Carrés gourmands aux fruits secs (vegan) 🌰

IMG_3077

Ami-e-s gourmand-e-s, bonjour ! 👋

Les carrés que je vous propose aujourd’hui sont riches et réconfortants. Posé sur un base de pâte sablée 100% végétale se trouve un mélange de fruits secs et de noix, gourmand à souhait.

Ils sont parfaits pour accompagner le thé ou le café 🙂

Carrés dattes et noix (vegan) 🌰

Ingrédients :

  • 120 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 120 g d’huile de coco ou de margarine (100% végétale et sans huile de palme) à température ambiante
  • 110 g de dattes
  • 100 g de noix
  • 50 g de raisins secs (ou autre fruits secs)
  • 50 g de noix de coco râpée
  • 1 cc d’extrait de vanille (optionnel)
  • 2 cs de fécule (maïs, tapioca, pomme de terre)
  1. Préchauffez votre four à 190°C. Chemisez votre moule de papier sulfurisé.
  2. Dans un saladier, mélangez la farine, le sel et l’huile à la fourchette jusqu’à l’obtention d’une pâte grumeleuse.
  3. Pressez la pâte ainsi obtenue dans votre moule, puis enfournez pour 12 à 14 min.
  4. Pendant ce temps, coupez les dattes en morceaux, puis plongez les dans un peu d’eau bouillante dans une casserole. Baissez le feu, laissez frémir environ 10 min.
  5. Dans un saladier, mélangez la pâte de date ainsi obtenue aux autres ingrédients : les noix concassées, les raisins, la fécule et la vanille. Enfournez à nouveau pour 15 min environ.
  6. Sortez le sablé du four, laissez tiédir puis coupez-le en carrés ou losanges. Régalez vous !

L’inspiration vient d’ailleurs ! Cette recette me vient du livre La revanche des véganes aux Éditions l’âge d’homme.

IMG_3080

Ça vous plaît ? N’hésitez pas à liker ma page Facebook, mon Instagram & à me laisser un commentaire ! 🍋

Publicités

Brownie cru aux dattes et cacao (vegan& sans gluten)

IMG_0766

Amis gourmands, bonjour !  

Depuis que j’ai découvert la cuisine et la pâtisserie crues (au delà des sempiternelles cruditées), je vais de bonnes surprises en bonnes surprises.

Il n’y a pas à dire : le goût est explosif, vrai et satisfaisant, les textures sont délicates, les couleurs vives et les bienfaits pour la santé notoires.

Depuis que j’ai ouvert la porte du monde de la cuisine crue, je sais avec certitude que je ne la refermerai pas de si tôt.

C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que je vous présente aujourd’hui un véritable bijou de la cuisine crue : le brownie.

En plus d’être vegan et donc sans cruauté pour les animaux, ce brownie est sans hésiter le meilleur que je n’ai jamais goûté : sa texture est fondante, son glaçage craquant et son goût… Caramélisé, chocolaté, naturellement sucré, une bouchée dans ce brownie et vos papilles seront aux anges.

Allez, en cuisine !

IMG_0764

IMG_0768

Brownie cru aux dattes et cacao (vegan & sans gluten)

Ingrédients (pour un moule de 20×20 cm) :

  • 500g de dattes dénoyautées
  • 50 g de noix de cajou
  • 2 cuillères à soupe de beurre de cacahuètes
  • 50 g de cacao cru (des fèves ou bien une tablette de cacao 100%)
  • 1 cc d’extrait de vanille liquide
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 1 cs d’huile

Pour le glaçage :

  • 3 cuillères à soupe d’huile de coco (vierge et non raffinée)
  • 2 cuillères à soupe de cacao cru en poudre
  • 5 noix du brésil (ou autres noix au choix)
  1. La veille, faites tremper vos dates dans l’eau afin qu’elle deviennent tendres.
  2. Placez dans votre blender (il faut qu’il soit puissant), placez tous vos ingrédients (sauf ceux du glaçage). Mixez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et collante.
  3. Badigeonnez votre moule d’1 cs d’huile puis versez-y la pâte. Homogénéisez la surface avec une spatule huilée. Placez au réfrigérateur.
  4. Préparez très simplement votre glaçage : concassez les noix du Brésil, réservez. Faites fondre l’huile de coco, ajoutez-y le cacao.
  5. Versez le glaçage sur votre base de brownie, puis ajoutez vos noix.
  6. Réservez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

IMG_0772

Attention ! BOMBE culinaire ! ❤

 

Smoothie myrtilles, coco et gingembre

IMG_1106

Amis gourmands, bonjour ! 

