Crème glacée aux framboises (vegan, sans gluten, sans sorbetière) 🍒

IMG_0552Ami-e-s gourmand-e-s, bonjour ! 👋

Avez-vous déjà entendu parler de la « nice-cream » ? Très connue chez nos ami-e-s anglophones, la nice-cream (contraction de « nice », agréable/gentil/sympa et « cream », crème -outre le fait que ce soit « ice-cream » avec un « n » devant :p ) est une crème glacée sans sucre ajouté et extra-saine.

Et pour cause : elle n’est faite qu’à partir de fruits congelés. Sa base ? La banane 🍌 qui, une fois congelée et mixée, offre une texture ultra lisse et crémeuse, proche de la crème glacée nature que l’on trouve dans les fast-food américains, bourrée de lait et de sucre.

C’est bien beau tout ça, mais retrouve-t-on au moment de la dégustation d’une nice-cream autant de plaisir qu’en dévorant une crème glacée ? La réponse est assez personnelle… Mais moi, oui ! Savoir que je peux me délecter d’une crème glacée aussi bonne que saine et éthique me fait préférer la nice-cream à tout jamais 😉

Ce qui est génial avec la nice-cream, outre le fait qu’on peut en manger pour le petit-dej’, c’est que l’on a pas besoin de sorbetière pour obtenir la texture parfaite. Juste d’un blender vigoureux.

Et maintenant que vous avez la recette… Vous pouvez varier les parfums à l’infini ! Voici quelques idées :

  • Menthe/chocolat : sur une base de bananes 🍌 , ajoutez de la menthe fraîche 🌿 ou de quelques gouttes d’huile essentielle de menthe, 3 cs de cacao en poudre non sucré ainsi que quelques pépites de chocolat, ou grué de cacao 🍫.
  • Citron/mangue : sur une base de bananes 🍌 , ajoutez 1 mangue congelée ainsi que le qu’1/2 citron (jus et pulpe) 🍋.
  • Gingembre/noix : sur une base de bananes 🍌 , ajoutez 1 à 2 cc de gingembre fraîchement râpé. Au dernier moment, ajoutez 1 poignée de noix concassées, mixez quelques secondes.
  • Caramel « beurre » salé : sur une base de bananes 🍌 , ajoutez 4 dattes medjool dénoyautées, 1 cs de purée d’amandes complètes, 1 pincée de sel.
  • Donnez vos idées en commentaires 😀

IMG_0551

Nice-cream aux framboises (vegan & sans gluten)

Ingrédients (pour 2 à 4 personnes) :

  • 4 bananes bien mûres
  • 200 g de framboises surgelées
  1. La veille, découpez vos bananes en tronçons (ou en rondelles), placez les dans un boîte hermétique au congélateur.
  2. Le jour même, sortez vos bananes 10 min à l’avance.
  3. Dans un blender puissant, mettez vos bananes et vos framboises. Mixez quelques minutes, ou jusqu’à l’obtention d’une crème glacée.
  4. Servez aussitôt ! Si vous êtes un bec sucré, n’hésitez pas à ajouter 1 à 2 cs de sucre complet, de sirop d’érable ou d’agave.

IMG_0550

Ça vous plaît ? N’hésitez pas à liker ma page Facebook, mon Instagram & à me laisser un commentaire ! 🍓

Publicités

Le smoothie qui booste les défenses immunitaires -Mangue, pamplemousse, ananas

IMG_1130

Amis gourmands, bonjour ! 

Aujourd’hui, je vous propose une petit requinquant 100% fruité : un smoothie couleur couché de soleil mais effet coup de boost.

Parfait pour bien démarrer une journée froide, à boire 30 min à 1h avant un petit déjeuner plus consistant.

IMG_1141

Smoothie boosteur d’énergie (vegan & sans gluten)

Ingrédients :

  • 240 ml d’eau
  • 150 g de mangue (congelée)
  • 170 d’ananas
  • 1 pamplemousse
  • 1 cc de gingembre frais
  1. Mettez tous les ingrédients dans un blender, en commençant par les liquides. Dégustez.

