Carrés gourmands aux fruits secs (vegan) 🌰

IMG_3077

Ami-e-s gourmand-e-s, bonjour ! 👋

Les carrés que je vous propose aujourd’hui sont riches et réconfortants. Posé sur un base de pâte sablée 100% végétale se trouve un mélange de fruits secs et de noix, gourmand à souhait.

Ils sont parfaits pour accompagner le thé ou le café 🙂

Carrés dattes et noix (vegan) 🌰

Ingrédients :

  • 120 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 120 g d’huile de coco ou de margarine (100% végétale et sans huile de palme) à température ambiante
  • 110 g de dattes
  • 100 g de noix
  • 50 g de raisins secs (ou autre fruits secs)
  • 50 g de noix de coco râpée
  • 1 cc d’extrait de vanille (optionnel)
  • 2 cs de fécule (maïs, tapioca, pomme de terre)
  1. Préchauffez votre four à 190°C. Chemisez votre moule de papier sulfurisé.
  2. Dans un saladier, mélangez la farine, le sel et l’huile à la fourchette jusqu’à l’obtention d’une pâte grumeleuse.
  3. Pressez la pâte ainsi obtenue dans votre moule, puis enfournez pour 12 à 14 min.
  4. Pendant ce temps, coupez les dattes en morceaux, puis plongez les dans un peu d’eau bouillante dans une casserole. Baissez le feu, laissez frémir environ 10 min.
  5. Dans un saladier, mélangez la pâte de date ainsi obtenue aux autres ingrédients : les noix concassées, les raisins, la fécule et la vanille. Enfournez à nouveau pour 15 min environ.
  6. Sortez le sablé du four, laissez tiédir puis coupez-le en carrés ou losanges. Régalez vous !

L’inspiration vient d’ailleurs ! Cette recette me vient du livre La revanche des véganes aux Éditions l’âge d’homme.

IMG_3080

Ça vous plaît ? N’hésitez pas à liker ma page Facebook, mon Instagram & à me laisser un commentaire ! 🍋

Publicités

Cruffes à la noix de coco et graines de tournesol

IMG_0482

IMG_0478

Amis gourmands, bonjour !

Je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle recette de pâtisserie crue : des « cruffes » (ou truffes crues) à la noix de coco et aux graines de tournesol. En plus d’être absolument délicieuses, ces cruffes sont très saines car riches en protéines végétales, en glucides et en fibres.

L’avantage avec cette recette, c’est que l’on peut varier les plaisirs : si vous n’avez pas envie d’utiliser des graines de tournesol (quoiqu’elles soient les oléagineux les moins onéreux du marché… 3/4€ le kilo en bio contre 25€ pour des amandes par exemple !), libre à vous d’utiliser tout autre noix ou graines. Vous souhaitez y intégrer des fruits secs (abricots, figues, banane, papaye…) ? Pas de soucis 😉 Du cacao ? Allez-y ! Bref, vous l’aurez compris, cette recette est variable à l’infini.

Prête en quelques minutes à l’aide de votre blender/mixeur préféré (il se doit d’être un peu robuste !), il vous suffira de les oublier quelques temps au réfrigérateur avant dégustation.

IMG_0481

Cruffes à la noix de coco et graines de tournesol (vegan & sans gluten)

  • 100 g de graines de tournesol
  • 10 dattes dénoyautées
  • 2 cs de sirop d’érable
  • 160 g de noix de coco en poudre + 80 g
  • 1 cs de vanille liquide (ou 1 cc d’extrait de vanille)
  • 1 à deux cs de graines de cacao crues (ou tout autre ingrédient de votre choix)
  • 1 pincée de sel
  1. Dans un poêle à sec, faites torréfier les graines de tournesol à feu moyen-fort pendant environ 5 min sans jamais cesser de remuer, ou jusqu’à ce que les graines dégagent une agréable odeur de grillé.
  2. Dans le bol de votre mixeur/blender, placez tous les ingrédients en commençant par les liquides. Blender jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et légèrement huileuse.
  3. Lorsque la pâte est prête, ajoutez les graines de cacao crues que vous aurez préalablement concassées en pépites.
  4. Formez des petites boules à l’aide de vos mains, roulez-les dans la noix de coco en poudre (vous pouvez aussi utiliser du cacao en poudre, des graines de tournesol…).
  5. Placez au réfrigérateur jusqu’à dégustation.

