Tartinade/dip d’avocat aux algues et sésame 🎨

IMG_0505

Ami-e-s gourmand-e-s, bonjour ! 👋

J’imagine que vous connaissiez le guacamole, célèbre accompagnement mexicain à base d’avocat écrasé, d’oignons, tomates, citron vert et herbes fraîches. Apprécié de tous, il est l’incontournable des apéros.

Je vous propose de découvrir aujourd’hui une version librement interprétée du guacamole : le dip d’avocat aux algues et au sésame (que vous pouvez choisir noir ou blond, de préférence grillé pour un goût plus prononcé).

Avant de vous livrer la recette, j’ai un petit message à faire passer à mes lecteur/trice/s végéta*ien/ne/s : mangez des algues ! En effet, si vous n’êtes pas supplémenté/e/s en iode, et que vous mangez rarement des algues, il y a de fortes chances pour que vous soyiez carencé-e-s.

Il faut savoir que l’iode est essentielle à la formation du corps humain puisqu’elle est, je cite « une des composantes principales des hormones thyroïdiennes qui ont un rôle au niveau de la régulation de la température corporelle, du métabolisme de base, de la reproduction, de la croissance, de la production de cellules sanguines  ainsi qu’au niveau du développement du système nerveux et du fonctionnement des muscles ».

À noter que si les personnes qui mangent les animaux obtiennent l’iode par l’intermédiaire des poissons ou des crustacés, eux-mêmes sont comme nous et ne synthétisent pas l’iode tous seuls ! Au contraire : ils l’obtiennent grâce… Aux algues qu’ils mangent quotidiennement ! En résumé : au lieu de filtrer nos nutriments au travers des autres animaux, mangeons directement la source végétale de ces nutriments, c’est-à-dire des algues 😀 Veillez à en manger au moins une fois par semaine. Comment ? Grâce à cette recette, en paillettes dans une salade, dans des makis…

Guacamole aux algues et graines de sésame (vegan & sans gluten)

Ingrédients :

  • 2 feuilles d’algues Nori (en épiceries asiatiques ou même dans n’importe quel supermarché au rayon « cuisine du monde »)
  • 2 avocats bien mûrs
  • 1 cs bombée de graines de sésame (blond ou noir)
  • 3 cc de sauce soja
  • 1 pincée de piment (Cayenne, Espelette…)
  1. Dans votre mixeur, placez tous les ingrédients.
  2. Mixez, servez, et dégustez aussitôt.

L’inspiration vient d’ailleurs ! Cette recette me vient du livre « Veggie Burger » de Cléa et Estérelle Payany, aux Éditions La Plage. 

IMG_0501

Ça vous plaît ? N’hésitez pas à liker ma page Facebook, mon Instagram & à me laisser un commentaire ! 🍏

Publicités

Brownie cru aux dattes et cacao (vegan& sans gluten)

IMG_0766

Amis gourmands, bonjour !  

Depuis que j’ai découvert la cuisine et la pâtisserie crues (au delà des sempiternelles cruditées), je vais de bonnes surprises en bonnes surprises.

Il n’y a pas à dire : le goût est explosif, vrai et satisfaisant, les textures sont délicates, les couleurs vives et les bienfaits pour la santé notoires.

Depuis que j’ai ouvert la porte du monde de la cuisine crue, je sais avec certitude que je ne la refermerai pas de si tôt.

C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que je vous présente aujourd’hui un véritable bijou de la cuisine crue : le brownie.

En plus d’être vegan et donc sans cruauté pour les animaux, ce brownie est sans hésiter le meilleur que je n’ai jamais goûté : sa texture est fondante, son glaçage craquant et son goût… Caramélisé, chocolaté, naturellement sucré, une bouchée dans ce brownie et vos papilles seront aux anges.

Allez, en cuisine !

