Entremet d’anniversaire crousti-fondant : mousse givrée noisette et chocolat au lait, feuillantine pralinée et crumble aux amandes

… Un nom à rallonge pour un gâteau festif façon Lenôtre ! 

IMG_0114

IMG_0115

Amis gourmands, bonjour !

Aujourd’hui c’est la fête ! Tout d’abord puisque mon frère a eu 26 ans, mais aussi parce-que la Bataille Food, mise en place par Jenna du Bistrot de Jenna, a 2 ans.

Pour fêter cela, le thème du mois de juin est « un gâteau d’anniversaire pour la Bataille Food » (celui du mois dernier était « Bollyfood », choisi par Dorian). Je vous présente donc cette tuerie, élégante et à faire craquer toute la tablée. Ce « gâteau » (ou entremet) de fête est constitué d’une riche mousse de chocolat au lait à la noisette, posée sur un feuillantine de crêpe dentelles et pralinoise, accompagnée de son crumble aux amandes.

Tout un programme ! Pour ce qui est de la réalisation, elle peut paraître un peu ardue. Il y 4 réalisations différents à faire (un chantilly + crème anglaise à la vanille et au chocolat, une feuillantine, un crumble), mais puisque la base mousseuse doit reposer au moins 4 heures au congélateur, j’ai, la veille, réalisé la mousse et le crumble (que je garde dans un pot en verre), et, le jour même, réalisé la feuillante. Ce qui fait qu’en plus d’être bluffant et même si la recette semble fastidieuse, ce gâteau est finalement très pratique à faire pour recevoir, puisqu’il n’y a presque rien à faire le jour même, si ce n’est démouler la bête.

Le crousti-fondant chocolat noisette

Ingrédients (pour 8 personnes):

Pour la base mousseuse :

  • 25 cl de lait
  • 3 jaunes d’œufs
  • 10 g de sucre (vanillé maison pour moi)
  • 1 gousse de vanille
  • 300 g de chocolat au lait
  • 25 cl de crème fleurette (liquide et entière, 30%)
  • 1 cs de purée de noisette (en magasin bio) (facultatif)

Pour la feuillantine :

  • 125 g de gavottes
  • 200 g de pralinoise

Pour le crumble aux amandes :

  • 80 g de farine
  • 80 g de sucre
  • 80 g de beurre mou (pas fondu !)
  • 60 g de poudre d’amandes (ou de noisettes !)
  1. Au préalable, mettez votre bol, vos fouets et votre crème fleurette au congélateur avant de la monter en chantilly quelques dizaines de minutes plus part.
  2. En attendant, préparez votre crème anglaise : Portez le lait et la gousse de vanille grattée à ébullition. Laissez infuser 10 min hors du feu. Retirer la gousse. (Ne jeter pas cette dernière, laisser-la sécher sur un petite assiette puis placez-la dans un bocal de sucre blanc ou roux. Queques semaines plus tard, vous obtenez un délicieux sucre vanillé maison ! Plus il y aura de gousses dans votre bocal, plus le sucre sera parfumé). Fouettez ensemble le sucre (vanillé ou non) et les jaunes d’œufs, jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Versez la moitié du lait chaud en filet sur les jaunes en remuant. Cuisez sur feu doux jusqu’à ce que le mélange épaississe et nappe la spatule. Faites un trait sur la spatule avec votre doigt : s’il est net, la crème est prête ! Yum !
  3. Versez la crème anglaise chaude sur le chocolat au lait en morceaux, attendre deux minutes, puis mélangez. Si le chocolat n’est pas tout à fait fondu (ce qui était mon cas), placez le mélange pour quelques seconde au micro-ondes, mélangez.
  4. Préchauffez votre four à 180°C.
  5. Fouettez la crème fleurette bien froide en chantilly, puis incorporez-la à la crème au chocolat refroidi avec un spatule, afin d’obtenir un mélange aérien.
  6. Coulez la mousse dans un moule en silicone (en forme de cake, rond…). Si vous n’en avez pas, chemisez votre moule de papier sulfurisé.
  7. Placez au congélateur pour au moins 4-5 heures, ou toute une nuit.
  8. Mettez tous les ingrédients pour le crumble dans un bol, mélangez avec les mais jusqu’à l’obtention de grosses miettes. Versez dans un grand moule chemisé de papier sulfurisé. Enfournez pour 15 à 20 min. Réservez.
  9. Quelques heures avant de dégusté cette tuerie, réalisez la feuillantine en versant la pralinoise fondu (bain-marie ou four à micro-ondes) sur les gavotes écrasées. Remuez pour bien les enrober de chocolat. Versez alors le croustillant sur la mousse prise, égalisez avec une cuillère, replacez au congélateur .
  10. Trente minutes avant de déguster votre dessert, démoulez la bête. Ajoutez le crumble aux amandes. Dégustez !

IMG_0117

IMG_0118

Faites-vous plaisir ! 

Clic ! Pour voir les splendides réalisations des autres participants !

