Petits biscuits fleur d’oranger, farine de pois chiche et amandes (vegan & sans gluten)

…Ces biscuits, il ont plu ! On m’a même demandé deux fois la recette…

IMG_0151

Amis gourmands, bonjour ! 

Je vous propose aujourd’hui des petits biscuits goûteux, croquants, au bon goût de fleur d’oranger, et très facile à réaliser !

À vrai dire, j’avais acheté de la farine de pois chiche sur un coup de tête, ça m’attirait. Et puis je me suis retrouvée les bras ballants à ne pas savoir quoi en faire : parce-que mine de rien, cette farine de légumineuse a une odeur un peu forte, et on croirait difficilement qu’elle se prête à l’exercice des biscuits sucrés. Et pourtant !

Ces biscuits ont été appréciés par tous, croqués à longueur de journée, brinquebalés en excursion dans la capitale pour un goûté improvisé dans le red… Bref, des petites pépites !

IMG_0149

– Viltansou, dite choupi, très intéressée par l’appareil –

Petits biscuits fleur d’oranger, farine de pois chiche et amandes

Ingrédients :

  • 250g de farine de pois chiches
  • 80g de sucre muscovado (ou roux, les biscuits n’en seront que plus croquants)
  • 3 cs d’eau de fleur d’oranger
  • 5 cs d’huile d’olive
  • 1 poignée d’amandes entières non mondées
  1. Mélangez la farine, le sucre, l’eau de gleur d’oranger, l’huile d’olive puis pétrissez à la main. Si la pâte est trop sèche, ajouter quelques cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger, une à la fois.
  2. Préchauffez le four à 150°C.
  3. Formez à la main des petites boules de pâtes de la taille d’une grosse noix sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Aplatissez-les légèrement en enfonçant dans chaque biscuit une amande entière.
  4. Enfournez pour 30 min (et oui !).
  5. Laissez refroidir 5 min, placez-les sur une grille puis déguster lorsque bien refroidis !

IMG_0148

Avec un verre de lait d’amande… Un pur délice ! 

Publicités

Tarte aux pommes, crème à l’amande et aux carottes, pâte à la semoule

… Ma foi, c’est original ( et délicieux ! )IMG_0005

IMG_0007

Amis gourmands, bonjour !

Ah, si vous me suivez depuis quelques temps, vous ne serez point étonné(e)s de cette réalisation très originale ! Une pâte à tarte faite à partir de semoule qui nous a beaucoup étonnés et ravis ! J’avoue qu’au début, j’étais très sceptique face à cette « pâte »… Est-ce que ça allait vraiment tenir ? Est-ce que les grains seraient moelleux ? Oui mon capitaine ! Testé et approuvé ! Quant à la crème carottes-miel-amande, c’est un délice ! Très douce, tout en délicatesse, on ne devine même pas la présence de carotte ! Assez culotté(e)s pour tester cette recette ? Vous ne serez pas déçus, croyez-moi !

Tarte pommes, amande et carottes – De son petit nom allemand : Möhren-Apfel-Tarte (traduite par mes soins qu’elle est la recette ;))

Ingrédients :

  • 125 g de semoule instantanée
  • 60 g de beurre
  • 2 cs de sucre muscovado (roux, à défaut)
  • 1 pincée de sel
  • 3 œufs (bio, si possible)
  • 400 g de carottes
  • 100 g de crème fraîche
  • 3 cs de miel
  • 1 pointe de couteau de noix de muscade fraichement râpée
  • 4 cs de jus de citron
  • 1 à 2 cs de farine (type 1050)
  • 600 g de pommes (4 à 6 pommes selon la variété)
  • 1 cc d’arome d’amande amère (facultatif mais sehr sehr lecker !*)
  • 3 cs de confiture d’abricot (pour la déco, facultatif) (pas utilisée ici)
  1. Préparez la pâte : Placez la semoule dans un saladier avec 200 ml d’eau bouillante. Couvrez, laissez gonfler 5 à 10 minutes. Faites fondre le beurre, puis fouettez-le avec le sucre, la pincée de sel et un œuf. Versez sur la semoule, fouettez.
  2. Chemisez votre moule à tarte de papier cuisson, versez-y la « pâte » à tarte puis étalez de façon régulière à l’aide du dos d’une cuillère à soupe. Formez des bords plus hauts, puis placez au frigo pour minimum 30 min.
  3. Pendant ce temps, épluchez et coupez vos carottes en fines rondelles. Placez-les dans une casserole, avec la crème et le miel. Chauffez à feu moyen, laissez cuire en remuant de temps en temps pendant 10 à 20 min, ou jusqu’à ce que les carottes soient très tendres. Puis, réduisez-les en purée à l’aide d’une presse-purée ou d’un mixeur plongeant. Ajoutez la noix de muscade, 2 cs de jus de citron, l’arôme d’amande amère (facultatif), les deux œufs restants (préalablement légèrement fouettés) et la farine (tamisée). Versez cette crème sur votre fond de tarte.
  4. Préchauffez votre four à 180°C.
  5. Placez-y vos pommes épluchées coupées en quartiers (plus ou moins fins, à votre convenance), mettre 2 cs de jus de citron, puis enfournez pour 50 min à 1h.
  6. Au sortir du four, attendez une dizaine de minutes que la tarte refroidisse légèrement puis badigeonnez-la de confiture d’abricot réchauffée quelques secondes au four à micro-ondes (facultatif).
  7. Régalez-vous !