IMG_0764

IMG_0768

Brownie cru aux dattes et cacao (vegan & sans gluten)

Ingrédients (pour un moule de 20×20 cm) :

  • 500g de dattes dénoyautées
  • 50 g de noix de cajou
  • 2 cuillères à soupe de beurre de cacahuètes
  • 50 g de cacao cru (des fèves ou bien une tablette de cacao 100%)
  • 1 cc d’extrait de vanille liquide
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 1 cs d’huile

Pour le glaçage :

  • 3 cuillères à soupe d’huile de coco (vierge et non raffinée)
  • 2 cuillères à soupe de cacao cru en poudre
  • 5 noix du brésil (ou autres noix au choix)
  1. La veille, faites tremper vos dates dans l’eau afin qu’elle deviennent tendres.
  2. Placez dans votre blender (il faut qu’il soit puissant), placez tous vos ingrédients (sauf ceux du glaçage). Mixez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et collante.
  3. Badigeonnez votre moule d’1 cs d’huile puis versez-y la pâte. Homogénéisez la surface avec une spatule huilée. Placez au réfrigérateur.
  4. Préparez très simplement votre glaçage : concassez les noix du Brésil, réservez. Faites fondre l’huile de coco, ajoutez-y le cacao.
  5. Versez le glaçage sur votre base de brownie, puis ajoutez vos noix.
  6. Réservez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

IMG_0772

Attention ! BOMBE culinaire ! ❤

 

« Nuggets » vegan de pois-chiches aux herbes

IMG_0603

Amis gourmands, bonjour ! 

Saviez-vous que le mot anglais « nuggets » se traduit par « pépites » ? Si les nuggets tristement classiques n’ont pas une composition des plus réjouissante, les nuggets que je vous propose aujourd’hui n’ont en commun avec leur consoeurs que le nom et la forme !

La composition est complètement différente car 100% végétale et le goût l’est par conséquent aussi.

Ces « nuggets » sont savoureux avec une sauce (ketchup, mayonnaise vegan, yaourt vg aux herbes…) et accompagnent tout aussi bien une belle salade composée que des frites au four 😉

IMG_0604

« Nuggets » de pois-chiches aux épices et herbes fraîches (vegan & sans gluten) 

Ingrédients : (pour 8 nuggets environ)

  • 530 g de pois-chiches cuites
  • ½ bouquet de persil plat
  • 2 cc de paprika fumé
  • 1 cc de curcuma
  • 1 cc de cumin
  • sel et poivre
  1. Dans un saladier, placez les pois-chiches. Écrasez-les au presse purée ou à la fourchette –s’il reste quelques morceaux, c’est très bien !
  2. Ajoutez les épices et les herbes que vous aurez préalablement ciselées.
  3. Préchauffez votre four à 180°C.
  4. Sur du papier sulfurisé, formez vos nuggets à la main, puis enfournez pour 20 min.
  5. Dégustez accompagnés de ketchup ou de mayonnaise végétale.

IMG_0617

IMG_0602

 

 

Gâteau du petit-déjeuner quinoa / banane (vegan & sans gluten)

IMG_0433

Amis gourmands, bonjour !

Je ne sais pas vous, mais moi, je ne prends pas de petit-déjeuner. Je prends un petit ÉNORME-déjeuner ! Après une nuit de jeûne, mon corps a besoin de beaucoup d’énergie pour m’aider à démarrer la journée sans encombres.

Si le porridge est mon petit-déjeuner de championne, trouver une pâtisserie sur la table au réveil ne m’est pas désagréable, bien au contraire.

Ce gâteau très sain au quinoa et bananes est parfaitement adapté au petit-déjeuner. En plus d’être goûteux et peu sucré, il est naturellement riche en protéines et en fibres.

À bon entendeur !

IMG_0434

Carrés quinoa, banane et beurre de cacahuètes (vegan & sans gluten) 

Ingrédients :

  • 120 g de flocons d’avoines*
  • 200 g de quinoa
  • 1 cc de cannelle
  • 4 cs de sirop d’érable (ou d’agave)
  • 3 bananes bien mûres
  • 1 cc de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 2 cs de graines de lin moulues**
  • 3 cs de beurre de cacahuètes (ou tout autre beurre d’oléagineux)
  • 1 cs d’huile de coco
  • (optionnel) 50 g de pépites de chocolat noir, ou de fruits secs au choix
  1. Dans un saladier, mélangez les flocons, le quinoa (préalablement rincé mais pas cuit), la cannelle, la levure et le sel. Mélangez.
  2. Ajoutez ensuite les bananes écrasées, les graines de lin moulues, le beurre de cacahuètes, l’huile de coco et les pépites de chocolat ou les fruits secs si vous avez choisi de les incorporer.
  3. Laissez la pâte reposer 10 min à température ambiante. Pendant ce temps, préchauffez le four à 180°C.
  4. Enfournez pour 25 min, puis laissez reposer 20 min au sortir du four.