Je crois que mon petit-déjeuner rêvé est un smoothie : qu’il soit vert (on peut y intégrer des légumes !), rose, jaune, blanc ou violet, je les aime tous, et la sensation qu’ils procurent au réveil vaut tout l’or du monde.

Être rassasié sans se sentir lourd, déguster un délicieux breuvage à la fois sain et gourmand, mettre de la couleur sur la table du petit-déjeuner (ou du goûter, ou du déjeuner, ou…) : les smoothies ne manquent pas de créativité.

IMG_1108

Smoothie « Blueberry Bliss » de Rebecca Leffler (vegan & sans gluten)

Ingrédients :

  • 200 ml d’eau de coco (à défaut, de l’eau tout court)
  • 200 ml de lait de coco
  • 1 banane
  • 100 g de myrtilles (fraîches ou décongelées)
  • le jus d’1 citron vert
  • 2 cs de noix (au choix, ici j’y ai mis des noix de pécan)
  • 2 cs de noix de coco en poudre
  • 1 cc de gingembre frais
  1. Mettez tous les ingrédients dans un blender, en commençant par les liquides. Dégustez.

IMG_1110

Granola exotique (okara inside !)

IMG_0163

Amis gourmands, bonjour ! 

Lorsqu’on commence à réaliser son propre lait végétal maison, après avoir mixé dans l’eau nos amandes, graines de soja jaunes, noisettes ou autres festivités, puis que l’on filtre le tout pour obtenir le précieux liquide (vous me suivez ?), on se retrouve avec un résidu : c’est l’okara. De la pulpe de noix, en somme.

Surtout mes amis, surtout : ne jeter pas l’okara ! Peu utilisé dans notre cuisine occidentale, l’okara est très usité au Japon, où il tient souvent place d’ingrédient à part entière dans toutes sortes de recettes. On l’utilise pour réaliser des cakes, muffins, pancakes, galettes, steaks vg, granola… Les possibilités sont -presque- infinies.

Comment utiliser l’okara ? 

Il faut que vous sachiez une chose : l’okara est plus ou moins humide en fonction de la force avec laquelle vous-en extrayez le jus. Par exemple, mon okara est toujours très humide, car je me contente de filtrer mon lait au travers d’un chinois avant de récupérer cette pulpe. Si vous utilisez une étamine ou un sac à laits végétaux, votre okara sera plus sec.

En fonction de l’humidité de votre okara, son utilisation sera différente : humide, il  peut remplacer les oeufs dans une recette ( 1 cs d’okara + 1 sc d’eau = 1 oeuf), moins humide, il remplace en quantités égales la poudre d’amandes ou de noisettes (veillez à diminuer la quantité de liquide de votre recette initiale), séché (il suffit pour cela de placer l’okara sur une plaque de four, et de le faire sécher à basse température jusqu’à ce qu’il s’en dégage une odeur de pain chaud) il remplace la farine en quantités égales.

L’okara a-t-il un intérêt nutritionnel particulier ? 

Oui, oui et oui. Pauvre en gras et riche en fibres, l’okara de soja est aussi riche en protéines, fer, calcium, manganèse, cuivre, vitamine E et magnésium. Rien que cela.

Et cette recette de granola maison finalement ? 

IMG_0160

Granola exotique maison (vegan & sans gluten)

Ingrédients :