L’inspiration vient d’ailleurs ! Rebecca Leffler parle de ces « boules énergétiques » dans son livre Green, Glam et gourmande

IMG_0475

Cheesecake ricotta-myrtilles

IMG_0084

IMG_0086

Amis gourmands, bonjour ! 

Pour le cas des cheesecakes, c’est tout ou rien. Soit on adore, soit on déteste.

J’ai choisi mon camp : les cheesecakes sont mes amis 😉

Je vous propose aujourd’hui une recette de cheesecake alliant la douceur fruitée des myrtilles au lacté de la ricotta. La crème est fondante, le biscuit croquant…

Cheesecake ricotta-myrtilles 

Ingrédients (pour un moule d’environ 20 cm de diamètre):

  • 200 g de farine
  • 100 g de beurre demi-sel froid
  • 80 g de sucre muscovado clair (ou roux)
  • 3 œufs
  • 200 g de myrtilles (surgelées ou fraiches)
  • 250 g de ricotta
  • 250 g fromage blanc
  • les graines de la gousse d’une vanille (facultatif)
  1. Préchauffer le four à 180°.
  2. Mélanger la farine, le beurre, 40g de sucre en poudre et le sel pour obtenir une pâte sableuse.
  3. Ajouter l’œuf et mélanger avec les mains.
  4. Placer la pâte dans un moule amovible (de préférence) de 20 cm de diamètre environ.
  5. Cuire 15mn.
  6. Pendant ce temps, faire cuire les myrtilles avec le reste de sucre 5 mn environ.
  7. Ôter du feu et ajouter la ricotta, le fromage blanc, les graines de la gousse de vanille et les 2 œufs.
  8. Mélanger bien au fouet et verser sur la pâte précuite.
  9. Cuire de nouveau 30mn.
  10. Laisser refroidir et placer au frais au moins 1h.

IMG_0087

To my american friends… ❤

Merci de me lire et à la semaine prochaine ! 🙂

> Pour laisser un commentaire, c’est la petite bulle juste en dessous à droite 😛

Crème dessert de tapioca sur lit de confiture (vegan)

…des petits pots remplis de douceur !IMG_0180

IMG_0176

Amis gourmands, bonjour !

À l’occasion du concours sur les confitures de Perrine, je me suis creusée la tête. Une peu trop longtemps peut-être, puisque son concours se termine le 15 Juillet !

J’adore le tapioca ! Ces petites billes faites à partir de farine de manioc (saviez-vous que ce dernier est toxique avant traitement ??), aussi appelées « perles du Japon », sont très appréciée en Asie ainsi qu’en Afrique pour leur faculté de gonfler au contact d’un liquide chaud ou froid. On s’en sert autant en plat salé que sucré, et je vous les présente aujourd’hui sous une forme plutôt classique, celle du « pudding », dont le goût et la texture me fait irrémédiablement penser à celui du riz au lait, mais en meilleur.

Dans cette recette, la vanille infuse délicieusement le lait et le tapioca, et la confiture (j’ai choisi fraise, et kumquat !) apporte un superbe équilibre à cette crème.