IMG_1135

Tartinade crue au fenouil

IMG_0438

Amis gourmands, bonjour !

C’est en cherchant des alternatives gourmandes et 100% végétales aux traditionnelles rillettes de viande que j’ai découvert les tartinades/pâtés/pâtes à tartiner de légumes. Et je dois avouer que j’en suis devenue complètement folle.

C’est bien simple : j’adore les tartinades végétales !  ❤

Alors dites-nous Andréa, pourquoi un tel engouement ? (oui, je m’auto-pose des questions façon journal télévisé, à part ça je suis une jeune fille tout à fait équilibrée). Ma réponse donc :

  • leur diversité : il existe une grande variété de tartinades végétales, salées ou sucrées, votre imagination en sera les limites
  • leur facilité : souvent, leur réalisation se résume à mettre tous les ingrédients dans le blender, et à laisser ce dernier le soin de faire tout le travail…
  • leur polyvalence : on peut les utiliser comme un dip à crudités ou à chips tortilla, mais aussi comme base pour un sandwich, comme « sauce » pour une salade…

Je vous avais d’ailleurs proposé il y a quelques temps cette pâte à tartiner de betterave aux noix, qui fut un grand succès à la maison.

IMG_0439

Tartinade crue au fenouil et estragon (vegan)

Ingrédients :

  • 1 petit fenouil bien frais
  • 2 cs d’huile d’olive
  • 1 cs de purée d’amandes blanche (ou de purée noix de cajou)
  • 2 cc de miso brun
  • 1 cc d’estragon frais ou séché
  1. Coupez le fenouil en petits morceaux. Les placer dans le bol du mixeur (ou blender) et broyez grossièrement.
  2. Ajoutez tous les autres ingrédients et mixez jusqu’à l’obtention d’une pâte à tartiner crémeuse.
  3. Mettre en pot et conservez au frais.

IMG_0440

 

Avant de vous quitter, je tenais à vous parler du livre de Cléa, Mes pâtes à tartiner sucrées et salées qui fut mon inspiration pour cette recette.

Pâtes à tartiner cléa

Ce livre, malgré sa petite taille, regorge de recette de tartinades végétariennes plus originales les unes que les autres. Pour les becs salés, on retrouve des houmous de toutes les couleurs, toutes sortes de rillettes végétales, des caviar d’aubergines, des tapenades… Côté sucré, des curd aux fruits rouges, des tartinades automnales aux pommes et épices, des pâtes à tartiner au chocolat (la fameuse) ou aux dattes… Un véritable coup de coeur pour cette jolie publication aux éditions La Plage. Ce n’est d’ailleurs certainement pas la dernière recette de Cléa que je vous partagerai sur le blog.

IMG_0441

 

Smoothie myrtilles, coco et gingembre

IMG_1106

Amis gourmands, bonjour ! 

Je crois que mon petit-déjeuner rêvé est un smoothie : qu’il soit vert (on peut y intégrer des légumes !), rose, jaune, blanc ou violet, je les aime tous, et la sensation qu’ils procurent au réveil vaut tout l’or du monde.

Être rassasié sans se sentir lourd, déguster un délicieux breuvage à la fois sain et gourmand, mettre de la couleur sur la table du petit-déjeuner (ou du goûter, ou du déjeuner, ou…) : les smoothies ne manquent pas de créativité.

IMG_1108

Smoothie « Blueberry Bliss » de Rebecca Leffler (vegan & sans gluten)

Ingrédients :

  • 200 ml d’eau de coco (à défaut, de l’eau tout court)
  • 200 ml de lait de coco
  • 1 banane
  • 100 g de myrtilles (fraîches ou décongelées)
  • le jus d’1 citron vert
  • 2 cs de noix (au choix, ici j’y ai mis des noix de pécan)
  • 2 cs de noix de coco en poudre
  • 1 cc de gingembre frais
  1. Mettez tous les ingrédients dans un blender, en commençant par les liquides. Dégustez.

IMG_1110

Cheesecake cru mangue, coco et curcuma (vegan & sans gluten)

IMG_0430

Amis gourmands, bonjour !

Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais depuis que j’ai goûté la pâtisserie crue, j’ai eu comme une révélation. Comme je m’intéresse à la cuisine depuis mes 12 ans environ, la cuisine crue, je connais. Enfin, j’en avais déjà entendu parlé.

Mais cela restait pour moi une cuisine laborieuse, chère et surtout relativement inintéressante.

Mais c’est là qu’était mon erreur.

IMG_0427

Chère, je ne vais pas vous mentir, elle l’est : en pâtisserie crue, on utilise beaucoup de noix, de sucrants originaux, parfois des fruits exotiques, comme c’est le cas ici. Laborieuse, c’est tout ou rien : soit la recette ne demande que de concasser, de mixer, d’assembler, et la recette est alors très accessible (c’est le cas ici). Soit elle demande de déshydrater les ingrédients pendant de longues heures à faible températures, ce qui, nécessairement, demande un peu plus d’organisation qu’à l’habitude. Inintéressante ? Jamais. La cuisine crue, et j’ai mis un peu de temps à le comprendre, est une nouvelle porte qui ouvre sur un monde culinaire tout à fait nouveau. C’est une façon différente de cuisiner, qui fait beaucoup de bien au corps, et à l’esprit -c’est un tel régal. Une cuisine originale, nutritive, respectueuse de l’environnement.

C’est donc avec une certaine excitation que je vous propose aujourd’hui ces petits (no) cheesecakes, composés d’une bases aux oléagineux et aux fruits secs, surmontée d’une crème mangue, noix de coco et curcuma. Un pur délice.

IMG_0426

Cheesecake mangue, coco et curcuma

Ingrédients :

Pour le fond « biscuité » :

  • 140g de graines de tournesol
  • 160 g d’amandes
  • 20 abricots secs
  • 1 cs d’huile de coco
  • 1 cc de cannelle
  • 1 pincée de sel

Pour la crème :

  • 200 de beurre de noix de coco*
  • 2 cs d’huile de coco
  • 1 grosse mangue mûre à point (200 à 300g de chair)
  • (optionnel) 2 cs de sirop d’érable
  • 2 cc de curcuma frais /ou/ 1 cc de curcuma en poudre
  • 1 cc de gingembre râpé
  • 1 citron vert
  • ½ cc de cannelle
  1. Pour la base : Dans le bol de votre mixeur, versez tous les ingrédients, et mixez jusqu’à ce que l’appareil d’amalgame. Si vos abricots ne sont pas moelleux, laissez-les tremper le plus longtemps possible dans un bol de thé.
  2. Chemisez vos moules à muffins de papier film, un à un. Mouillez vos doigts puis prélevez une quantité suffisante de pâte, avant de l’étalez au fond de chaque moule. Réservez.
  3. Pour la crème : Faites fondre à feu moyen votre beurre de coco, il doit être complètement liquide. Réservez.
  4. Dans votre blender ou mixeur, placez votre mangue épluchée en cubes, votre beurre de coco fondu, le sirop d’érable, les épices et le jus du citron. Mixez jusqu’à obtenir un crème onctueuse.
  5. Versez votre appareil sur vos fonds de tarte. Placez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir (je vous conseille de les sortir 10 min avant dégustation)

L’inspiration vient d’ailleurs ! J’ai découvert le superbe blog Nirvana Cakery pour lequel j’ai eu un réel coup de coeur : c’est Hana qui est à l’origine de cette délicieuse recette

* Le beurre de noix de coco, c’est quoi ?

Différent de l’huile de coco, le beurre de coco contient toute la chair de la la noix de coco. S’il est difficilement trouvable et coûteux, le fabriquer à la maison est très simple et peu coûteux : il suffit de mixer de la noix de coco en poudre jusqu’à l’obtention d’un « beurre ». Mely vous explique tout dans cet article.

IMG_0428

La pâtisserie crue, tu connais ? Échangeons en commentaires

Glace à la rose (sans sorbetière)

…facile et délicieuse, à déguster en terrasse !