> Pour laisser un commentaire, c’est la bulle juste en dessous à droite <

Publicités

Sorbet 100% sain courgette-citron-menthe – Sans sorbetière !

sorbet-100-sain-courgette-citron-menthe-sans-sorbetiere.160x120

Amis gourmands bonjour !

Comment ça « gourmands » ? Peut-on vraiment proposer un sorbet à la courgette, sans sucre, aux notes ultra fraîches et végétales de citron et menthe, un sorbet d’une réalisation enfantine qui soit ultra sain et à la fois gourmand ?? J’ai bien peur que oui… Là mes amis, c’est du lourd !

Pour tout vous avouer, j’avais plutôt intérêt à ce qu’il soit délicieux, ce sorbet qui apparaît abracadabresque sur le papier. C’est que j’essayais en vain de persuader mes proches plus que dubitatifs que ce sorbet était révolutionnaire, et ce avant même de l’avoir testé. J’avais vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué à coups de « Vous allez voir, vous n’allez pas en revenir ! C’est hyper-light, juste de la courgette, de la banane et du citron. Et toi Papa, tu n’auras qu’à y ajouter du sirop d’agave ! » ou encore « Mais oui, bien sûr que ces fruits et légumes congelés vont devenir un sorbet, faites-moi confiance », sans oublier le fameux « C’est maison, 100% végétal et fait avec amour , ça vous aide à ingurgiter vos 5 fruits et légumes par jour ! » et encore  quelques négociations avant de voir, enfin, leurs visages s’illuminer : « Mais c’est comme un vrai sorbet ?! » – J’te l’avais dit Billy.

Bref, je ne vais pas m’éterniser sur le sujet, j’ajouterai juste que cette merveilleuse recette a été créée par Mlle Pigut (clic !), et qu’il vous aura fallu plus de temps pour lire cette intro que pour réaliser la dite recette…

Sorbet à la courgette citronnée 

Pour 3 à 4 personnes – Préparation : 10 min – Réfrigération : 3h min – Très facile

Ingrédients :

  • 400 g de courgettes (2 petites)

  • 100 g de banane (1 moyenne)

  • 100 ml de jus de citron (environ 2 citrons)

  • le zeste d’1/2 citron

  • 20 feuilles de menthe (Mlle Pigut propose, pourquoi pas, de la remplacer par du basilic)

  • sirop d’agave en option (j’ai préféré sans, on apprécie plus le  goût frais et véritable du sorbet)

1. Nettoyez la courgette et épluchez la banane puis découpez en cubes ou bâtonnets. Déposez ces cubes dans un récipient fermé et entreposez-le au congélateur.

2. Laissez les courgettes et la banane durcir au congélateur pendant au moins 3 heures, si possible une bonne demi-journée.

3. Avant de sortir le récipient du congélateur, préparez un jus en pressant les citrons sans hésiter à laisser de la pulpe. Râpez la peau d’environ un demi-citron bio afin d’en prélever le zeste.

4. Retirez les cubes de banane et courgette du congélateur et déposez-les dans un robot ménager avec une lame en S, avec le jus et zeste du citron, la menthe et le sirop d’agave si souhaité. Vous pouvez aussi mettre tous vos ingrédients dans un récipient plutôt haut et mixer au mixeur plongeant/girafe (c’est ce que j’ai fait). Mixez jusqu’à l’obtention d’un mélange plutôt crémeux.

À déguster de suite, ou à replacer au congélateur pour plus tard. À ce moment là, sortir le sorbet un quart d’heure avant dégustation et mixer de nouveau quelques secondes afin de lui redonner sa texture souple si agréable.

Merci pour vos adorables commentaires et merci à ceux qui me suivent ! Attendez-vous à une avalanche de nouvelles recettes cet été 😉 (et ce après la fin du bac bien sûr !)

Cake sucré noix de coco et curry – Battle Food n°19

IMG_3673IMG_3674Amis gourmands et téméraires, bonjour !

Cela fait un temps fou que je souhaite participer à ce jeu inter-blogueurs qu’est la Battle Food. Les thèmes proposés chaque mois par un(e) bloggeur(se) tiré(e) au sort parmis les participants sont plus gourmands les uns que les autres, et il fait avouer que l’idée de se réunir autour d’un thème commun est très séduisante. Sauf qu’à chaque fois, je manque le coche…

Alors lorsque j’ai apperçu le nouveau thème de la Battle Food –la noix de coco– sur le blog de Jujube en cuisine (blog que j’apprécie tout particulièrement soit dit en passant), j’ai sauté sur l’occasion ! Un peu d’exotisme dans une pâtisserie, ça n’a jamais fait de mal à personne 😉

Mais la Battle Food, qu’est-ce que c’est ? Carole du blog Sunrise Over See est à l’origine de cette gourmande initiative ayant pour but de rassembler blogueurs et blogueuses motivés autour d’un thème culinaire précis : le burger, la pizza, les tartelettes, la feuille de riz déclinée en rouleau, le lychee, le thé, la pâte à choux, les fraisesfood in jar, tartare, street food, petit déjeuner, panés croustillants, cadeaux gourmands, gâteau de crêpes, soupe, marbrés, cookies et aujourd’hui, pour la dix-neuvième édition, la noix de coco !