L’inspiration vient d’ailleurs ! Filez découvrir les belles recettes de The Healthy Maven 🙂 

* Les flocons d’avoine : Il semblerait qu’ils ne soient pas tout à fait dénués de gluten. Si vous réalisez cette recette pour un intolérant, utilisez plutôt des flocons de sarrasin ou de quinoa (trouvables en magasins bio).

** Les graines de lin moulues : possèdent un propriété mucilagineuse qui permet à la pâte de s’amalgamer et ce, sans la présence d’œufs. Vous pouvez les remplacer par des graines de chia moulues, dans les mêmes quantités.

IMG_0436

Oseras-tu le quinoa dans un gâteau ? 😉

Cheesecake cru mangue, coco et curcuma (vegan & sans gluten)

IMG_0430

Amis gourmands, bonjour !

Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais depuis que j’ai goûté la pâtisserie crue, j’ai eu comme une révélation. Comme je m’intéresse à la cuisine depuis mes 12 ans environ, la cuisine crue, je connais. Enfin, j’en avais déjà entendu parlé.

Mais cela restait pour moi une cuisine laborieuse, chère et surtout relativement inintéressante.

Mais c’est là qu’était mon erreur.

IMG_0427

Chère, je ne vais pas vous mentir, elle l’est : en pâtisserie crue, on utilise beaucoup de noix, de sucrants originaux, parfois des fruits exotiques, comme c’est le cas ici. Laborieuse, c’est tout ou rien : soit la recette ne demande que de concasser, de mixer, d’assembler, et la recette est alors très accessible (c’est le cas ici). Soit elle demande de déshydrater les ingrédients pendant de longues heures à faible températures, ce qui, nécessairement, demande un peu plus d’organisation qu’à l’habitude. Inintéressante ? Jamais. La cuisine crue, et j’ai mis un peu de temps à le comprendre, est une nouvelle porte qui ouvre sur un monde culinaire tout à fait nouveau. C’est une façon différente de cuisiner, qui fait beaucoup de bien au corps, et à l’esprit -c’est un tel régal. Une cuisine originale, nutritive, respectueuse de l’environnement.

C’est donc avec une certaine excitation que je vous propose aujourd’hui ces petits (no) cheesecakes, composés d’une bases aux oléagineux et aux fruits secs, surmontée d’une crème mangue, noix de coco et curcuma. Un pur délice.

IMG_0426

Cheesecake mangue, coco et curcuma

Ingrédients :

Pour le fond « biscuité » :

  • 140g de graines de tournesol
  • 160 g d’amandes
  • 20 abricots secs
  • 1 cs d’huile de coco
  • 1 cc de cannelle
  • 1 pincée de sel

Pour la crème :

  • 200 de beurre de noix de coco*
  • 2 cs d’huile de coco
  • 1 grosse mangue mûre à point (200 à 300g de chair)
  • (optionnel) 2 cs de sirop d’érable
  • 2 cc de curcuma frais /ou/ 1 cc de curcuma en poudre
  • 1 cc de gingembre râpé
  • 1 citron vert
  • ½ cc de cannelle
  1. Pour la base : Dans le bol de votre mixeur, versez tous les ingrédients, et mixez jusqu’à ce que l’appareil d’amalgame. Si vos abricots ne sont pas moelleux, laissez-les tremper le plus longtemps possible dans un bol de thé.
  2. Chemisez vos moules à muffins de papier film, un à un. Mouillez vos doigts puis prélevez une quantité suffisante de pâte, avant de l’étalez au fond de chaque moule. Réservez.
  3. Pour la crème : Faites fondre à feu moyen votre beurre de coco, il doit être complètement liquide. Réservez.
  4. Dans votre blender ou mixeur, placez votre mangue épluchée en cubes, votre beurre de coco fondu, le sirop d’érable, les épices et le jus du citron. Mixez jusqu’à obtenir un crème onctueuse.
  5. Versez votre appareil sur vos fonds de tarte. Placez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir (je vous conseille de les sortir 10 min avant dégustation)

L’inspiration vient d’ailleurs ! J’ai découvert le superbe blog Nirvana Cakery pour lequel j’ai eu un réel coup de coeur : c’est Hana qui est à l’origine de cette délicieuse recette

* Le beurre de noix de coco, c’est quoi ?