IMG_0012
IMG_0008

> Pour laisser un commentaire, c’est la bulle (+ ou numéros) juste en dessous à droite <

Cupcakes Red Velvet, chocolat et betterave !

...Parce-que j’ai toujours aimé mettre des légumes dans mes desserts… C’est grave docteur ?

IMG_0024 IMG_0015

Amis gourmands, bonjour !

Aujourd’hui me revoilà pour vous proposer une recette de cupcakes très moelleux (merci Madame Betterave !), parfumés au cacao et chapeautés d’un glaçage au cream cheese et à la vanille. Autant vous dire qu’ils ont fait sensation auprès de mes goûteurs ! Et moi qui m’attendais à une montagne de travail pour réaliser ces mignonneries ! Que nenni ! Alors, suivez le guide…

Cupcakes Red Velvet, chocolat et betterave

Ingrédients : Pour les muffins :

  • 200 g de betteraves cuites (environ une grosse betterave, ou deux petites)
  • 2 œufs (bio si possible !)
  • 100 g de sucre muscovado (ou roux)
  • 130 g de farine T55
  • ½ sachet de levure chimique
  • 1 à 2 cs de cacao en poudre non sucré
  • 50 g de beurre salé fondu

Pour le glaçage :

  • 50 g de beurre très mou (pas fondu)
  • 150 g de fromage frais type Philadelphia (à température ambiante, sinon gare aux grumeaux !)
  • 50 g de sucre glace (sucre blanc pour moi)
  • les graines d’une gousse de vanille (facultatif)
  1. Mixez finement la/les betteraves jusqu’à l’obtention d’une purée.
  2. Préparez le glaçage : Dans un saladier, fouettez le beurre et le fromage frais avec un batteur électrique, jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène. Ajoutez le sucre puis les graines d’une gousse de vanille grattée, ainsi qu’une cuillère à café de purée de betterave, si vous souhaitez un glaçage rosé comme le mien. Si vous préférez votre glaçage blanc avec les graines de vanille bien apparentes, zappez cette étape. Fouettez. Placez le glaçage dans une poche à douille munie d’une douille crantée et réservez au réfrigérateur. Bien entendu, si l’étape douille vous fait peur, vous pourrez toujours déposer le glaçage à la petite cuillère, pour un résultat un peu plus « rustique ».
  3. Dans un saladier, fouettez au fouet électrique les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange double de volume (environ 5 minutes). Ajoutez la purée de betterave, la farine, la levure et le cacao, puis mélangez bien (à la spatule ou cuillère). Enfin, versez le beurre fondu, mélangez. Préchauffez votre four à 180°C, puis versez votre pâte dans des moules à muffins (beurrés si pas en silicone).
  4. Enfournez pour 20 min (pas plus, au risque de perdre le moelleux des cupcakes que nous avons tant apprécié).
  5. Laissez complètement refroidir les cupcakes au sortir du four. Déposez sur le haut une belle rosace de glaçage.

IMG_0019IMG_0018

Si vous le souhaitez, vous pouvez décorer vos cupcakes avec une framboise déposée sur le glaçage !

> Pour laisser un commentaire, c’est la bulle juste en dessous à droite <

Cake sucré noix de coco et curry – Battle Food n°19

IMG_3673IMG_3674Amis gourmands et téméraires, bonjour !

Cela fait un temps fou que je souhaite participer à ce jeu inter-blogueurs qu’est la Battle Food. Les thèmes proposés chaque mois par un(e) bloggeur(se) tiré(e) au sort parmis les participants sont plus gourmands les uns que les autres, et il fait avouer que l’idée de se réunir autour d’un thème commun est très séduisante. Sauf qu’à chaque fois, je manque le coche…

Alors lorsque j’ai apperçu le nouveau thème de la Battle Food –la noix de coco– sur le blog de Jujube en cuisine (blog que j’apprécie tout particulièrement soit dit en passant), j’ai sauté sur l’occasion ! Un peu d’exotisme dans une pâtisserie, ça n’a jamais fait de mal à personne 😉

Mais la Battle Food, qu’est-ce que c’est ? Carole du blog Sunrise Over See est à l’origine de cette gourmande initiative ayant pour but de rassembler blogueurs et blogueuses motivés autour d’un thème culinaire précis : le burger, la pizza, les tartelettes, la feuille de riz déclinée en rouleau, le lychee, le thé, la pâte à choux, les fraisesfood in jar, tartare, street food, petit déjeuner, panés croustillants, cadeaux gourmands, gâteau de crêpes, soupe, marbrés, cookies et aujourd’hui, pour la dix-neuvième édition, la noix de coco !