Pour ceux et celles qui me suivent, vous connaissez mon goût pour les pâtisseries disons…d’un autre genre ! J’avoue, j’adore tester de nouvelles associations à première vue un peu improbables -croyez-moi, nous avons plus souvent été surpris dans le bons sens que le mauvais, surtout les gâteaux aux légumes tels que mon cheesecake épicé au potiron, mon gâteau chocolaté aux poivrons rouges, ma tarte menthe petits-pois et mascarpone, mon gateau Rüblitorte aux carottes et noisettes, mon gâteau kakis orange et carottes, mon carrot’ cheesecake aux noix, mes biscuits épicés avoine carottes… Vous l’aurez compris, la liste est longue !

Car oui, malgré les idées reçues, nos amis légumes peuvent aisément se glisser dans nos pâtisseries, les rendre moelleuses, humides, riches en vitamines et fibres, plus diététiques -en remplacement du beurre par exemple, et surtout, très gourmandes ! Alors pourquoi ne pas essayer d’ajouter dans un cake sucré une épice qui, ordinairement, se prête aux mets salés ? Je vous présente mon cake à la noix de coco (sous quatre formes !), cacahuètes et curry !

Dans ce cake extra moelleux et dense nous est offert deux couches : la première plus moelleuse constituée de farine d’épeautre, lait sucre et noix de coco râpée et de curry, la deuxième de noix de coco (encore ?! Bah oui, c’est le thème), fromage blanc et beurre de cacahuètes, qui sont chapeautées de flocons de noix de coco et de cacahuètes non salées, hummm, le tout torréfié au four. La saveur du curry se fait très discrète, elle complète celle de la noix de coco et apporte une touche originale à ce cake riche et moelleux.

Cake noix de coco et curry – Kokos-Curry-Cake

 

Ingrédients :

  • 300 g de farine d’épeautre T630 (à défaut de la farine semi-complète)
  • 2 cc de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 100 ml d’huile neutre (pourquoi ne pas essayer de l’huile de coco ?)
  • 225 g de sucre de noix de coco
  • 2 oeufs
  • 225 g de noix de coco râpée
  • 2 à 3 cc de curry en poudre
  • 300ml de lait de coco
  • 50 g de cacahuètes grillées non salées
  • 180g de crème fraîche (j’ai pris du yaourt 40%)
  • 2 cs de beurre de cacahuètes
  • 2 cs de noix de coco en copeaux

1)   Préchauffez votre four à 180°C.

2)   Dans un grand saladier, mélangez au fouet électrique l’huile, 150g de sucre et les œufs pendant 5 min, jusqu’à l’obtention d’un mélange crémeux.

3)   Ajoutez-y le curry, 125g de noix de coco râpée et le lait de coco. Fouettez de nouveau pour 2 min, puis ajoutez la farine mélangée au sel et à la levure, mélangez brièvement.

4)   Versez votre pâte dans un moule à cake tapissé de papier sulfurisé, placez au four pour 30 min.

5)   Pendant  ce temps, préparez la seconde couche de votre cake : Placez dans un petit saladier la crème fraîche, le beurre de cacahuètes, 75g de sucre, 100g de noix de coco râpée et les cacahuètes concassées, mélangez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.

6)   Après 30 min passées au four, sortez précautionneusement votre cake et étalez dessus ce mélange. Parsemez généreusement de copeaux de noix de coco.

7)   Replacez au four pour  20 à 30 min (mon cake était très peu cuit au milieux, j’ai beaucoup aimé cette consistance qui rappelait un peu la « boule coco » que j’achetais autrefois au chinois du coin, mais vous pouvez le cuire plus si désiré).

IMG_3677IMG_3683Servez ce cake à vos invités sans leur dévoiler le pot aux roses : c’est bien plus drôle de les laisser deviner, non ? 😉