IMG_0049

IMG_0047

Amis gourmands, bonjour ! 

La crème glacée, c’est décidément l’une des incontournables de l’été. Déclinable à tous les parfums, votre imagination seule en pose les limites !

Sauf que voilà, comme toujours avoir un matériel « de pro » facilite grandement la tâche. Mais n’ayant pas de sorbetière, je me débrouille autrement, et à vrai dire… les recettes de glaces sans sorbetière fleurissent sur la toile !

À mon tour d’apporter ma pierre à l’édifice avec cette délicieuse crème glacée à la rose (vous pouvez aromatiser avec le parfum de votre choix, tant qu’il est sous forme d’eau/sirop !).

Cette crème glacée aux allures de bouquets de fleurs, pourquoi ne pas la déguster en terrasse ? C’est du moins ce que nous propose le défi du mois du site Recettes de cuisine : spécial terrasse ! Tous les mois, Stéphane nous propose un défi culinaire, avec des thèmes toujours très inspirants : ce mois-ci, je participe 😉

Glace à la rose (sans sorbetière)

Ingrédients :

  • 40 cl de crème liquide entière
  • 150 g de lait concentré sucré
  • 20 ml d’eau de rose (ou une cs de sirop de rose, encore mieux !)
  1. Mélangez l’eau de rose au lait concentré sucré.
  2. Montez votre crème en chantilly bien ferme.
  3. Ajoutez le lait concentré sucré à la rose et incorporez le délicatement à la maryse, afin de ne pas faire tomber la crème chantilly.
  4. Versez la crème à la rose dans un récipient hermétique.
  5. Placez au réfrigérateur pour environ 12h. Dégustez-la immédiatement !

L’inspiration me vient d’ailleurs ! Le site de Délices Célestes est une vrai mine d’or…gourmande!

IMG_0048

Vive les beaux jours ! 

> Pour laisser un commentaire, c’est la petite bulle juste en dessous à droite <

Entremet d’anniversaire crousti-fondant : mousse givrée noisette et chocolat au lait, feuillantine pralinée et crumble aux amandes

… Un nom à rallonge pour un gâteau festif façon Lenôtre ! 

IMG_0114

IMG_0115

Amis gourmands, bonjour !

Aujourd’hui c’est la fête ! Tout d’abord puisque mon frère a eu 26 ans, mais aussi parce-que la Bataille Food, mise en place par Jenna du Bistrot de Jenna, a 2 ans.

Pour fêter cela, le thème du mois de juin est « un gâteau d’anniversaire pour la Bataille Food » (celui du mois dernier était « Bollyfood », choisi par Dorian). Je vous présente donc cette tuerie, élégante et à faire craquer toute la tablée. Ce « gâteau » (ou entremet) de fête est constitué d’une riche mousse de chocolat au lait à la noisette, posée sur un feuillantine de crêpe dentelles et pralinoise, accompagnée de son crumble aux amandes.

Tout un programme ! Pour ce qui est de la réalisation, elle peut paraître un peu ardue. Il y 4 réalisations différents à faire (un chantilly + crème anglaise à la vanille et au chocolat, une feuillantine, un crumble), mais puisque la base mousseuse doit reposer au moins 4 heures au congélateur, j’ai, la veille, réalisé la mousse et le crumble (que je garde dans un pot en verre), et, le jour même, réalisé la feuillante. Ce qui fait qu’en plus d’être bluffant et même si la recette semble fastidieuse, ce gâteau est finalement très pratique à faire pour recevoir, puisqu’il n’y a presque rien à faire le jour même, si ce n’est démouler la bête.