Pour ceux et celles qui me suivent, vous connaissez mon goût pour les pâtisseries disons…d’un autre genre ! J’avoue, j’adore tester de nouvelles associations à première vue un peu improbables -croyez-moi, nous avons plus souvent été surpris dans le bons sens que le mauvais, surtout les gâteaux aux légumes tels que mon cheesecake épicé au potiron, mon gâteau chocolaté aux poivrons rouges, ma tarte menthe petits-pois et mascarpone, mon gateau Rüblitorte aux carottes et noisettes, mon gâteau kakis orange et carottes, mon carrot’ cheesecake aux noix, mes biscuits épicés avoine carottes… Vous l’aurez compris, la liste est longue !

Car oui, malgré les idées reçues, nos amis légumes peuvent aisément se glisser dans nos pâtisseries, les rendre moelleuses, humides, riches en vitamines et fibres, plus diététiques -en remplacement du beurre par exemple, et surtout, très gourmandes ! Alors pourquoi ne pas essayer d’ajouter dans un cake sucré une épice qui, ordinairement, se prête aux mets salés ? Je vous présente mon cake à la noix de coco (sous quatre formes !), cacahuètes et curry !

Dans ce cake extra moelleux et dense nous est offert deux couches : la première plus moelleuse constituée de farine d’épeautre, lait sucre et noix de coco râpée et de curry, la deuxième de noix de coco (encore ?! Bah oui, c’est le thème), fromage blanc et beurre de cacahuètes, qui sont chapeautées de flocons de noix de coco et de cacahuètes non salées, hummm, le tout torréfié au four. La saveur du curry se fait très discrète, elle complète celle de la noix de coco et apporte une touche originale à ce cake riche et moelleux.

Cake noix de coco et curry – Kokos-Curry-Cake

 

Ingrédients :

  • 300 g de farine d’épeautre T630 (à défaut de la farine semi-complète)
  • 2 cc de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 100 ml d’huile neutre (pourquoi ne pas essayer de l’huile de coco ?)
  • 225 g de sucre de noix de coco
  • 2 oeufs
  • 225 g de noix de coco râpée
  • 2 à 3 cc de curry en poudre
  • 300ml de lait de coco
  • 50 g de cacahuètes grillées non salées
  • 180g de crème fraîche (j’ai pris du yaourt 40%)
  • 2 cs de beurre de cacahuètes
  • 2 cs de noix de coco en copeaux

1)   Préchauffez votre four à 180°C.

2)   Dans un grand saladier, mélangez au fouet électrique l’huile, 150g de sucre et les œufs pendant 5 min, jusqu’à l’obtention d’un mélange crémeux.

3)   Ajoutez-y le curry, 125g de noix de coco râpée et le lait de coco. Fouettez de nouveau pour 2 min, puis ajoutez la farine mélangée au sel et à la levure, mélangez brièvement.

4)   Versez votre pâte dans un moule à cake tapissé de papier sulfurisé, placez au four pour 30 min.

5)   Pendant  ce temps, préparez la seconde couche de votre cake : Placez dans un petit saladier la crème fraîche, le beurre de cacahuètes, 75g de sucre, 100g de noix de coco râpée et les cacahuètes concassées, mélangez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.

6)   Après 30 min passées au four, sortez précautionneusement votre cake et étalez dessus ce mélange. Parsemez généreusement de copeaux de noix de coco.

7)   Replacez au four pour  20 à 30 min (mon cake était très peu cuit au milieux, j’ai beaucoup aimé cette consistance qui rappelait un peu la « boule coco » que j’achetais autrefois au chinois du coin, mais vous pouvez le cuire plus si désiré).

IMG_3677IMG_3683Servez ce cake à vos invités sans leur dévoiler le pot aux roses : c’est bien plus drôle de les laisser deviner, non ? 😉