Filez voir les réalisations des autres participants, si l’envie vous prend !
Royal Chill | Casseroles et Claviers | Safran Gourmand | J’ai toujours aimé le jaune moutarde | Tizi Cooks | VG-Zone | Bistro de Jenna | Stella Cuisine | Lili’s Kitchen | La fille aux éoliennes | Bonjour Darling | Cuillère et saladier | Melie’s Cooking | The Happy Cooking Friends | Madeleines & Plumes d’autruche | De la peau au noyau | Manouchoux | Cook N’Tinem | Pourquoi Je Grossis | Vanille et chocolats | Une papaye verte en salade | Novice en Cuisine | Les Cookines | Chocoframboises | Sweet Mood In Paris | Loetitia Cuisine | La cuisine d’Anna et Olivia | Une Geekette En Cuisine | Once Upon a Cook | Tchoup’ Cooking | Del’s cooking twist | Jujube en Cuisine | Cooking N’Co | Des recettes à gogo | Et Charlotte Découvrit la Cuisine | Épices & moi | Bowl & spoon | Kalou and Cook | Cuisine et cigares | By acb 4 you | Delicious RDV | Un « Flo » de bonnes choses | J’apporte le dessert | Radis Rose | Le blog de Pouce | Un grain de Flolie | La cuisine de Niya | Pause-nature | Cook’N Blog |Chic, chic, choc…olat | La tasse fumante | Plaisir et Equilibre | Encore une lichette | La cuisine au fil d’Ariane | Une pincée de fantaisie | Une cuisine pour Voozenoo | Les papilles en folie | Les haricots diaboliques | Cookencoulisses | Caprices gourmands | Godiche ! | Sof vous invite… | Pourquoi pas… ??? | Par faim d’arômes | Chez Ale | Green Cuisine | So Do Eat | Cadelice | Cooksmopolitan | Cook with love | Les petites miettes d’enfance | Le couple chocolat | La galerie du régal | Homemade Maurylise | Ma petite cuisine au quotidien | Cerise & friandises | Trognon de pomme | Le renard et les raisins | La ligne gourmande | Two Cooks and a Few Books | Copines Cuisine | Voyage des papilles | La Fourchette Gourmande | Food And Cook | Une Paruline en cuisine | A la table d’Aïda | Aux radins gourmands | My Little Créa | All in the kitchen | Le miam de Ninou | My healthy sweetness | Bric & Brac | Citron Myrtille | Petits Béguins | Babeth’s Cuisine | Framboises et Bergamote | Les casseroles de lise | Chère Gazelle | Bouilles Gourmandes | Click, Cook and Taste | Handmade by Anna | Emilie and Lea’s Secrets | Marine is Cooking |

Carrés crousti-mielleux pommes, rhubarbe & épices

image-114image-111image-110Bonjour !

Il y a quelques jours, Sandrine du très beau blog Cuisine et Cigares nous proposait le nouveau thème du Ki-ki-veut-ki-vient-kuisiner (KKVKVK) #55, « La pomme sous toutes ses formes » !

Le ki-ki-veut-ki-vient-kuisiner est un concours interblogueurs créé en 2005  : gourmandise, échange et partage sont les maîtres mots de ce projet. À gagner : le droit d’organiser le prochain KKVKVK et vous l’aurez compris, d’en choisir le thème.

Puisque j’adore autant les pommes que Sandy, je ne pouvais que participer 😉

Ma contribution la voici, des carrés fondants aux flocons d’avoine, pommes et rhubarbe acidulée. Céréales, fruits et miel constituent ces gourmandises très fondantes et pleines d’énergie !

À déguster de préférence au sortir du four lorsque votre maisonnée sent bon les fruits épicés,  pour un moment de pure gourmandise… Enfilez votre tablier et suivez-moi en cuisine, le jeu en vaut la chandelle !

Carrés comme un crumble pommes & rhubarbe au miel

Ingrédients :

  •   250 g de farine
  •   150 g de flocons d’avoine
  •   60 g de sucre complet muscovado (à défaut, de la cassonade)
  •   130 g de beurre demi-sel
  •   3 cc de mélange cinq épices (poivre du Sichuan, anis étoilé, cannelle, clous de girofle et fenouil)
  •   1/2 cc de bicarbonate de soude
  •   6 pommes
  •   150 g de rhubarbe
  •   170 g de miel

1)   Préchauffez votre four à 180°.

2)   Faites fondre le beurre et le sucre au micro-onde, remuez. Ajoutez ensuite la farine, les flocons d’avoine, les épices et le bicarbonate. Mélangez le tout avec une fourchette afin d’obtenir une pâte friable ayant la texture d’un sable mouillé.

3)   À l’aide d’un verre, tassez les 2/3 du mélange dans un plat allant au four recouvert de papier sulfurisé.

4)   Épluchez et coupez les pommes en petits cubes puis coupez la rhubarbe en petits tronçons, ajoutez-les par dessus la pâte.

5)   Parsemez du reste de pâte puis versez le miel par dessus.

6)   Enfournez pour 35 minutes environ.

image-113image-115

L’inspiration me vient d’ailleurs :  merci à Émilie & Léa pour leur savoureuse recette !

Mes irrésistibles choux craquelin à la crème pâtissière framboise & rose – Concours SOY

IMG_3349IMG_3359

Bonjour mes p’tits choux !

Il y a quelques jours, je trouvais dans ma boîte mail une proposition de participation au concours entre bloggeurs organisé par Nutrition et Nature et ayant pour thème « Recette de fête à base des laits végétaux Soy« . J’ai bien sûr accepté de suite !

Il me fallait maintenant trouver une recette originale, festive et savoureuse à base de lait de soja… Pas facile pour la novice en laits végétaux que je suis ! Mais après m’être creusé les méninges, j’ai trouvé l’idée qui à mes yeux valait le coup d’être réalisée : des généreux choux craquelin garnis d’une crème pâtissière à la framboise et aromatisée à la rose, avec une petite framboise cachée au milieu du chou.

Verdict ? Des choux très moelleux et gonflés, chapeautés d’un craquelin et généreusement garnis de cette crème légère, délicieusement fruitée et soyeuse grâce au lait de soja : une réussite !