Différent de l’huile de coco, le beurre de coco contient toute la chair de la la noix de coco. S’il est difficilement trouvable et coûteux, le fabriquer à la maison est très simple et peu coûteux : il suffit de mixer de la noix de coco en poudre jusqu’à l’obtention d’un « beurre ». Mely vous explique tout dans cet article.

IMG_0428

La pâtisserie crue, tu connais ? Échangeons en commentaires

Granola exotique (okara inside !)

IMG_0163

Amis gourmands, bonjour ! 

Lorsqu’on commence à réaliser son propre lait végétal maison, après avoir mixé dans l’eau nos amandes, graines de soja jaunes, noisettes ou autres festivités, puis que l’on filtre le tout pour obtenir le précieux liquide (vous me suivez ?), on se retrouve avec un résidu : c’est l’okara. De la pulpe de noix, en somme.

Surtout mes amis, surtout : ne jeter pas l’okara ! Peu utilisé dans notre cuisine occidentale, l’okara est très usité au Japon, où il tient souvent place d’ingrédient à part entière dans toutes sortes de recettes. On l’utilise pour réaliser des cakes, muffins, pancakes, galettes, steaks vg, granola… Les possibilités sont -presque- infinies.

Comment utiliser l’okara ? 

Il faut que vous sachiez une chose : l’okara est plus ou moins humide en fonction de la force avec laquelle vous-en extrayez le jus. Par exemple, mon okara est toujours très humide, car je me contente de filtrer mon lait au travers d’un chinois avant de récupérer cette pulpe. Si vous utilisez une étamine ou un sac à laits végétaux, votre okara sera plus sec.

En fonction de l’humidité de votre okara, son utilisation sera différente : humide, il  peut remplacer les oeufs dans une recette ( 1 cs d’okara + 1 sc d’eau = 1 oeuf), moins humide, il remplace en quantités égales la poudre d’amandes ou de noisettes (veillez à diminuer la quantité de liquide de votre recette initiale), séché (il suffit pour cela de placer l’okara sur une plaque de four, et de le faire sécher à basse température jusqu’à ce qu’il s’en dégage une odeur de pain chaud) il remplace la farine en quantités égales.

L’okara a-t-il un intérêt nutritionnel particulier ? 

Oui, oui et oui. Pauvre en gras et riche en fibres, l’okara de soja est aussi riche en protéines, fer, calcium, manganèse, cuivre, vitamine E et magnésium. Rien que cela.

Et cette recette de granola maison finalement ? 

IMG_0160

Granola exotique maison (vegan & sans gluten)

Ingrédients :

  • 350 g d’okara humide (de soja pour ma part, mais utilisez celui que vous avez sous la main : amandes, noisettes, avoine…)
  • 1 belle pomme râpée
  • 1 cs bombée de mélasse (ou de sirop d’agave)
  • 30 g de sucre roux complet
  • 2 cs d’huile de sésame
  • 200 g de noix de coco râpée
  • 100 g de noix au choix (pour ma part, moitié noix de cajou moitié noix du Brésil, mais choisissez vos noix préférées)
  • 180 g de flocons d’avoine (ou autres flocons de céréales)
  1. Préchauffez votre four à 150°C.
  2. Dans un grand saladier, placez tout vos ingrédients : okara, pomme, mélasse ou agave, sucre, coco, noix concassées. Mélangez à la cuillère en bois ou à la main.
  3. Étalez votre appareil sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé. Enfournez pour 50 min.
  4. Au sortir du four, attendez quelques minutes que votre granola refroidisse, puis émiettez-le plus ou moins grossièrement selon votre préférence. S’il est encore humide et manque de croustillant (c’était mon cas), placez-le de nouveau au four, à 100°C cette fois, une 20aine de minutes ou jusqu’à ce qu’il soit bien sec.
  5. Placez votre granola maison dans un pot en verre jusqu’au moment de déguster. J’adore le manger au petit-déjeuner dans un bol de lait végétal 🙂

Ce granola à plu de façon unanime dans la maisonnée ! C’est une recette que je referai régulièrement en variant les plaisirs. Étrangement, c’est à grignoter, sans lait, que nous l’avons préféré, car les arômes explosent en bouche.