Filez voir les réalisations des autres participants, si l’envie vous prend !
Royal Chill | Casseroles et Claviers | Safran Gourmand | J’ai toujours aimé le jaune moutarde | Tizi Cooks | VG-Zone | Bistro de Jenna | Stella Cuisine | Lili’s Kitchen | La fille aux éoliennes | Bonjour Darling | Cuillère et saladier | Melie’s Cooking | The Happy Cooking Friends | Madeleines & Plumes d’autruche | De la peau au noyau | Manouchoux | Cook N’Tinem | Pourquoi Je Grossis | Vanille et chocolats | Une papaye verte en salade | Novice en Cuisine | Les Cookines | Chocoframboises | Sweet Mood In Paris | Loetitia Cuisine | La cuisine d’Anna et Olivia | Une Geekette En Cuisine | Once Upon a Cook | Tchoup’ Cooking | Del’s cooking twist | Jujube en Cuisine | Cooking N’Co | Des recettes à gogo | Et Charlotte Découvrit la Cuisine | Épices & moi | Bowl & spoon | Kalou and Cook | Cuisine et cigares | By acb 4 you | Delicious RDV | Un « Flo » de bonnes choses | J’apporte le dessert | Radis Rose | Le blog de Pouce | Un grain de Flolie | La cuisine de Niya | Pause-nature | Cook’N Blog |Chic, chic, choc…olat | La tasse fumante | Plaisir et Equilibre | Encore une lichette | La cuisine au fil d’Ariane | Une pincée de fantaisie | Une cuisine pour Voozenoo | Les papilles en folie | Les haricots diaboliques | Cookencoulisses | Caprices gourmands | Godiche ! | Sof vous invite… | Pourquoi pas… ??? | Par faim d’arômes | Chez Ale | Green Cuisine | So Do Eat | Cadelice | Cooksmopolitan | Cook with love | Les petites miettes d’enfance | Le couple chocolat | La galerie du régal | Homemade Maurylise | Ma petite cuisine au quotidien | Cerise & friandises | Trognon de pomme | Le renard et les raisins | La ligne gourmande | Two Cooks and a Few Books | Copines Cuisine | Voyage des papilles | La Fourchette Gourmande | Food And Cook | Une Paruline en cuisine | A la table d’Aïda | Aux radins gourmands | My Little Créa | All in the kitchen | Le miam de Ninou | My healthy sweetness | Bric & Brac | Citron Myrtille | Petits Béguins | Babeth’s Cuisine | Framboises et Bergamote | Les casseroles de lise | Chère Gazelle | Bouilles Gourmandes | Click, Cook and Taste | Handmade by Anna | Emilie and Lea’s Secrets | Marine is Cooking |

Cupcakes naturellement marbrés orange, betterave & vanille

photo 2imageOui, vous avez bien lu… Betterave !

Rassurez-vous, la betterave n’est là que pour sa formidable couleur : car point de colorant artificiel dans cette recette, puisque c’est vous qui confectionnez un formidable sirop orange-betterave-vanille qui viendra colorer et parfumer votre pâte à gâteau.

Ces cupcakes justement, parlons-en : étonnamment légers et au bon goût d’orange et de vanille, ils ont su nous séduire par leur côté festif et gourmand.

Quelques conseils : ne vous cassez pas trop la tête avec le marbrage, le dessus du muffin étant recouvert par le glaçage meringué, et n’ayez pas la main trop lourde sur le glaçage, au risque d’obtenir des cupcakes trop sucrés et de perdre l’équilibre des saveurs.

Cupcakes marbrés orange, betterave et vanille

Pour le sirop :

  • 200 ml de jus de betterave (maison à l’aide d’une centrifugeuse ou en magasin bio)
  • 50 g de sucre complet (muscovado, clair ou foncé)
  • 1/2 gousse de vanille
  • le zeste non râpé d’une orange bio

Pour la pâte :

  • 200 ml d’huile de tournesol
  • 180 g de sucre complet
  • 1 pincée de sel
  • 4 oeufs moyens
  • 350 g de farine semi-complète
  • 2 cc de levure chimique
  • 30 g d’amandes en poudre

Pour le glaçage meringué (« 12 minutes frosting » pioché chez Bénédicte !) :

  • 155 g de sucre blanc
  • 40 ml d’eau
  • 2 blancs d’oeufs
  • les graines d’une gousse de vanille

1)   Préparez le sirop-colorant : Dans une casserole, versez le jus de betterave avec le sucre, la demi gousse de vanille grattée et les zestes d’orange. Portez à ébullition puis laissez frémir environ 10-15 minutes jusqu’à l’obtention d’un sirop rouge foncé. Le mélange doit avoir réduit des trois-quarts.  Versez dans un petit bol et laissez refroidir. Veillez à récupérer les zestes maintenant colorés de rouge et posez-les sur une assiette avant de les couper finement. Cette dernière étape est facultative, les zestes vous serviront uniquement à décorer le glaçage de vos cupcakes (oui, je sais ce que vous pensez ! Mais ce sont bien des zestes d’orange et non des morceaux de betterave !).

2)   Dans un grand saladier, mélangez l’huile avec le sucre, ajoutez le sel, les œufs et fouettez au fouet électrique jusqu’à ce que le mélange mousse. Ajoutez la farine et la levure tamisée, mélangez à la spatule. Placez la moitié de la pâte dans un second saladier.

3)   Ajoutez-y le sirop (réservez une cuillère à soupe de sirop pour le glaçage) et la poudre d’amandes, mélangez.