C’est un dessert simple, végétal, délicieux et original ! Je serais vous, je testerais… 😉

Crème dessert de tapioca sur lit de confiture

Ingrédients :

  • 1 L de lait (soja pour moi, mais choisissez le lait que vous préférez)
  • 100 g de billes de tapioca
  • 1 belle gousse de vanille
  • 80 g de sucre (je garde toujours mes gousse de vanille déjà utilisées que je stocke dans un pot en verre avec du sucre blanc : après quelques semaines, mon sucre est délicieusement vanillé. C’est celui que j’utilise ici)
  • 8 cs de confiture de votre choix
  1. Portez le lait à ébullition, avec la gousse de vanille fendue en deux et grattée (ajoutez les graines au lait) et le sucre.
  2. Versez alors le tapioca en pluie tout en mélangeant. Faites cuire une vingtaine de minutes à feu moyen, sans cesser de remuer, ou jusqu’à ce que les billes deviennent gonflées et complètement transparentes.
  3. Dans le fond 8 petites verrines ou 6 moyennes, placez 1 cs de la confiture de votre choix (n’hésitez pas à choisir différents parfum pour laisser le choix à vos goûteurs !), versez ensuite le tapioca tiédi dessus.
  4. Placez le tout au frigo et dégustez quand vous le souhaitez !

IMG_0182

Si vous voulez laisser un commentaire, cliquez sur la petite bulle juste en dessous à droite 😛

Entremet d’anniversaire crousti-fondant : mousse givrée noisette et chocolat au lait, feuillantine pralinée et crumble aux amandes

… Un nom à rallonge pour un gâteau festif façon Lenôtre ! 

IMG_0114

IMG_0115

Amis gourmands, bonjour !

Aujourd’hui c’est la fête ! Tout d’abord puisque mon frère a eu 26 ans, mais aussi parce-que la Bataille Food, mise en place par Jenna du Bistrot de Jenna, a 2 ans.

Pour fêter cela, le thème du mois de juin est « un gâteau d’anniversaire pour la Bataille Food » (celui du mois dernier était « Bollyfood », choisi par Dorian). Je vous présente donc cette tuerie, élégante et à faire craquer toute la tablée. Ce « gâteau » (ou entremet) de fête est constitué d’une riche mousse de chocolat au lait à la noisette, posée sur un feuillantine de crêpe dentelles et pralinoise, accompagnée de son crumble aux amandes.

Tout un programme ! Pour ce qui est de la réalisation, elle peut paraître un peu ardue. Il y 4 réalisations différents à faire (un chantilly + crème anglaise à la vanille et au chocolat, une feuillantine, un crumble), mais puisque la base mousseuse doit reposer au moins 4 heures au congélateur, j’ai, la veille, réalisé la mousse et le crumble (que je garde dans un pot en verre), et, le jour même, réalisé la feuillante. Ce qui fait qu’en plus d’être bluffant et même si la recette semble fastidieuse, ce gâteau est finalement très pratique à faire pour recevoir, puisqu’il n’y a presque rien à faire le jour même, si ce n’est démouler la bête.

Le crousti-fondant chocolat noisette

Ingrédients (pour 8 personnes):

Pour la base mousseuse :

  • 25 cl de lait
  • 3 jaunes d’œufs
  • 10 g de sucre (vanillé maison pour moi)
  • 1 gousse de vanille
  • 300 g de chocolat au lait
  • 25 cl de crème fleurette (liquide et entière, 30%)
  • 1 cs de purée de noisette (en magasin bio) (facultatif)

Pour la feuillantine :

  • 125 g de gavottes
  • 200 g de pralinoise

Pour le crumble aux amandes :

