ne l’ai pas fait mais la tarte aurait été plus doré au sortir du four) puis enfournez pour 25-30 min.

IMG_0221IMG_0222

Pour laisser un commentaire, cliquez sur la petite bulle juste en dessous à droite 😛