4)   Préchauffez votre four à 180°C.

5)   Versez alternativement une cuillerée à café de chaque mélange dans des moules à muffins (en silicone ou des caissettes individuelles en papier), puis marbrez à l’aide d’un cure-dent.

6)   Enfournez pour 20 à 25 minutes.

image_6image_4

7)   Pendant ce temps, préparez le glaçage : Mélangez tous les ingrédients dans un petit saladier résistant à la chaleur puis fouettez le tout à l’aide de fouets électriques, jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Placez-le ensuite au-dessus d’une casserole d’eau bouillante en veillant bien à ce que le fond de votre récipient ne soit pas en contact avec l’eau pour ne pas cuire vos blanc (votre glaçage si lisse et brillant deviendrait granuleux…), puis fouettez pendant 10 à 12 minutes en veillant bien à fouetter de façon uniforme l’ensemble du mélange, même au fond du saladier.

8)   Une fois vos muffins complètement refroidis, placez votre glaçage dans une poche à douille cannelée puis dressez vos cupcakes selon vos envies, en veillant à ne pas avoir la main trop lourde sur ce glaçage très sucré.

image
Vos cupcakes sont prêts à être dévorés et se conservent à température ambiante pendant 2 jours 😉

Encore une recette qui me vient de mon livre de pâtisserie fétiche, un livre allemand sur la pâtisserie d’un nouveau genre, avec tout plein de merveilleuses recettes aux légumes : Kuchenwunder de Christa Schemedes

Joyeuses Pâques les amis !

Gâteau aux carottes, orange, poudre de cacahuète et kakis (sans beurre) – Möhren-Erdnuss-Kuchen mit Scharonfrüchten

IMG_3051Bonjour bonjour !

Je ne sais pas chez vous, mais ici en région parisienne au moment où je vous écris, il fait vraiment très doux pour la saison ! Et ce n’est pas pour me déplaire… 🙂 Je ne suis jamais plus heureuse que lorsque les températures sont modérées, entre 10 et 25°C je suis comme un poisson dans l’eau.
Espérons que ces douces températures durent !

Je vous propose aujourd’hui un gâteau aux carotte relativement éloigné de la version originale anglaise, car ici ce sont nos amis allemands qui m’ont glissé l’idée d’une telle recette : un gâteau aux carottes sans matière grasse ou presque (2 cs d’huile dans un gâteau, ça n’a jamais tué personne !), parfumé à l’orange et aux cacahuètes (eh oui, les cacahuètes, lorsqu’elles ne sont pas salées, sont des noix comme les autres), et fourré, pour la fraîcheur, de tranches de kakis frais que l’ont retrouve aussi en décoration sur le dessus du gâteau.

Ce gâteau est relativement facile a réaliser (la partie la plus délicate ayant été pour moi de couper le gâteau en deux dans l’épaisseur) et étonnera vos proches par cette association de saveurs peu commune.

La recette vient tout droit d’un de mes livres fétiche : Kuchen Wunder de Martina Kittler et Christa Schmedes (traduction : gâteaux miracles). Pourquoi un tel titre ? Car la thématique du livre, c’est la pâtisserie aux légumes et sucres naturels.
Je sais, je sais, vous allez me dire que des gâteaux aux légumes c’est bizarre, voire étrange, voire chelou ( 😉 ), mais laissez tous vos aprioris de côté et dites vous bien que le but n’est pas de sentir directement le goût du légume tel que vous pourriez le manger cru en salade ou cuit à la vapeur !
Non.
Le but est plutôt de l’utiliser râpé ou en purée afin qu’il apporte à la préparation moelleux, humidité et légèreté, car oui la plupart du temps nos amis légumes nous permettent de zapper le beurre dans la recette.
Alors, convaincu(e) ? Toujours pas ? Et si je vous dis que mes recettes de tarte mascarpone, petits-pois & éclats de pistaches, et de cheesecake au potiron, sirop d’érable et épices douces viennent du même livre ? Toujours pas ?? Goutez-moi ça.

IMG_3056

Gâteau aux carottes, orange, poudre de cacahuète et kakis

Ingrédients :

  • 300 g de carottes
  • 2 cs d’huile de cacahuète (ou de noisette, ou tout autre huile neutre)
  • Le zeste râpé d’une 1/2 orange bio
  • 1 cc de gingembre en poudre (facultatif)
  • 200 g de cacahuètes entières non salées
  • 5 œufs moyens
  • 1 pincée de sel
  • 125 g de sucre roux (muscavado pour moi)
  • 100 g d’amandes finement concassées (à défaut, en poudre)
  • 2 cs de Maïzena tamisée

Pour la garniture :

  • 4 à 5 kakis
  • 3 cs de marmelade d’orange
  • 2 cs de sirop d’érable

1)   Préchauffez votre four à 180°C.