L’avantage d’utiliser du lait de soja dans la pâte à choux ainsi que la crème pâtissière ? Tout d’abord pour limiter sa consommation de produits à provenance animal en le remplaçant avantageusement dans cette recette par un produit d’origine  végétale. De plus, le lait de soja est riche en calcium et  en protéines et sa consommation n’entraîne pas de risque d’intolérance ou d’allergie. Petit bémol, le lait de soja n’est pas le plus digeste des laits végétaux et est déconseillé pour cette raison aux enfants.

Vous l’aurez compris, cette recette participe au concours Soy. Vous vous demandez peut-être quels sont les lots mis en jeu ? Vous risquez de ne pas être déçu(e), car la recette élue gagnante recevra en plus d’un panier gourmand un week-end végétarien et détox en chambre d’hôte pour deux personnes organisé par Ambika Yoga ! Au programme, marche silencieuse dans la nature environnante, massage et yoga, mais aussi ateliers cuisine ! De quoi prendre soin de son corps et de son esprit dans un cadre relaxant et apaisant. Peut-être ce week-end fera parti de vos bonnes résolutions ? Rendez-vous sur le site d’Ambika Yoga pour plus d’informations.

La recette maintenant ? À vos tabliers 😉

Choux craquelin à la crème pâtissière framboise & rose

Ingrédients :

Pour le craquelin :

  • 75 g de beurre mou
  • 75 g de sucre cassonade
  • 75 g de farine
  • 1 pincée de sel

Pour la pâte à choux au lait de soja :

  • 125 ml d’eau
  • 125 ml de lait de soja
  • 3 g de sel
  • 8 g de sucre
  • 100 g de beurre froid coupé en cubes réguliers
  • 150 g de farine
  • 4 œufs battus en omelette

Pour la crème pâtissière au lait de soja, framboise et rose (recette adaptée de celle d’Edda qui nous propose un article très détaillé sur la crème pâtissière, merci à elle !) :

  • 240 g de framboises (surgelées ou fraîches selon la saison) écrasées à la fourchette + une vingtaine
  • 260 g de lait végétal
  • 80 g de sucre
  • 2  œufs
  • 35g de fécule de maïs (ou de farine)
  • 1 pincée de sel

1)   Préparez tout d’abord votre craquelin : dans un saladier ou dans le bol de votre robot (muni du fouet plat), mélangez la farine, le sucre et le sel, puis ajoutez le beurre pommade et mélangez quelques minutes à vitesse moyenne jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène. Formez une boule puis placez-la entre deux feuilles de papier sulfurisé avant de l’étaler à l’aide d’un rouleau à pâtisserie sur 3 mm, découpez-y un maximum de disques de 4 cm de diamètre puis réservez au réfrigérateur.

2)    Préparez votre pâte à choux : Versez l’eau, le lait de soja, le sel, le sucre (complet pour moi) et le beurre dans une casserole, puis placez sur le feu jusqu’à ce que le beurre soit complètement fondu. À ébullition, ajoutez la farine en une fois puis à laide d’une cuillère en bois, mélangez énergiquement. Continuez de mélanger sur le feu quelques minutes afin de dessécher la pâte. La pâte se décolle des parois et forme une boule en laissant une fine pellicule au fond de la casserole.

3)   Versez la pâte dans un récipient, attendez que cette dernière refroidisse légèrement puis ajoutez les œufs battus progressivement tout en mélangeant énergiquement à l’aide de votre cuillère en bois ou encore mieux, dans le bol d’un robot avec le fouet plat. Le mélange semble un peu granuleux au début puis devient lisse et nacré.

4)   Préchauffez votre four à 180°C.

5)   À l’aide d’une poche à douille munie d’un embout rond ou d’une cuillère à soupe, dressez vos choux (4 cm de diamètre à peu près) sur votre plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Posez les disques de craquelin dessus et enfournez pour 35 à 40 min.

6)   Pendant ce temps, préparez votre crème pâtissière originale : Dans une casserole, portez à ébullition le lait de soja. Pendant ce temps, mélangez dans un saladier les œufs entiers avec le sucre, ajoutez la pincée de sel et la fécule tamisée (toujours ajouter la fécule dans un mélange froid !), puis versez le lait bouillant sur les œufs en deux fois tout en fouettant.

7)   Reversez le tout dans la casserole, ajoutez la pulpe de fruit puis portez à ébullition sans cesser de fouetter pendant 1 à 2 minutes. Hors du feu, mixez à l’aide d’un mixeur plongeant (ce n’est pas obligatoire mais ça donne une texture homogène et elle refroidi plus vite) puis couvrez-la de papier film au contact. Laissez refroidir.

8)   Lorsque vos choux sont cuits et refroidis (ma technique pour ne pas qu’ils retombent est la suivante : je les laisse dans le four éteint et encore chaud pendant cinq minutes puis les perce sur le dessous à l’aide d’un cure dent au sortir du four pour laisser la vapeur s’échapper, néanmoins vous pouvez procéder autrement), coupez les délicatement en deux.

image-73

9)   Versez votre crème pâtissière dans une poche à douille ou un sac congélation percé sur un coin puis garnissez vos choux. Placez au centre de chaque chou une à deux framboises.

image-80image-81image-82image-83

10)  C’est prêt, il ne reste plus qu’a déguster 😉

image-87

 

Confiture de lait de Noël à la clémentine – Vegan

20131212-105628.jpg
Bonjour !