  • 350 g d’okara humide (de soja pour ma part, mais utilisez celui que vous avez sous la main : amandes, noisettes, avoine…)
  • 1 belle pomme râpée
  • 1 cs bombée de mélasse (ou de sirop d’agave)
  • 30 g de sucre roux complet
  • 2 cs d’huile de sésame
  • 200 g de noix de coco râpée
  • 100 g de noix au choix (pour ma part, moitié noix de cajou moitié noix du Brésil, mais choisissez vos noix préférées)
  • 180 g de flocons d’avoine (ou autres flocons de céréales)
  1. Préchauffez votre four à 150°C.
  2. Dans un grand saladier, placez tout vos ingrédients : okara, pomme, mélasse ou agave, sucre, coco, noix concassées. Mélangez à la cuillère en bois ou à la main.
  3. Étalez votre appareil sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé. Enfournez pour 50 min.
  4. Au sortir du four, attendez quelques minutes que votre granola refroidisse, puis émiettez-le plus ou moins grossièrement selon votre préférence. S’il est encore humide et manque de croustillant (c’était mon cas), placez-le de nouveau au four, à 100°C cette fois, une 20aine de minutes ou jusqu’à ce qu’il soit bien sec.
  5. Placez votre granola maison dans un pot en verre jusqu’au moment de déguster. J’adore le manger au petit-déjeuner dans un bol de lait végétal 🙂

Ce granola à plu de façon unanime dans la maisonnée ! C’est une recette que je referai régulièrement en variant les plaisirs. Étrangement, c’est à grignoter, sans lait, que nous l’avons préféré, car les arômes explosent en bouche.

IMG_0169

Avant de vous quitter, je vous mets ici quelques liens utiles concernant l’okara :

Et toi, l’okara, tu connais ? Continuons l’échange en commentaires  ❤

Pâte à tartiner de betterave au sarrasin et aux noix

… Une pâte à tartiner version salée et vegan, totalement addictive…

IMG_0182

Amis gourmands, bonjour !

Lorsque le thème du Foodista Challenge fut annoncé par Nietzsche, paillettes et sac à main, j’ai sauté sur l’occasion et je me suis inscrite. Le thème ? « C’est tout cru ! ».

Je connaissais la cuisine crue (« raw food » comme disent nos amis les anglophones), mais je ne m’y étais jamais réellement intéressée. Jusqu’à ce que je rencontre Loly de Lolypop Kitchen ! Loly est passionnée de cuisine végétale et crue/fermentée/vivante depuis de nombreuses années, et nous avons fait appel à ses services pour mon repas d’anniversaire (eh oui, j’ai eu 20 ans). Et nous avons été époustouflés par sa cuisine… Nous avons découvert pleins de nouvelles saveurs, présentations et ingrédients. En bref, ce dîner m’a rendue très curieuse vis-à-vis de la cuisine crue et végétale.

C’était décidé, j’allais m’y mettre moi aussi. Au moins de temps en temps – il faut savoir que la cuisine crue, s’y elle est élaborée, est assez coûteuse : noix en tous genres, poudres de « super-aliments » souvent venues d’ailleurs, purées d’oléagineux… Une cuisine de fête en somme.

Je vous propose donc aujourd’hui une recette de pâté/tartinade/pâte à tartiner (c’est vous qui choisissez haha) toute rose à base de sarrasin, noix et betterave. Autant vous le dire tout de suite : c’est une tuerie ! Totalement addictive, nous l’avons dégustée sur des toasts, comme sauce pour crudités, pour accompagner des steaks vg…

Mais avant de vous présenter la recette, un petit rappel sur ce challenge 🙂

Foodista challenge

Connaissez-vous le foodista challenge ? 

Il s’agit d’un défi culinaire mensuel, qui regroupe blogueurs et non blogueurs autour d’un thème commun : cupcakes, goûter d’automne, saveurs d’Asie, Tea time, tartes aux fruits… Et j’en passe, et des meilleurs. Initié par la talentueuse Stéphanie du blog Cuisine moi un mouton, cette rencontre autour d’une recette a lieu chaque mois sous l’organisation des parrains et marraines. A chaque fin de défi, l’organisateur élit son successeur en choisissant la recette qui lui plaît le plus. Et l’aventure continue !

Y a-t-il des instruction pour le thème ?

Le thème doit être construit à partir de deux éléments dans cette liste de règles :

  • Un ingrédient imposé : Différents pour ceux qui préfèrent cuisiner sucré ou salé
  • Une couleur : Elle devra se retrouver dans la recette
  • Une lettre : Un des ingrédients de la recette devra débuter par cette lettre
  • Un pays : Les recettes devront s’en inspirer
  • Un accessoire : Il prendra la pose sur les photos de votre recette

Des règles ? 