2)   Tapissez un moule rond (pas trop grand et un peu profond) de papier sulfurisé.

3)   Épluchez et râpez les carottes avant puis râpez-les finement.

4)   Dans un saladier, mélangez intimement les carottes, les zestes râpés d’une 1/2 orange et l’huile.
 A l’aide d’un mixeur (j’utilise un petit moulin à café électrique moulinex ma foi très efficace pour ce genre d’opération, si vous n’avez aucun appareil qui vous semble adéquate vous pouvez toujours moudre vos cacahuètes dans un petit mortier), réduisez vos cacahuètes en poudre.

5)   Séparez les blancs des jaunes de vos œufs, battez vos blancs en neige ferme avec la pincée de sel, en y ajoutant au fur et à mesure le sucre roux. En fouettant toujours, ajoutez vos jaunes d’œufs un à un.

6)   Incorporez ensuite les carottes râpées délicatement à l’aide d’une spatule, en soulevant les blancs pour ne pas les casser.

7)   Versez l’appareil ainsi obtenu dans votre moule puis enfournez pour 25-30 minutes.

8)   À la sortie du four, laissez votre gâteau refroidir complètement dans son moule (si possible sur une grille), puis démoulez-le et coupez-le en deux dans l’épaisseur à l’aide d’un couteau à lame lisse (une astuce pour éviter les catastrophe : plantez tout autour de votre gâteau des cures dents de façon uniforme de manière à faire comme un « soleil », puis coupez en suivant les cure-dents).

9)   Lavez vos kakis, épluchez-les délicatement et coupez-les en tranches puis disposez-les sur l’une des faces du gâteau.

10)  Faites réchauffer au four à micro-ondes la gelée mélangée au sirop d’érable, puis avec un pinceau de cuisine ou une cuillère badigeonnez-en les tranches de kakis. Déposez la seconde partie du gâteau sur les kakis et faites de même.

IMG_3069

IMG_3068

En voilà un bien bon gâteau ! 🙂

Cheesecake au potiron, sirop d’érable et épices douces – Challenge un gâteau d’anniversaire original et gourmand !

IMG_2750Bonjour bonjour !

Je reviens aujourd’hui avec une recette gourmande et originale, qui, je l’espère, vous plaira tout particulièrement.  C’est un cheesecake façon « pumpkin pie », vous savez cette tarte au potiron, épices (noix de muscade, cannelle et gingembre) et noix de pécan typique des USA, qui se sert tout au long de l’automne, ainsi que le jour de « thanksgiving ».

Pas de thanksgiving ici ? Qu’à cela ne tienne, j’ai décidé de revisiter cette tarte traditionnelle et d’en faire un savoureux cheesecake au potiron, sirop d’érable, amandes, et glaçage au fromage blanc. Et ce, à l’occasion d’un anniversaire !

IMG_2744

Étonnant au premier abord, ce cheesecake a su plaire auprès de mes convives grâce à son goût tout doux, sa saveur sucrée de potiron et ses amandes croquantes…

Un véritable délice, et pas si lourd que cela, puisque réalisé en grande partie au fromage blanc, et sucré naturellement grâce au sirop d’érable. De quoi se faire plaisir sans complexe, puisque la purée de potiron contient aussi du fer, de la vitamine A…

IMG_2747

IMG_2753

Cheesecake au potiron, sirop d’érable et épices douces 

Ingrédients (pour un moule à charnière de 20 à 25 cm de diamètre) :

  • 500 g de purée de potiron (ou tout autre courge, cela revient à 900 g de chair fraîche)
  • 200 g de cream cheese (type Philadelphia) à température ambiante
  • 350 g de fromage blanc à 40% de matière grasse
  • 6 cs de sirop d’érable (à défaut du sirop d’agave ou un miel doux)
  • 3 gros œufs
  • 1 cc de gingembre en poudre
  • 1 cc de cannelle en poudre + une autre
  • 1 cc de noix de muscade fraîchement râpée (c’est meilleur !)
  • 50 g de beurre
  • 200 g de « digestive biscuits »
  • 70 g d’amandes grossièrement concassées (ou noix, noisettes…)
  • 300 g de fromage blanc + 1cs de lait
  • 1 feuille de gélatine (2 g)
  • des graines de courges pour la déco (facultatif)

1)   Si vous réalisez votre purée de potiron maison, préchauffez votre four à 200°C. À l’aide d’un gros couteau, coupez votre courge en gros morceaux (attention aux doigts), puis enlevez les graines à l’aide d’une cuillère à soupe. Enfournez pour 40 à 45 min, ou jusqu’à ce que la chair du potiron soit tendre.

2)   Pendant ce temps, préparez le fond de votre cheesecake : dans un sac congélation, placez vos biscuits puis écrasez-les plutôt finement à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.