  • 80 g de farine
  • 80 g de sucre
  • 80 g de beurre mou (pas fondu !)
  • 60 g de poudre d’amandes (ou de noisettes !)
  1. Au préalable, mettez votre bol, vos fouets et votre crème fleurette au congélateur avant de la monter en chantilly quelques dizaines de minutes plus part.
  2. En attendant, préparez votre crème anglaise : Portez le lait et la gousse de vanille grattée à ébullition. Laissez infuser 10 min hors du feu. Retirer la gousse. (Ne jeter pas cette dernière, laisser-la sécher sur un petite assiette puis placez-la dans un bocal de sucre blanc ou roux. Queques semaines plus tard, vous obtenez un délicieux sucre vanillé maison ! Plus il y aura de gousses dans votre bocal, plus le sucre sera parfumé). Fouettez ensemble le sucre (vanillé ou non) et les jaunes d’œufs, jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Versez la moitié du lait chaud en filet sur les jaunes en remuant. Cuisez sur feu doux jusqu’à ce que le mélange épaississe et nappe la spatule. Faites un trait sur la spatule avec votre doigt : s’il est net, la crème est prête ! Yum !
  3. Versez la crème anglaise chaude sur le chocolat au lait en morceaux, attendre deux minutes, puis mélangez. Si le chocolat n’est pas tout à fait fondu (ce qui était mon cas), placez le mélange pour quelques seconde au micro-ondes, mélangez.
  4. Préchauffez votre four à 180°C.
  5. Fouettez la crème fleurette bien froide en chantilly, puis incorporez-la à la crème au chocolat refroidi avec un spatule, afin d’obtenir un mélange aérien.
  6. Coulez la mousse dans un moule en silicone (en forme de cake, rond…). Si vous n’en avez pas, chemisez votre moule de papier sulfurisé.
  7. Placez au congélateur pour au moins 4-5 heures, ou toute une nuit.
  8. Mettez tous les ingrédients pour le crumble dans un bol, mélangez avec les mais jusqu’à l’obtention de grosses miettes. Versez dans un grand moule chemisé de papier sulfurisé. Enfournez pour 15 à 20 min. Réservez.
  9. Quelques heures avant de dégusté cette tuerie, réalisez la feuillantine en versant la pralinoise fondu (bain-marie ou four à micro-ondes) sur les gavotes écrasées. Remuez pour bien les enrober de chocolat. Versez alors le croustillant sur la mousse prise, égalisez avec une cuillère, replacez au congélateur .
  10. Trente minutes avant de déguster votre dessert, démoulez la bête. Ajoutez le crumble aux amandes. Dégustez !

IMG_0117

IMG_0118

Faites-vous plaisir ! 

Clic ! Pour voir les splendides réalisations des autres participants !

> Pour laisser un commentaire, c’est la bulle juste en dessous à droite <

Tapioca façon riz au lait vanillé

imageimage-5Amis gourmands, bonjour !

Allez savoir pourquoi, je n’ai jamais aimé le riz au lait, ni la semoule au lait. Alors quand j’ai aperçu cette recette de Tapioca au lait vanillé façon riz au lait dans le hors série Saveurs spécial desserts de cette année, je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais d’en tester une alternative.

La première fois que j’ai goûté du tapioca, c’était aux États-Unis dans ma famille d’accueil : le tapioca était utilisé pour épaissir une compote de rhubarbe. J’ai tout de suite adoré ! Il ne m’en fallait pas plus pour tester une recette une fois revenue en France (un an après, certes…).

Je vous propose donc cette recette simplissime, qui nécessite très peu d’ingrédients et qui fera son petit effet auprès de votre famille et amis.image-2

Tapioca façon riz au lait vanillé

Ingrédients :

  • 1 litre de lait
  • 100 g de sucre (muscovado clair pour moi, vous pouvez aussi utiliser du Sukrin, ou du miel)
  • 2 belles gousses de vanille
  • 100 g de petites billes de tapioca

1. Dans une casserole, placez le lait avec les graines de vanille et les gousses grattées. Placez sur feu doux à moyen jusqu’à ébullition.
2. Lorsque le lait bout, ajoutez le tapioca et mélangez au fouet. Continuez de mélanger régulièrement pendant les 20 minutes qui suivent afin d’éviter que le tapioca ne s’amalgame.
3. Sortez la casserole du feu et ajoutez le sucre en mélangeant, puis retirez les gousses de vanille.
4. Versez dans des pots puis, une fois complètement refroidis, placez-les au frais jusqu’à dégustation. Vous pouvez aussi déguster le tapioca au lait vanillé à température ambiante.image-4

Bises gourmandes et belle semaine à tous

Lait d’avocat à la vanille – Battle Food n°20

IMG_3784IMG_3786Amis gourmands bonjour !