Quelques règles sont à suivre pour participer :

  • Inclure la liste de tous les participants
  • Expliquer brièvement ce qu’est le foodista challenge
  • Citer le thème de l’édition et l’organisatrice
  • Intégrer le logo officiel du foodista challenge
  • Citer sa créatrice, Stéphanie, créatrice de  « Cuisine moi un mouton »

 

IMG_0181

Pâté de betterave au sarrasin et aux noix (vegan)

Pour 1 bocal :

  • 80 g de sarrasin décortiqué (en magasins bio)
  • 40 g de graines de courge
  • 40 g de cerneaux de noix
  • 100 g de betterave crue et râpée (ou cuite)
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cc de miso pur soja (en magasins bio, ou en épicerie asiatique)
  • 3 cs de jus de citron
  • 1 cc de moutarde
  1. Faire tremper le sarrasin pendant toute une nuit. Egoutter et bien rincer pour enlever tout le mucilage. Laisser égoutter quelques minutes, puis transférer dans le bol d’un mixeur.
  2. Ajouter les graines de courge, les noix, la betterave coupée en morceaux, l’ail pelé et dégermé, le miso, le jus de citron, la moutarde. Mixer le tout pour obtenir la consistance désirée, plus ou moins lisse.
  3. Conserver au réfrigérateur jusqu’à 48 heures dans un pot fermé et utiliser en tartines, sandwichs et accompagnement de galettes ou de crudités.

L’inspiration vient d’ailleurs ! J’ai déniché cette recette sur le site de Satoriz, et j’ai cru (hoho) comprendre que ces recettes étaient des créations de Cléa 🙂

IMG_0185

Quant à l’objet présent sur mes photos, j’ai choisi cette petite fleur rose vivace (des géranium macrorrhizum pour être précise). Nous avons un parterre de ces fleurs à l’entrée de notre jardin, et depuis mes 4 ans, chaque année, ce parterre qui fleurit est à mes yeux le symbole du printemps qui s’installe ! ❤

 

Ginger cookies cranberry et noix

… Moelleux de par leur texture, croquants grâce aux noix ! 

IMG_0027

Amis gourmands bonjour, 

Mes amis américains m’ont récemment offert un superbe livre de cuisine vegan, que je me suis bien entendu empressée de dévorer des yeux.

Vegan holiday kitchen

Et puis mon regard s’est posé sur cette recette de Ginger cookies, généreusement parfumés aux épices, et auxquels j’ai ajouté ma touche personnelle : des cranberries et des noix concassées ! Eh bien le résultat fut délicieux, proche d’un pain d’épices en cookies. Tout moelleux, ces biscuits ont fait notre bonheur gustatif 😉

La recette est simplissime !

IMG_0026

Ginger cookies végétaliens 

Ingrédients (environ 15 biscuits) :

  • 240 g de farine
  • 1 cc de levure chimique ou de bicarbonate de soude
  • ½ cc de sel
  • 2 cc de gingembre en poudre
  • 1 cc de cannelle
  • ½ cc de quatre épices
  • 160 ml de compote de pommes (ma compote était très sucrée, c’est pourquoi je n’ai pas rajouté de sucre par ailleurs dans la recette – si la votre est sans sucre, ajoutez alors du sucre roux à votre convenance)
  • 2 cs d’huile neutre
  • 2 cs de mélasse
  • 50 g de cranberries (ou raisins secs)
  • 50 de noix concassées
  1. Dans un saladier, placez tous les ingrédients secs : farine, levure, sel, épices, et mélangez.
  2. Creusez un puits au centre, versez-y la compote, l’huile et la mélasse. Mélangez afin d’obtenir une belle pâte à biscuits.
  3. Ajoutez les noix et les cranberries.
  4. À l’aide de deux cuillère à soupe, formez des boules de pâte de taille égale (environ 15), puis aplatissez-les légèrement afin de leur donner la forme souhaitée.
  5. Enfournez pour 12 min. Au sortir du four, placez-les sur une grille et laissez-les complètement refroidir.

IMG_0019

Thanks to my american friends for this recipe ❤

Rien que d’y penser, j’ai déjà envie d’en refaire… 

Steaks aux haricots blancs, noix et carottes (vegan)

Burger vg 3

Amis gourmands, bonjour !