3)   Placez les miettes dans un petit saladier, ajoutez-y le beurre fondu et les amandes concassées (je les torréfie quelques minutes à sec dans une poêle sans jamais cesser de remuer : les arômes sont exaltés ! Mais c’est tout à fait facultatif). Remuez à l’aide d’une cuillère en bois, jusqu’à l’obtention d’une texture de sable mouillé.

4)   Répartissez les miettes sur le fond de votre moule, répartissez puis uniformisez à l’aide du fond d’un verre. Placez au frigo pendant la suite des opérations.

5)   Récupérez votre potiron, baissez le four à 180°C. Laissez refroidir quelques minutes, puis, à l’aide d’une fourchette et une fois la peau du potiron retirée (c’est facile lorsque c’est cuit !), écrasez votre chair en purée. Réservez.

6)   Dans un grand saladier, placez le cream cheese à température ambiante, détendez à l’aide d’un fouet électrique. Ajoutez le fromage blanc, les 3 cc d’épices, le sirop d’érable, les œufs un par un, en fouettant brièvement entre chaque ajout.

7)   Ajoutez enfin la purée de potiron. Mélangez.

8)   Répartir votre appareil sur le fond biscuité, puis placez au four pour 50 min.

9)   Au bout de 50 min, sortez votre cheesecake du four et laissez-le refroidir sur une grille.

10) Préparez pendant ce temps le glaçage au fromage blanc (facultatif) : Placez la feuille de gélatine dans un bol d’eau froide pour 10 min.

11) Placez 1 cs de lait bien chaud (mais pas bouillant) dans un bol, puis mettez-y la gélatine et mélangez à la fourchette pour faire fondre la gélatine. Ajoutez-y le fromage blanc (300 g), 1 cc de cannelle (et, si vous le souhaitez, encore d’autres épices…), mélangez.

12) Étalez sur votre cheesecake refroidit puis décorez de graines de courges, noix de muscade râpée… Faites-vous plaisir 😉

13) Réservez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.`

IMG_2752Belle semaine à tous !

Biscuits épicés aux carottes et flocons d’avoine

IMG_2006Je vous présente aujourd’hui des biscuits avec un brin d’originalité, puisqu’ils sont aux carottes râpées pour le moelleux, aux flocons d’avoine pour le croquant, et à la cannelle pour la petite touche épicée que j’affectionne tant.

La recette, je l’ai trouvée dans ce livre Marabout que j’adore : « Le grand livre Marabout de la pâtisserie facile, 600 recettes » (avec ça, il y a de quoi faire !)

Ces biscuits ont beaucoup plu et sont très simples à réaliser. Ils s’accorderont à merveille avec une boule de crème glacée, ou encore au moment du café !

Biscuits épicés aux carottes et flocons d’avoine

Ingrédients :

  • 120 g de beurre mou
  • 100 g de sucre roux (muscavado pour moi, comme d’habitude ! C’est le meilleur, avec son goût un peu réglissé, épicé… Je ne peux plus m’en passer !)
  • 80 g de carottes finement râpées
  • 225 g de farine ordinaire
  • 2 cc de cannelle
  • 90 g de flocons d’avoine
  • 1 cs de lait (environ)
  • 1 jaune d’œuf
  • ½ cc de bicarbonate de soude

1)   Battez le beurre mou, le sucre et le jaune d’œuf dans un saladier avec un batteur électrique, jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.

2)   Incorporez les carottes râpées, la farine et le bicarbonate de soude tamisés, puis la cannelle.

3)   Ajoutez les flocons d’avoine et un peu de lait afin d’obtenir une pâte ferme.

4)   Préchauffez votre four à 180°C.

5)   Façonnez des boules de pâte à l’aide de deux cuillères à soupe (ou à café, selon la taille souhaitée 😉 ), puis disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, à 5 cm d’intervalle environ.  Vous pouvez les aplatir légèrement avec le dos de votre cuillère humidifiée.

6)   Laissez cuire 15 min environ, puis laissez refroidir sur une grille avant de déguster !

IMG_2004Ça y est, c’est l’été !!!

On dirait pas ? Allez un peu de patience et de bonne humeur, en attendant cuisinez en musique, ça donne la pêche ! 😉

Carrot cheesecake, épices & noix

IMG_2193Je vous présente une nouvelle interprétation plutôt originale du fameux carrot cake : le carrot cheesecake !

Cette version du cheesecake est vraiment délicieuse et fut très appréciée par ma famille ! Le crémeux et la douceur du cream cheese, combiné au croquant des noix, au peps de l’orange et à la chaleur des épices… Pour les amateurs comme moi, c’est « the » dessert ! 😉

C’est avec cette recette que je participe une troisième et dernière fois au défi du mois de Recettes.de, Des légumes pour le dessert, qui m’a particulièrement inspirée !