Le crousti-fondant chocolat noisette

Ingrédients (pour 8 personnes):

Pour la base mousseuse :

  • 25 cl de lait
  • 3 jaunes d’œufs
  • 10 g de sucre (vanillé maison pour moi)
  • 1 gousse de vanille
  • 300 g de chocolat au lait
  • 25 cl de crème fleurette (liquide et entière, 30%)
  • 1 cs de purée de noisette (en magasin bio) (facultatif)

Pour la feuillantine :

  • 125 g de gavottes
  • 200 g de pralinoise

Pour le crumble aux amandes :

  • 80 g de farine
  • 80 g de sucre
  • 80 g de beurre mou (pas fondu !)
  • 60 g de poudre d’amandes (ou de noisettes !)
  1. Au préalable, mettez votre bol, vos fouets et votre crème fleurette au congélateur avant de la monter en chantilly quelques dizaines de minutes plus part.
  2. En attendant, préparez votre crème anglaise : Portez le lait et la gousse de vanille grattée à ébullition. Laissez infuser 10 min hors du feu. Retirer la gousse. (Ne jeter pas cette dernière, laisser-la sécher sur un petite assiette puis placez-la dans un bocal de sucre blanc ou roux. Queques semaines plus tard, vous obtenez un délicieux sucre vanillé maison ! Plus il y aura de gousses dans votre bocal, plus le sucre sera parfumé). Fouettez ensemble le sucre (vanillé ou non) et les jaunes d’œufs, jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Versez la moitié du lait chaud en filet sur les jaunes en remuant. Cuisez sur feu doux jusqu’à ce que le mélange épaississe et nappe la spatule. Faites un trait sur la spatule avec votre doigt : s’il est net, la crème est prête ! Yum !
  3. Versez la crème anglaise chaude sur le chocolat au lait en morceaux, attendre deux minutes, puis mélangez. Si le chocolat n’est pas tout à fait fondu (ce qui était mon cas), placez le mélange pour quelques seconde au micro-ondes, mélangez.
  4. Préchauffez votre four à 180°C.
  5. Fouettez la crème fleurette bien froide en chantilly, puis incorporez-la à la crème au chocolat refroidi avec un spatule, afin d’obtenir un mélange aérien.
  6. Coulez la mousse dans un moule en silicone (en forme de cake, rond…). Si vous n’en avez pas, chemisez votre moule de papier sulfurisé.
  7. Placez au congélateur pour au moins 4-5 heures, ou toute une nuit.
  8. Mettez tous les ingrédients pour le crumble dans un bol, mélangez avec les mais jusqu’à l’obtention de grosses miettes. Versez dans un grand moule chemisé de papier sulfurisé. Enfournez pour 15 à 20 min. Réservez.
  9. Quelques heures avant de dégusté cette tuerie, réalisez la feuillantine en versant la pralinoise fondu (bain-marie ou four à micro-ondes) sur les gavotes écrasées. Remuez pour bien les enrober de chocolat. Versez alors le croustillant sur la mousse prise, égalisez avec une cuillère, replacez au congélateur .
  10. Trente minutes avant de déguster votre dessert, démoulez la bête. Ajoutez le crumble aux amandes. Dégustez !

IMG_0117

IMG_0118

Faites-vous plaisir ! 

Clic ! Pour voir les splendides réalisations des autres participants !

> Pour laisser un commentaire, c’est la bulle juste en dessous à droite <

Esquimaux pastèque et yaourt végétal

photo 2photo 3Amis gourmands, bonjour !

Je vous retrouve aujourd’hui avec une recette extrêmement facile, rapide, qui nécessite seulement trois ingrédients et pas de four ! En temps normal, cet argument ne serait probablement pas très convainquant, mais par cette chaleur… Il l’est !

Ces esquimaux fruités et particulièrement sains sont très rafraichissants et concluront vos repas d’été en toute légèreté.

Avec cette recette, je participe au concours du site Ôdélices ayant pour thème les fruits de l’été !

Sortez vos blenders, c’est parti !

Esquimaux pastèque et yaourt (vegan & sans gluten)

Ingrédients :

  • 600 g (plus ou moins, les mesures ne se doivent pas d’être excessivement précises pour cette recette) de pastèque coupée en cubes
  • 125 g de yaourt de soja
  • le jus d’1/2 citron
  • facultatif : du sucre non raffiné selon l’envie
  1. Dans un blender, placez les dés de pastèque, le jus de citron et le yaourt végétal.
  2. Mixez jusqu’à l’obtention d’un smoothie (d’ailleurs vous pouvez aussi transformer cette recette d’esquimaux en recette de smoothie en vous arrêtant à cette étape).
  3. Placez le jus ainsi obtenu dans des moules à esquimaux puis placez au congélateur pour 4 heures au minimum.

photo 1

Mon inspiration pour cette recette :  Chocolate moosey.