Aujourd’hui les amis je vous propose une gourmandise à tartiner qui, j’espère, vous fera fondre autant que moi : une confiture de lait au bon goût de caramel et acidulée à la clémentine !

S’il y a bien une chose à laquelle je suis totalement addict´, c’est la confiture de lait ! C’est bien simple, une fois que je commence le pot, je ne peux PLUS m’arrêter. Le chocolat, je me contrôle. La crème glacée, ça va encore. Mais le caramel à tartiner, c’est plus fort que moi, il faut que je finisse le pot…

J’ai donc décidé d’en réaliser une sans beurre et sans crème d’origine animale avec comme inspiration la recette d’Alter Gusto (si vous ne connaissez pas, faites-y un tour !), même s’il ne faut pas se leurrer, cette pâte à tartiner reste une bombe calorique !

Allez, en cette période hivernale de fêtes de fins d’années, tout est permis, n’est-ce pas ? 😉20131212-105747.jpg

Confiture de lait de Noël à la clémentine

Ingrédients :

  • 200 g de sucre en poudre
  • 2 cs d’eau
  • 20 cl de crème liquide végétale (avoine, riz, soja…)
  • le jus de quatre clémentines corses (70 à 80 ml)
  • le zeste râpé d’une clémentine bio

1)   Dans une casserole bien propre à fond épais, versez le sucre et mouillez-le avec deux cs d’eau.

2)   Placez sur un feu moyen-fort et laissez fondre le sucre jusqu’à ce qu’il prenne une belle couleur caramel sans jamais remuer.

3)   Pressez vos clémentines puis faites chauffer le jus quelques secondes au four à micro-ondes avant de l’ajouter au caramel hors du feu en remuant bien à l’aide d’un fouet ou d’une cuillère (attention aux possibles projections !).
Ajoutez les zestes de clémentine.

4)   Faites chauffer de même votre crème d’avoine puis ajoutez-la à la préparation.
Replacez votre caramel sur le feu puis laissez cuire encore 1 à 3 minutes. Cette étape consiste à faire épaissir votre confiture de lait, veillez néanmoins à ne pas faire brûler le caramel !

5)   Versez votre caramel ainsi obtenu dans un petit pot stérilisé !20131212-111405.jpg

Avec cette recette, je participe au concours proposé par ma très chère Sandrine du blog Cuisine et Cigares et par Diane de La médecine passe aussi par la cuisine dont le thème est : Tartines de rêve pour Noël. 

Cette confiture de lait aux allures festives sera un cadeau gourmand parfait !

Cake très moelleux potiron, noisettes, amandes & huile d’olive

IMG_3111Bonjour ! 

J’adore définitivement cette saison qu’est l’automne pour l’abondance de fruits et légumes qu’elle nous offre : pommes, poires, raisins juteux, panais, carottes colorées, agrumes et une grande famille de cucurbitacées, voilà de quoi se régaler à tous les repas !

Le potiron se prête parfaitement à l’exercice dans ce cake, où il est incorporé sous forme de purée qui apporte moelleux et fibres. Les amandes et noisettes, quand à elles, donnent du croquant ainsi qu’un petit goût torréfié qui est le bienvenu !

J’ai légèrement  modifié la recette trouvée sur le site d’Ôdélices, alors voici ma version…

IMG_3115

Cake très moelleux potiron, noisettes, amandes & huile d’olive 

Ingrédients :

  • 3 œufs
  • 100 g de sucre muscavado
  • 150 g de farine (semi-complète pour moi)
  • 2 cc de poudre levante (bicarbonate alimentaire pour moi)
  • 2 cc de cannelle
  • 1 pincée de sel
  • 2 cs d’huile d’olive
  • 200 g de purée de potimarron (ou de toute autre courge)
  • le zeste d’une petite orange bio (facultatif)
  • 30 g de noisettes entières + une petite poignée
  • 30 g d’amandes entières  + une petite poignée

1)   Préchauffez votre four à 200 °C.

2)   Dans un saladier, battez les œufs avec le sucre au fouet à main pendant deux minutes.

3)   Incorporez la farine, le bicarbonate, la cannelle et le sel.

4)   Ajoutez l’huile, la purée de courge, le zeste d’orange, mélangez à la spatule. Ajoutez les amandes (30g) et les noisettes (30g), que vous aurez au préalable concassées puis torréfiées à sec qql minutes à feu fort dans une poêle sans cesser de remuer. Mélangez brièvement.

5)   Versez la pâte dans un moule à cake préalablement chemisé de papier cuisson, puis parsemé sur le reste des amandes et noisettes grossièrement concassées (mais pas torréfiées) sur le dessus du cake.

6)   Enfournez pour 40 à 45 minutes : le gâteau est cuit lorsque la lame d’un couteau piquée en son centre ressort humide mais propre.