Ah, les hamburgers maison… Un pur délice ! Eh bien aujourd’hui, je vous propose de délicieux steaks hachés maison, et 100% végétaux. Ils en existe de toutes sortes, avec des saveurs de tous horizons : aux lentilles vertes, aux lentilles corail, aux betteraves pour un aspect « saignant », avec des pois-chiches, des aubergines croustillants… Les possibilités sont illimitées, et franchement, on s’ennuie moins qu’avec un steak haché classique.

La version que je vous propose aujourd’hui est à base de haricots blancs, et agrémentée de carottes, de noix de Grenoble, avec une touche de moutarde qui change tout. Ils ont énormément plus – leur texture, avec le fondant dû aux haricots et le croquant aux noix, est à tomber.

Burger vg 5

Steaks végétaliens aux haricots blancs, noix et carottes 

Ingrédients (pour 5 steaks) :

  • 250 g de haricots blancs (pesés égouttés, en conserve ou cuits maison)
  • 1 oignon doux (ou rouge)
  • 3 carottes moyennes fraîchement râpées
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cs d’huile d’olive
  • 1 cc bombée de moutarde forte
  • 70 g de flocons de sarrasin (ou d’avoine petits)
  • 50 g de cerneaux de noix concassés
  • 2 cs de persil haché (optionnel – j’y ai mis de la coriandre, mais on ne la sentait absolument pas, son goût doit être trop fin pour supporter la cuisson…)
  • sel au goût
  1. Pelez et émincez l’oignon, et faites de même avec l’ail. Dans une poêle, faites chauffer l’huile, puis ajoutez-y l’ail et l’oignon et les carottes râpées, faites revenir à feu moyen environ 5 minutes.
  2. Pendant ce temps, écrasez les haricots blancs, la moutarde et le persil à la fourchette jusqu’à l’obtention d’une purée. Ajoutez les noix et salez au goût. Ajoutez les légumes cuits et les flocons de sarrasin, mélangez.
  3. Placez au frigo pour 30 min au moins.
  4. Façonnez 5 steaks à la main, puis faites-les revenir à la poêle dans un peu d’huile 5 à 6 min de chaque côté, en attendant bien que la première face soit totalement sèche avant de retourner délicatement. Vous pouvez aussi les poser sur une plaque recouverte de papier cuisson et enfourner pour 25 min à 180°C (j’ai choisi cette seconde option).
  5. Servez dans des buns avec une sauce vg au choix et des crudités pour un hamburger 100% végétal, ou bien avec une belle salade, des frites… Faites-vous plaisir !

Vous ne trouvez pas qu’avec les steaks vg, on s’ennuie moins qu’avec le traditionnel steak de viande ? Échangeons en commentaires 🙂

Cake à la banane, noix et raisins secs…à la machine à pain !

… Mon hybride à mi-chemin entre un cake et un pain, parfait pour le petit déjeuner ! 

IMG_4702IMG_4691

Amis gourmands, bonjour ! 

Dès que j’ai du temps libre, je feuillète des livres de recettes, je surfe sur la toile et constate avec admiration les recettes toujours plus inventives et appétissante des blogueuses culinaires : je ne peux pas m’en empêcher. Et je peux vous dire qu’entre les petits cahiers de recettes créés par mes soins, mes livres gourmands et toutes ces recettes stockées sur la toile (j’utilise Evernote !), ma to do list est longue. Trèèèèèèès longue.

Souvent, j’oublie les recettes au fur et à mesure que je les archive, mais parfois, en voyant un ingrédient traîner ici ou là dans la cuisine, j’ai comme un déclic. Une ampoule qui s’illumine au dessus de mon crâne. Ce fut le cas pour cette recette croisée dans un Régal un peu ancien : Sonia Ezgulian y présentait ses idées pour ne pas s’ennuyer avec la machine à pain.

Des bananes un peu mûres ? Un tour dans la machine à pain, deux trois ingrédients en plus, même pas besoin de saladier, même pas besoin de fouetter, mixer, mélanger, vous pouvez vous allonger sur un transat le temps que la MAP fasse son oeuvre, ou même vous coucher et trouver au réveil cette délicieuse chose… Elle est pas belle la vie ?!

IMG_4705

Géniteurs prêts à déguster mon cake (non sponsorisés)

Et vous, si vous possédez une MAP, comment faites-vous pour ne pas vous ennuyer ?