Mon contenu te plaît ?  Retrouve-moi sur Instagram pour des recettes au quotidien !

@ le.renard.et.les.raisins 🔑

Lait d’avocat à la vanille – Battle Food n°20

IMG_3784IMG_3786Amis gourmands bonjour !

Ouf, juste à temps ! Et oui, juste à temps après ma longue journée au lycée en ces temps de révisions Abitur + Bac de vous poster la recette simplissime de ce lait d’avocat vanillé, étonnant au premier abord, très doux et goûteux.

J’adore sa couleur vert tendre, son odeur de lait frais et sa saveur d’amande fraîche et de vanille. Réalisé en quelques minutes seulement, ce lait deviendra un incontournable de vos brunch et goûters !

Lait d’avocat à la vanille

Ingrédients (pour 4 personnes ) :

  • 1 avocat mûr à point
  • 50 g de sucre blanc en poudre (rendez-vous à la fin de l’article, je vous parle d’une découverte : le sukrin)
  • 1 litre de lait 1/2 écrémé, froid
  • 1 gousse de vanille
  1. Retirez la peau et le noyau de l’avocat.
  2. Déposez la chair dans un mixer (elle doit être tendre et avoir  une belle couleur)
  3. Fendez la gousse de vanille pour en prélever les petits grains.
  4. Ajoutez-les à la chair d’avocat.
  5. Ajoutez le lait et le sucre.
  6. Mixez jusqu’à obtenir un mélange homogène et crémeux (30 secondes à une minute).
  7. Servez ou réservez au frais (pas plus de 24 heures).

La recette me vient de Marmiton , je n’ai rien modifié.

Le sukrin, vendu entre autre sur le site Écoidées, est un sucre blanc à l’apparence du sucre raffiné de betterave qui, en réalité, est un édulcorant 100% naturel composé d’érythritol, que l’on trouve dans les fruits, les aliments fermentés ou la sauce soja. Sukrin est adaptée pour les régimes pauvres en glucides et peut être utilisée par les diabétiques car elle a peu d’impacts sur le taux de glycémie ou d’insuline.
  • Mon avis : le Sukrin a un pouvoir sucrant à 70% comparé à celui issu de la betterave. Elle a un goût assez surprenant, plutôt frais, et j’aime l’utiliser en petite quantité (sinon cela à tendance à m’écoeurer). Contrairement au sucre classique, Sukrin n’abime pas les dents et prévient les caries. En revanche, le prix est assez musclé, comme la plupart des sucres alternatifs.
IMG_3794Je participe à la Battle Food n°20 organisée par Anna et Olivia ! (un tour sur leur site pour découvrir les 112 autres participants !)
Merci de me suivre et à tout bientôt !
Pour laisser un commentaire, cliquez sur la petite bulle juste en dessous à droite 😛

Cheesecake amandes et melon confit au miel

IMG_3832IMG_3828Amis gourmands, bonjour !

J’adore les cheesecakes, et après beaucoup de recettes réalisées, j’en suis venue à retenir quelques astuces :

  • ne pas réaliser son appareil avec 100% de cream cheese (un peu sec après cuisson), mais plutôt un mélange cream cheese et fromage blanc, ou crème fraîche, ricotta…
  • préférer une cuisson longue et à basse température que l’inverse, cela évitera le dessus de craqueler et conservera l’humidité et le moelleux caractéristiques au cheesecake
  • toujours travailler son cream cheese à température ambiante, sinon bonjour les vilains grumeaux !
  • ne pas concasser ses biscuits trop finement, je préfère personnellement garder un peu de croquant dans le fond biscuité
  • l’ajout de noix en tout genre torréfiées au fond biscuité lui apporte une nouvelle dimension qui fait, selon moi, toute la différence
  • conserver le cheesecake au réfrigérateur, mais le sortir 15 minutes avant dégustation pour permettre aux arômes endormis par le froid de se révéler de nouveau.