IMG_3117 J’adore cette couleur qui se rapproche de celle du pain d’épices ! Si vous utilisez du sucre blanc, il sera plus orangé !

Avec ce cake, je participe au concours organisé par Nanou de On dîne chez Nanou et Sandrine de Ok ce bon !

Conservez ce cake dans du film étirable et au frigo si vous ne le dégustez pas immédiatement 🙂

Cheesecake à la ricotta aux saveurs de l’automne : épices, noix du brésil, figues & abricots secs

IMG_2919
IMG_2928

Bonjour !

J’adore les cheesecakes ! Et vous avez dû le remarquer, car beaucoup de mes posts y sont consacrés : au chocolat noir et griottes, façon carrot cake, en trio chocolat-orange-Cointreau, façon pumpkin pie, ou encore exotique au citron vert et noix de coco, le cheesecake nous a régalé plus d’une fois !

J’aime sa fraîcheur, son onctuosité et surtout le fait qu’il soit déclinable à l’infini. Même si le cheesecake américain est traditionnellement au cream cheese et parfumé au citron, il suffit de bousculer les traditions pour confectionner des cheesecakes à base de fromage blanc, ricotta ou encore de mascarpone et aux goûts multiples, quitte à ajouter des noix concassées de toute sorte dans la base, des épices, des fruits…

Lorsque j’ai découvert que Lyne du très beau blog Épices & moi organisait un concours ayant pour thème Couleurs et saveurs d’automne, j’ai sauté sur l’occasion pour réaliser un nouveau cheesecake avec tout ce que l’automne nous offre de meilleur : noix, épices et fruits secs gorgés de saveurs composent ce cheesecake à base de ricotta qui, encore une fois, nous a régalés à l’heure du dessert.

Cheesecake ricotta, fleur d’oranger, figues & abricots secs

Préparation : 1 heure

Ingrédients :

  • 80 g de noix du brésil (torréfiées)
  • 150 g de digestive biscuits
  • 80 g de beurre salé
  • 250 ml de jus d’orange
  • 200 g de figues séchées
  • 50 g d’abricots secs
  • 1 cc de quatre-épices
  • 350 g de cream cheese à température ambiante
  • 350 g de ricotta
  • 2 cs de fleur d’oranger
  • 100 g de sucre muscavado
  • 2 œufs

1)   Pour le fond, placez vos biscuits dans un sac congélation, puis tapez dessus avec un rouleau à pâtisserie afin de les réduire en miettes (plus ou moins fines, j’aime quand il reste encore quelques grosses miettes qui apportent du croquant). Dans un saladier, placez les biscuits réduits en miette, le beurre fondu et les noix torréfiées et grossièrement hachées.

2)   Mélangez bien, puis tassez à l’aide d’un verre au fond d’un moule à charnière tapissé de papier sulfurisé. Placez au réfrigérateur.

IMG_2904

3)   Préchauffez votre four à 160°C.

4)   Dans une petite casserole, placez vos fruits secs coupés en 4, vos épices et le jus d’orange, puis laissez frémir une dizaine de minutes sans couvrir, ou jusqu’à ce que les fruits soient bien dodus et gorgés de jus. Étalez cette préparation sur la base biscuitée.

IMG_2908

5)   Préparez la garniture : mélangez dans un grand saladier et au fouet électrique le cream cheese, la ricotta, la fleur d’oranger et le sucre. Ajoutez les œufs un à un et mélangez de nouveau, juste le temps d’obtenir un mélange homogène.

6)   Versez votre préparation sur les fruits secs.

IMG_2915

7)   Placez au four pour 1 heure à 1 heure 15.

8)   Laissez le cheesecake refroidir dans le four entrouvert, puis placez-le au réfrigérateur pour minimum 3 heures, au mieux une nuit.

IMG_2938IMG_2936Merci d’être toujours plus nombreux à me suivre, et à bientôt pour une nouvelle recette ! 

Carrés fondants citron & noisette (sur un air de tarte au citron…)

image-64Bonjour !

Je vous présente aujourd’hui une recette de carrés au citron délicieusement fondants qui feront fureur auprès de tout amateur de citron qui se respecte !

L’association citron-noisette était une première dans mes pâtisseries. Je me demande maintenant pourquoi j’ai attendu si longtemps ! La douceur de la noisette, et tout simplement sa saveur, s’accordent parfaitement avec l’acidité si caractéristique du citron.

Ces petits carrés me font penser à une tarte au citron un peu revisitée, puisqu’ils sont constitués d’une pâte sablée aux noisettes et d’une crème au citron qui titille les papilles… Juste comme il faut !

La recette me vient du très beau blog En toute gourmandise : allez y faire un tour, vous ne serez pas déçu(e).