IMG_0169

Avant de vous quitter, je vous mets ici quelques liens utiles concernant l’okara :

Et toi, l’okara, tu connais ? Continuons l’échange en commentaires  ❤

Tofu brouillé inspiration méditerranéenne

IMG_0435 (1)

Amis gourmands, bonjour ! 

Si la cuisine végétalienne est une cuisine à part entière, avec son propre équilibre et de nouvelles pratiques culinaires, elle aime parfois s’inspirer directement de la cuisine omnivore, en en excluant les ingrédients d’origine animale.

C’est le cas du tofu brouillé, qui, même s’il ne cherche pas à reproduire le goût des oeufs brouillés, en imite parfaitement la texture et l’aspect. La tofu est un aliment riche en protéines, en fer et en calcium, en plus d’être extrêmement polyvalent : alors, pourquoi s’en passer ?

Tofu brouillés (un peu) à la méditerranéenne (vegan)

Ingrédients (pour 1 à 2 personnes) :

  • 200 g de tofu
  • 1 poivron rouge
  • environ 15 radis
  • 2 oignons rouges
  • 2 cc de cumin
  • 1 cc de curcuma
  • du thym au goût
  • du basilic au goût
  • 1 pincée de sel
  • 3 cs de crème liquide végétale (de soja, d’avoine, de riz…)
  1. Dans une poêle, faites chauffer 1 cs d’huile d’olive. Ajoutez-y les oignons émincés, le poivron en lamelles et les radis coupés en 2 dans le sens de la longueur. Laissez cuire environ 10 min.
  2. Écrasez à la fourchette le tofu, afin d’obtenir des miettes.
  3. Mélangez le tofu aux épices, puis ajoutez-le à la poêle avec le thym et la pincée de sel. Laissez cuire encore 5 à 10 min.
  4. Éteignez le feu, ajoutez la crème végétale et le basilic frais. Servez chaud.

IMG_0436 (1)

 

Cookies amandes et chocolat noir (vegan & sans gluten)

IMG_0367

Amis gourmands, bonjour !

Ça y est, je l’ai trouvée. Qui ? Quoi ? La recette de cookies parfaite ! Et pourtant j’en ai testé, des recettes de cookies. Des croustillants, des moelleux, des riches en beurre, d’autres plus sains.

Eh bien ceux-ci sont moelleux au centre et plus fermes sur les côtés, sans beurre, sans œufs, sans gluten, mais tellement, tellement savoureux. Riches en chocolat, il y a deux raisons à leur succès : leur base d’amandes, qui apporte un moelleux et une saveur incomparable, et le miso, cette pâte de soja japonaise qui apporte cette légère touche salée si importante dans toute recette chocolatée.

IMG_0370

Cookies amandes et chocolat noir (vegan)

Ingrédients (10 cookies environ) :

  • 130 g d’okara d’amande peu humide* /ou/ 100 g de poudre d’amandes + 20 g d’amandes concassées + 2 cs d’eau
  • 30 g de farine de sarrasin
  • 40 g de flocons de céréales**
  • 2 cs de Maïzena
  • 1 cs bombée de cacao en poudre, non sucré
  • 80 g de chocolat noir
  • ½ cc de levure chimique
  • 1cc de miso***
  • 80 g de sucre roux (non raffiné pour moi)
  • 60 ml d’huile neutre
  • 3 cs de lait de soja (ou autre lait végétal)
  • 1 cs de vinaigre de cidre
  1. Préchauffer le four à 180°C
  2. Dans un saladier, mettre l’okara, la farine, les flocons, la cacao, la levure et le sucre. Mélanger.
  3. Diluer 1 cc de miso de soja avec 6 cc d’eau bouillante.
  4. Ajouter aux ingrédients secs l’huile, le lait et le vinaigre, mélanger. Ajouter le miso.
  5. Hacher le chocolat en pépites, mettre quelques pépites de côté, et ajouter le reste à la pâte à cookies.
  6. Recouvrir une plaque de papier sulfurisé.
    A l’aide d’une cuillère à soupe former des boules de pâte sur la plaque, enfoncer sur le dessus des cookies les pépites que vous aviez réservées, puis enfourner pour 12 à 14 min.
  7. Au sortir du four, laisser tiédir les cookies avant de les décoller.