Bien entendu, vous n’êtes pas obligés de suivre ces conseils à la lettre ! À vous de faire le tri selon le résultat souhaité et vos préférences.

Comme je le disais plus haut, j’adore les cheesecakes, et ce qui est appréciable, c’est qu’avec une bonne recette de base, on peut décliner les goûts à l’infini, selon nos envies et le contenu de nos placards. J’avais très envie de participer au concours sur l’amande organisé par Bouilles gourmandes pour les un an de son blog, ayant pour thème ce doux fruit à coque qu’est l’amande. De plus, j’avais en réserve du cream cheese arrivé à date, des biscuits bretons, des amandes (bien entendu) et deux beaux melons qui attendaient sagement dans le panier de fruits. Qu’à cela ne tienne, j’ai décidé de réaliser un cheesecake à l’amande et au melon confit au miel, constitué d’un fond biscuité aux amandes torréfiées, d’un appareil à l’extrait d’amande amère le tout surmonté d’une compotée de melon au miel. Bingo, ce fut un pur délice !

IMG_3834IMG_3838

Cheesecake amandes et melon confit au miel


Ingrédients :

  • 200 g de biscuits (type biscuits breton ou Mc Vinties)
  • 100 g d’amandes concassées torréfiées (5 min à feu moyen-vif à sec dans une poêle, sans cesser de mélanger avec une cuillère en bois)
  • 60 g de beurre salé fondu
  • 200 g de cream cheese à température ambiante
  • 400 g de fromage blanc
  • 300 g de crème fraîche épaisse
  • 4 œufs
  • 100 g de sucre muscovado (sucre complet riche en vitamines, en magasin bio)
  • 3 cc d’extrait d’amande amère
  • 2 melons moyens
  • 4 cs de miel liquide
  • 1 cc de gélatine en poudre (facultatif)
  • Une poignée d’amandes concassées pour la déco et le croquant

1)   Dans un saladier, placez vos biscuits réduits en miettes, le beurre fondu et les amandes, mélangez à l’aide d’une cuillère à soupe jusqu’à l’obtention d’un mélange type « sable mouillé ».

2)   Chemisez le fond de votre moule à charnière du papier sulfurisé, beurrez les bords, puis versez votre fond biscuité et tassez bien à l’aide d’un fond de verre par exemple. Placez au réfrigérateur.3)   Préchauffez votre four à 150°C.

4)   Dans un saladier, placez le cream cheese, le fromage blanc et la crème fraîche. Fouettez quelques minutes a l’aide du fouet électrique puis ajoutez les œufs un à un en fouettant entre chaque ajout. Ajoutez le sucre, 2 cc d’extrait d’amande amère puis mélangez de nouveau quelques secondes jusqu’à l’obtention du mélange lisse et homogène.

5)   Versez votre appareil sur le fond biscuité puis placez au four pour 60 à 70 minutes.

6)   Dans une poêle, placez la chair de vos deux melons coupées en cubes avec le miel, faites cuire à feu moyen-fort pendant 15 à 20 minutes, ou jusqu’à ce que vous obteniez un mélange sirupeux avec encore quelques morceaux de fruits entiers (si possible). En fin de cuisson, ajoutez 1 cc devrait d’amande et la gélatine en poudre.

7)  Lorsque votre cheesecake est cuit, laissez-le complètement refroidir dans le four en laissant la porte entre-ouverte. Versez votre melon au miel sur le dessus du cheesecake encore tiède.

8)   Après complet refroidissement, placez votre cheesecake au réfrigérateur pour au moins 4-5 heures, au mieux la nuit entière.

  • Pour la décoration, placez sur le bord du cheesecake des amandes entières que vous aurez pris le temps de concasser 😉

IMG_3827IMG_3825IMG_3836

À déguster en famille, entre amis ou avec qui vous voulez pour un pur moment de gourmandise !