Carrés fondants citron & noisette

Pour la pâte sablée :

  • 100 g de beurre mou
  • 30 g de sucre muscavado (à défaut du sucre roux)
  • 150 g de farine
  • 60 g de noisettes finement concassées

Pour la crème au citron :

  • 200 ml de jus de citron
  • le zeste râpé d’un citron bio
  • 3 œufs
  • 80 g de sucre (roux pour moi)
  • 20 g de Maïzena
  • 40 g de noisettes réduites en poudre

1)   Préchauffez votre four à 180°

2)   Pour préparer la pâte, mélangez dans un saladier le sucre, la farine, les noisettes finement concassées (avant de les ajouter à ma préparation, je torréfie à sec les noisettes quelques minutes dans une poêle à feu fort sans cesser de mélanger avec une cuillère en bois : essayer, les arômes n’en seront qu’exhalés !) et le beurre coupé en morceaux.

3)   Avec les mains travaillez la pâte pour obtenir un mélange sableux, formez une boule puis aplatissez-la à la main dans un petit moule carré (20×20 et chemisé de papier sulfurisé) sans faire de bord (la pâte doit être plate).

image-60

4)   Piquez et enfournez pour 15 minutes.

5)   Pendant ce temps, préparez la crème au citron : mélangez tous les ingrédients au fouet à main.

6)   Une fois la pâte précuite, versez dessus la préparation au citron et enfournez de nouveau pour 20 minutes.

7)   Laissez refroidir complètement avant de découper en carrés. Conservez-les au réfrigérateur, c’est bien froids que je les ai préférés, mais ça c’est à vous de voir…

image-68

Avec cette recette fruitée et acidulée, je participe une nouvelle fois au super concours de Sweet Kwisine, ça se passe par ici !

Régalez-vous !

Cheesecake exotique au citron vert & noix de coco

IMG_2957Bonjour ! 

Le citron, c’est si bon...! Tel est l’intitulé du concours proposé par Nicole du très beau blog Nicole Passions. Qui pourrait (oserait ? 😉 ) contredire une telle affirmation ?

cats

Le citron, ce fruit acidulé que nous connaissons tous dans les pâtisseries mais aussi dans les plats salés comme exhausteur de goût est également très bénéfique pour notre santé, puisque riche en vitamines B et C…

Pour résumer, le citron a tout bon ! Surtout dans ce New-York cheesecake revisité à ma façon.

J’ai voulu apporter une touche d’exotisme en remplaçant le citron jaune par du citron vert, dont le goût est plus subtil et arrondi, mais également en ajoutant de la noix de coco torréfiée à la base de mon cheesecake.

Enfin, détail qui a son importance, ce cheesecake est réalisé uniquement à partir de fromage blanc ! Pour un résultat ultra onctueux, fondant et bien plus léger que la version original au cream cheese…

Une véritable petite merveille pour les fans de cheesecake !

IMG_2962Cheesecake exotique au citron vert & noix de coco 

Ingrédients (pour 6 à 8 personnes) :

Pour la base biscuitée :

  • 160 g de digestive biscuits
  • 80 g de noix de coco
  • 90 g de beurre

Pour l’appareil :

  • 750 g de fromage blanc à 40% de matière grasse
  • 50 g de sucre
  • 3 œufs

Pour le lime curd :

  • 200 ml de jus de citron (soit 6 à 8 citrons verts)
  • le zeste d’un citron vert
  • 100 g de sucre
  • 3 œufs
  • 2 cs de Maïzena

1)   Préparez votre base biscuitée : Placez vos biscuits dans un sac congélation, puis réduisez-les en miettes à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.

2)   Placez votre noix de coco râpée dans une poêle et faites-la torréfier à sec et à feu moyen fort pendant quelques minutes, en remuant constamment à l’aide d’une cuillère en bois.

3)   Placez vos biscuits émiettés, noix de coco et beurre fondu dans un saladier, mélangez à l’aide d’une cuillère en bois jusqu’à l’obtention d’un mélange à la texture d’un sable humide. Versez le tout sur le fond de votre moule amovible que vous aurez préalablement chemisé de papier sulfurisé, puis tassez uniformément à l’aide du fond d’un verre. Placez au frigo.

4)   Préchauffez votre four à 180°C.

5)   Préparez votre lime curd (crème de citron vert) : Placez dans une casserole à fond épais le jus des citrons, le zeste, ainsi que la maïzena et fouettez l’ensemble quelques secondes.

6)   Dans un petit saladier, fouettez les 3 œufs et le sucre jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène. Versez-le dans la casserole, mélangez.

7)   Placez le tout sur un feu moyen-fort pour 5 à 10 min en remuant sans cesse à l’aide du fouet, ou jusqu’à ce que le mélange prenne une consistance de crème pâtissière et nappe le fouet. Réservez.

8)   Dans un grand saladier, placez le fromage blanc, le sucre et le lime curd, fouettez quelques secondes afin d’obtenir un mélange homogène. Ajoutez les œufs un à un en mélangeant entre chaque ajout.

9)   Versez votre appareil sur la base de votre cheesecake, puis enfournez pour 50 min.

10) Une fois les 50 min écoulées et votre cheesecake cuit, entrouvrez la porte du four et laissez-le refroidir ainsi pendant encore une heure.

11) Placez-le au réfrigérateur et patientez 24 à 48h avant de le déguster, les arômes auront ainsi pleinement le temps de s’exhaler et votre cheesecake n’en sera que meilleur !

IMG_2976IMG_2972