IMG_4693

Pour laisser un commentaire, cliquez sur la bulle juste en dessous à droite 😛

Cheesecake à la ricotta aux saveurs de l’automne : épices, noix du brésil, figues & abricots secs

IMG_2919
IMG_2928

Bonjour !

J’adore les cheesecakes ! Et vous avez dû le remarquer, car beaucoup de mes posts y sont consacrés : au chocolat noir et griottes, façon carrot cake, en trio chocolat-orange-Cointreau, façon pumpkin pie, ou encore exotique au citron vert et noix de coco, le cheesecake nous a régalé plus d’une fois !

J’aime sa fraîcheur, son onctuosité et surtout le fait qu’il soit déclinable à l’infini. Même si le cheesecake américain est traditionnellement au cream cheese et parfumé au citron, il suffit de bousculer les traditions pour confectionner des cheesecakes à base de fromage blanc, ricotta ou encore de mascarpone et aux goûts multiples, quitte à ajouter des noix concassées de toute sorte dans la base, des épices, des fruits…

Lorsque j’ai découvert que Lyne du très beau blog Épices & moi organisait un concours ayant pour thème Couleurs et saveurs d’automne, j’ai sauté sur l’occasion pour réaliser un nouveau cheesecake avec tout ce que l’automne nous offre de meilleur : noix, épices et fruits secs gorgés de saveurs composent ce cheesecake à base de ricotta qui, encore une fois, nous a régalés à l’heure du dessert.

Cheesecake ricotta, fleur d’oranger, figues & abricots secs

Préparation : 1 heure

Ingrédients :

  • 80 g de noix du brésil (torréfiées)
  • 150 g de digestive biscuits
  • 80 g de beurre salé
  • 250 ml de jus d’orange
  • 200 g de figues séchées
  • 50 g d’abricots secs
  • 1 cc de quatre-épices
  • 350 g de cream cheese à température ambiante
  • 350 g de ricotta
  • 2 cs de fleur d’oranger
  • 100 g de sucre muscavado
  • 2 œufs

1)   Pour le fond, placez vos biscuits dans un sac congélation, puis tapez dessus avec un rouleau à pâtisserie afin de les réduire en miettes (plus ou moins fines, j’aime quand il reste encore quelques grosses miettes qui apportent du croquant). Dans un saladier, placez les biscuits réduits en miette, le beurre fondu et les noix torréfiées et grossièrement hachées.

2)   Mélangez bien, puis tassez à l’aide d’un verre au fond d’un moule à charnière tapissé de papier sulfurisé. Placez au réfrigérateur.

IMG_2904

3)   Préchauffez votre four à 160°C.

4)   Dans une petite casserole, placez vos fruits secs coupés en 4, vos épices et le jus d’orange, puis laissez frémir une dizaine de minutes sans couvrir, ou jusqu’à ce que les fruits soient bien dodus et gorgés de jus. Étalez cette préparation sur la base biscuitée.

IMG_2908

5)   Préparez la garniture : mélangez dans un grand saladier et au fouet électrique le cream cheese, la ricotta, la fleur d’oranger et le sucre. Ajoutez les œufs un à un et mélangez de nouveau, juste le temps d’obtenir un mélange homogène.

6)   Versez votre préparation sur les fruits secs.

IMG_2915

7)   Placez au four pour 1 heure à 1 heure 15.

8)   Laissez le cheesecake refroidir dans le four entrouvert, puis placez-le au réfrigérateur pour minimum 3 heures, au mieux une nuit.

IMG_2938IMG_2936Merci d’être toujours plus nombreux à me suivre, et à bientôt pour une nouvelle recette ! 

Cheesecake au potiron, sirop d’érable et épices douces – Challenge un gâteau d’anniversaire original et gourmand !

IMG_2750Bonjour bonjour !

Je reviens aujourd’hui avec une recette gourmande et originale, qui, je l’espère, vous plaira tout particulièrement.  C’est un cheesecake façon « pumpkin pie », vous savez cette tarte au potiron, épices (noix de muscade, cannelle et gingembre) et noix de pécan typique des USA, qui se sert tout au long de l’automne, ainsi que le jour de « thanksgiving ».