*L’okara : J’explique tout concernant l’okara dans cet article 🙂

**Les flocons : Il semblerait que le sujet des flocons d’avoine et du gluten fasse débat. Si vous faites cette recette pour un intolérant, veillez à utiliser des flocons sans gluten (sarrasin, quinoa…). Sinon, les bons vieux flocons d’avoine sont parfaits.

***Du miso dans une recette de cookies au chocolat ?? J’image que je ne vous l’apprends pas : le chocolat est tellement meilleur lorsque rehaussé d’une pointe de sel. J’utilise ici du miso, pâte de soja fermentée japonaise (que je trouve dans une épicerie orientale -c’est étonnant mais pourtant véridique que voulez-vous, mais on la trouve aussi en magasins bio), afin d’apporter ce boost qui fera toute la différence. Néanmoins, si vous n’en avez pas sous la main, une belle pincée de sel fera très bien l’affaire.

L’inspiration vient d’ailleurs ! Ces cookies sont inspirés d’une recette de Camille, du splendide blog Rosenoisette ❤ 

IMG_0365

C’est tièdes que nous avons préféré ces cookies !

 

Gâteau aux mirabelles, cannelle et miettes de pain noir

… ou dans sa version originale : Pumpernickelkuchen !

IMG_0277

Amis gourmands, bonjour !

Voici un gâteau qui ne vient pas de nos contrées, mais bien de l’autre côté du Rhin.

Je vous raconte l’histoire depuis le début : J’ai eu la chance de partir en Allemagne cet été, près de Leipzig, dans un famille d’accueil, pour perfectionner mon apprentissage de la langue allemande. Les grands-parents de la famille entretiennent un joli jardin qui donne des légumes et des fruits à profusion. Ils avaient un mirabellier dont ils ne comptaient pas cueillir les fruits. Ne pas cueillir ces splendides fruits ?! C’était sans compter sur ma volonté de profiter de ces pépites dorées ! Sitôt cueillies, sitôt cuisinées : un petit tour dans un bain chaud de beurre et de sucre (je n’aimerais pas être à leur place !), puis intégrée dans la pâte à gâteau qui elle-même contient des miettes de pumpernickel.

Non, « pumpernickel » n’est pas le bruit que les Allemands font en éternuant, mais bien un pain noir fort en graines et en goût typiquement allemand. Et il est très facilement trouvable en France, au rayon bio de votre supermarché (c’est Bjorg qui le commercialise sous le nom de « Pain complet au müesli bio »).

Un gâteau délicieux, riche en fruit et délicieusement fondant ! Une merveilleuse découverte pour tous ceux qui l’ont goûté. Ce serait vraiment dommage de passer à côté… 😛

IMG_0276

Gâteau aux mirabelles, cannelle et miettes de pain noir

Ingrédients :
• 500 g de mirabelles
• 200 g de pain noir allemand (environ 4 tranches)
• 4 œufs
• 100 g de sucre (complet, à défaut roux) + 50 g de sucre (blanc)
• 200 ml d’huile neutre (tournesol par exemple)
• 1 cs rase de cannelle (j’adore ça et je n’ai pas trouvé cela trop fort, mais pour ce qui et des épices, retenez une chose : modulez à votre envie !)
• 200 ml de jus de pomme
• le zeste râpé d’un citron bio
• 300 g de farine
• un sachet de levure chimique
• 50 g d’amandes effilées
• 50 g de beurre salé
1. Pour les mirabelles : lavez-les, coupez-les en deux en les dénoyautant. Dans une poêle, mettez le beurre et le sucre à cuire quelques minutes. Lorsque le sucre est bien dissous, ajoutez les mirabelles et laissez-les caraméliser une dizaine de minutes en mélangeant régulièrement. Réservez.
2. Préchauffez votre four à 200° (180°C si c’est un four à chaleur tournante, mais pour cette recette je ne vous conseille pas cette dernière).
3. Dans un grand saladier, fouettez les œufs avec le sucre à la main pendant quelques minutes. Ajoutez l’huile, le jus de pommes, le pain réduit en miettes, mélangez.
4. Ajoutez la cannelle, le zeste, la farine mélangée à la levure, mélangez à la cuillère.
5. Placez la moitié de la pâte dans votre moule tapissé de papier sulfurisé (ou beurré), enfournez pour 15 min.
6. Puis, déposez les mirabelles et leur jus sur la première partie de la pâte (cuite), versez par dessus le reste de la pâte (crue), saupoudrez avec les amandes effilées et enfournez de nouveau pour 25-30 min.