De plus, il se prépare la veille, ce qui, vous l’avouerez, est un avantage de taille lorsqu’on reçoit…

IMG_2191

Carrot cheesecake, épices & noix

Ingrédients :

Pour la base :

  • 80 ml d’huile de noisette (à défaut, de l’huile végétale)
  • 50 g de sucre roux  (muscavado pour moi)
  • 1 œuf
  • 100 g de farine
  • ½ sachet de levure chimique
  • 50 g de carottes râpées
  • 1 cc de quatre-épices
  • 60 g de noix grossièrement hachées

Pour la garniture :

  • 750 g de cream cheese à température ambiante (type Philadelphia)
  • le zeste râpé d’une orange bio
  • 80 g de sucre muscavado, ou 100 g de sucre roux
  • 3 œufs
  • 2 cs de farine
  • 2 à 3 cc de quatre épices
  • 1 cc de cardamome en poudre
  • 50 g de carottes râpées

1)   Préchauffez votre four à 160°C.

2)   Pour la base : battez ensemble l’huile, le sucre et l’œuf au batteur électrique. Incorporez la farine et les quatre-épices tamisés, ainsi que la levure, puis les carottes râpées et les noix.

3)    Étalez cette préparation dans un moule carré de 23 cm de côté préalablement chemisé de papier sulfurisé (veillez à laisser dépasser la papier de 5 cm sur les côtés afin de faciliter le démoulage), lissez la préparation à l’aide d’un spatule.

4)   Enfournez pour 15 min, puis vous sortirez la base du four pour la laisser reposer 15 min supplémentaires.

5)   Préparez la garniture : commencez par battre, toujours au batteur électrique si possible, le cream cheese à température ambiante, le sucre et le zeste d’orange. Lorsque le mélange est bien lisse, incorporez les œufs un à un.

6)   Ajoutez la farine tamisée, les épices, puis les carottes râpées.

7)   Versez cette préparation dans le moule et faites cuire 40 min, à 160°C.

8)   Laissez refroidir la cheesecake cuit dans le four éteint et entrouvert.

9)   Placez au réfrigérateur pour 3 heures minimum, au mieux toute une nuit.

IMG_2199IMG_2204Dégustez-le bien frais et saupoudré d’épices si vous le souhaitez !

Le fondant au chocolat noir & poivrons rouges confits de Sandrine

IMG_2154– « Dans la familles des desserts gourmands aux légumes, je voudrais le gâteau au chocolat noir et au poivron rouge confit, s’il te plaît !

– Celui avec le coulis de caramel de poivron au miel ?

– Oui !!!

– Tiens !

– Merci Sandrine ! »

Parce-que Sandrine du blog super gourmand qu’est Cuisine et cigares a tout d’abord partagé avec nous cette superbe recette de gâteau à base de chocolat noir et poivron rouge confit, je peux aujourd’hui à mon tour la partager avec vous !

Ce qui fait le plus de cette recette, c’est bien sûr son originalité, mais surtout son goût ! Le fondant est bien chocolaté et parsemé de pépites de poivron rouge confit parfaites pour rehausser le tout, mais toujours en douceur s’il vous plaît !

Avec cette recette et l’aimable autorisation de ma popine Sandrine, je participe une nouvelle fois au défi de Recettes.de de ce mois-ci : Des légumes pour le dessert !

Servi avec son caramel de poivron au miel, ce gâteau ravira tous les curieux de nouvelles expériences culinaires, petits et grands. 😉

Fondant au chocolat noir et poivron rouge confit 

Ingrédients (pour un moule de 20 cm de diamètre) :

  • 150 g de chocolat noir
  • 1 beau poivron rouge
  • 50 g de farine
  • 70 g de sucre + 90 pour le caramel
  • 80 g de beurre
  • 3 œufs
  • 1 cs de miel

1)   Préparez votre caramel : mettez les 90 g de sucre dans une casserole très propre à fond épais, puis laissez fondre à feu doux sans remuer. Vous devez obtenir un caramel clair.

2)   Préparez le poivron confit : épluchez-le à l’aide d’un économe, retirez le cœur et les pépins puis détaillez la chair en petits cubes. Ajoutez-le au caramel obtenu, ainsi que la cuillère à soupe de miel. Mélangez bien pour enrober le poivron de caramel puis laissez confire 10 à 15 minutes sur feu moyen-doux.

3)   Faites fondre le chocolat et le beurre au bain marie ou au four à micro-ondes, mélangez doucement pour qu’ils soient intimement liés.

4)   Ajoutez ensuite le sucre, les œufs uns par uns, la farine puis la moitié des poivrons confits égouttés. Mélangez à nouveau.

5)   Versez la pâte dans un moule à charnière garni de papier sulfurisé (ou un moule en silicone), disposez les poivrons restants sur le dessus, et faites cuire environ 15 à 20 mn.

6)   Laissez complètement refroidir avant de démoulez votre gâteau et…

IMG_2161Dégustez arrosé de sauce caramel au poivron ! 🙂