Pas de thanksgiving ici ? Qu’à cela ne tienne, j’ai décidé de revisiter cette tarte traditionnelle et d’en faire un savoureux cheesecake au potiron, sirop d’érable, amandes, et glaçage au fromage blanc. Et ce, à l’occasion d’un anniversaire !

IMG_2744

Étonnant au premier abord, ce cheesecake a su plaire auprès de mes convives grâce à son goût tout doux, sa saveur sucrée de potiron et ses amandes croquantes…

Un véritable délice, et pas si lourd que cela, puisque réalisé en grande partie au fromage blanc, et sucré naturellement grâce au sirop d’érable. De quoi se faire plaisir sans complexe, puisque la purée de potiron contient aussi du fer, de la vitamine A…

IMG_2747

IMG_2753

Cheesecake au potiron, sirop d’érable et épices douces 

Ingrédients (pour un moule à charnière de 20 à 25 cm de diamètre) :

  • 500 g de purée de potiron (ou tout autre courge, cela revient à 900 g de chair fraîche)
  • 200 g de cream cheese (type Philadelphia) à température ambiante
  • 350 g de fromage blanc à 40% de matière grasse
  • 6 cs de sirop d’érable (à défaut du sirop d’agave ou un miel doux)
  • 3 gros œufs
  • 1 cc de gingembre en poudre
  • 1 cc de cannelle en poudre + une autre
  • 1 cc de noix de muscade fraîchement râpée (c’est meilleur !)
  • 50 g de beurre
  • 200 g de « digestive biscuits »
  • 70 g d’amandes grossièrement concassées (ou noix, noisettes…)
  • 300 g de fromage blanc + 1cs de lait
  • 1 feuille de gélatine (2 g)
  • des graines de courges pour la déco (facultatif)

1)   Si vous réalisez votre purée de potiron maison, préchauffez votre four à 200°C. À l’aide d’un gros couteau, coupez votre courge en gros morceaux (attention aux doigts), puis enlevez les graines à l’aide d’une cuillère à soupe. Enfournez pour 40 à 45 min, ou jusqu’à ce que la chair du potiron soit tendre.

2)   Pendant ce temps, préparez le fond de votre cheesecake : dans un sac congélation, placez vos biscuits puis écrasez-les plutôt finement à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.

3)   Placez les miettes dans un petit saladier, ajoutez-y le beurre fondu et les amandes concassées (je les torréfie quelques minutes à sec dans une poêle sans jamais cesser de remuer : les arômes sont exaltés ! Mais c’est tout à fait facultatif). Remuez à l’aide d’une cuillère en bois, jusqu’à l’obtention d’une texture de sable mouillé.

4)   Répartissez les miettes sur le fond de votre moule, répartissez puis uniformisez à l’aide du fond d’un verre. Placez au frigo pendant la suite des opérations.

5)   Récupérez votre potiron, baissez le four à 180°C. Laissez refroidir quelques minutes, puis, à l’aide d’une fourchette et une fois la peau du potiron retirée (c’est facile lorsque c’est cuit !), écrasez votre chair en purée. Réservez.

6)   Dans un grand saladier, placez le cream cheese à température ambiante, détendez à l’aide d’un fouet électrique. Ajoutez le fromage blanc, les 3 cc d’épices, le sirop d’érable, les œufs un par un, en fouettant brièvement entre chaque ajout.

7)   Ajoutez enfin la purée de potiron. Mélangez.

8)   Répartir votre appareil sur le fond biscuité, puis placez au four pour 50 min.

9)   Au bout de 50 min, sortez votre cheesecake du four et laissez-le refroidir sur une grille.

10) Préparez pendant ce temps le glaçage au fromage blanc (facultatif) : Placez la feuille de gélatine dans un bol d’eau froide pour 10 min.

11) Placez 1 cs de lait bien chaud (mais pas bouillant) dans un bol, puis mettez-y la gélatine et mélangez à la fourchette pour faire fondre la gélatine. Ajoutez-y le fromage blanc (300 g), 1 cc de cannelle (et, si vous le souhaitez, encore d’autres épices…), mélangez.

12) Étalez sur votre cheesecake refroidit puis décorez de graines de courges, noix de muscade râpée… Faites-vous plaisir 😉

13) Réservez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.`

IMG_2752Belle semaine à tous !