IMG_0275

Les miettes de pain sont comme des pépites de muesli moelleux, extra !

Pour laisser un commentaire, cliquez sur la petite bulle juste en dessous à droite ! 😛

Tarte aux pommes, crème à l’amande et aux carottes, pâte à la semoule

… Ma foi, c’est original ( et délicieux ! )IMG_0005

IMG_0007

Amis gourmands, bonjour !

Ah, si vous me suivez depuis quelques temps, vous ne serez point étonné(e)s de cette réalisation très originale ! Une pâte à tarte faite à partir de semoule qui nous a beaucoup étonnés et ravis ! J’avoue qu’au début, j’étais très sceptique face à cette « pâte »… Est-ce que ça allait vraiment tenir ? Est-ce que les grains seraient moelleux ? Oui mon capitaine ! Testé et approuvé ! Quant à la crème carottes-miel-amande, c’est un délice ! Très douce, tout en délicatesse, on ne devine même pas la présence de carotte ! Assez culotté(e)s pour tester cette recette ? Vous ne serez pas déçus, croyez-moi !

Tarte pommes, amande et carottes – De son petit nom allemand : Möhren-Apfel-Tarte (traduite par mes soins qu’elle est la recette ;))

Ingrédients :

  • 125 g de semoule instantanée
  • 60 g de beurre
  • 2 cs de sucre muscovado (roux, à défaut)
  • 1 pincée de sel
  • 3 œufs (bio, si possible)
  • 400 g de carottes
  • 100 g de crème fraîche
  • 3 cs de miel
  • 1 pointe de couteau de noix de muscade fraichement râpée
  • 4 cs de jus de citron
  • 1 à 2 cs de farine (type 1050)
  • 600 g de pommes (4 à 6 pommes selon la variété)
  • 1 cc d’arome d’amande amère (facultatif mais sehr sehr lecker !*)
  • 3 cs de confiture d’abricot (pour la déco, facultatif) (pas utilisée ici)
  1. Préparez la pâte : Placez la semoule dans un saladier avec 200 ml d’eau bouillante. Couvrez, laissez gonfler 5 à 10 minutes. Faites fondre le beurre, puis fouettez-le avec le sucre, la pincée de sel et un œuf. Versez sur la semoule, fouettez.
  2. Chemisez votre moule à tarte de papier cuisson, versez-y la « pâte » à tarte puis étalez de façon régulière à l’aide du dos d’une cuillère à soupe. Formez des bords plus hauts, puis placez au frigo pour minimum 30 min.
  3. Pendant ce temps, épluchez et coupez vos carottes en fines rondelles. Placez-les dans une casserole, avec la crème et le miel. Chauffez à feu moyen, laissez cuire en remuant de temps en temps pendant 10 à 20 min, ou jusqu’à ce que les carottes soient très tendres. Puis, réduisez-les en purée à l’aide d’une presse-purée ou d’un mixeur plongeant. Ajoutez la noix de muscade, 2 cs de jus de citron, l’arôme d’amande amère (facultatif), les deux œufs restants (préalablement légèrement fouettés) et la farine (tamisée). Versez cette crème sur votre fond de tarte.
  4. Préchauffez votre four à 180°C.
  5. Placez-y vos pommes épluchées coupées en quartiers (plus ou moins fins, à votre convenance), mettre 2 cs de jus de citron, puis enfournez pour 50 min à 1h.
  6. Au sortir du four, attendez une dizaine de minutes que la tarte refroidisse légèrement puis badigeonnez-la de confiture d’abricot réchauffée quelques secondes au four à micro-ondes (facultatif).
  7. Régalez-vous !

IMG_0012
IMG_0008

> Pour laisser un commentaire, c’est la bulle (+ ou numéros) juste en dessous à droite <