Ouf, juste à temps ! Et oui, juste à temps après ma longue journée au lycée en ces temps de révisions Abitur + Bac de vous poster la recette simplissime de ce lait d’avocat vanillé, étonnant au premier abord, très doux et goûteux.

J’adore sa couleur vert tendre, son odeur de lait frais et sa saveur d’amande fraîche et de vanille. Réalisé en quelques minutes seulement, ce lait deviendra un incontournable de vos brunch et goûters !

Lait d’avocat à la vanille

Ingrédients (pour 4 personnes ) :

  • 1 avocat mûr à point
  • 50 g de sucre blanc en poudre (rendez-vous à la fin de l’article, je vous parle d’une découverte : le sukrin)
  • 1 litre de lait 1/2 écrémé, froid
  • 1 gousse de vanille
  1. Retirez la peau et le noyau de l’avocat.
  2. Déposez la chair dans un mixer (elle doit être tendre et avoir  une belle couleur)
  3. Fendez la gousse de vanille pour en prélever les petits grains.
  4. Ajoutez-les à la chair d’avocat.
  5. Ajoutez le lait et le sucre.
  6. Mixez jusqu’à obtenir un mélange homogène et crémeux (30 secondes à une minute).
  7. Servez ou réservez au frais (pas plus de 24 heures).

La recette me vient de Marmiton , je n’ai rien modifié.

Le sukrin, vendu entre autre sur le site Écoidées, est un sucre blanc à l’apparence du sucre raffiné de betterave qui, en réalité, est un édulcorant 100% naturel composé d’érythritol, que l’on trouve dans les fruits, les aliments fermentés ou la sauce soja. Sukrin est adaptée pour les régimes pauvres en glucides et peut être utilisée par les diabétiques car elle a peu d’impacts sur le taux de glycémie ou d’insuline.
  • Mon avis : le Sukrin a un pouvoir sucrant à 70% comparé à celui issu de la betterave. Elle a un goût assez surprenant, plutôt frais, et j’aime l’utiliser en petite quantité (sinon cela à tendance à m’écoeurer). Contrairement au sucre classique, Sukrin n’abime pas les dents et prévient les caries. En revanche, le prix est assez musclé, comme la plupart des sucres alternatifs.
IMG_3794Je participe à la Battle Food n°20 organisée par Anna et Olivia ! (un tour sur leur site pour découvrir les 112 autres participants !)
Merci de me suivre et à tout bientôt !
Pour laisser un commentaire, cliquez sur la petite bulle juste en dessous à droite 😛

Cupcakes naturellement marbrés orange, betterave & vanille

photo 2imageOui, vous avez bien lu… Betterave !

Rassurez-vous, la betterave n’est là que pour sa formidable couleur : car point de colorant artificiel dans cette recette, puisque c’est vous qui confectionnez un formidable sirop orange-betterave-vanille qui viendra colorer et parfumer votre pâte à gâteau.

Ces cupcakes justement, parlons-en : étonnamment légers et au bon goût d’orange et de vanille, ils ont su nous séduire par leur côté festif et gourmand.

Quelques conseils : ne vous cassez pas trop la tête avec le marbrage, le dessus du muffin étant recouvert par le glaçage meringué, et n’ayez pas la main trop lourde sur le glaçage, au risque d’obtenir des cupcakes trop sucrés et de perdre l’équilibre des saveurs.

Cupcakes marbrés orange, betterave et vanille

Pour le sirop :

  • 200 ml de jus de betterave (maison à l’aide d’une centrifugeuse ou en magasin bio)
  • 50 g de sucre complet (muscovado, clair ou foncé)
  • 1/2 gousse de vanille
  • le zeste non râpé d’une orange bio

Pour la pâte :

  • 200 ml d’huile de tournesol
  • 180 g de sucre complet
  • 1 pincée de sel
  • 4 oeufs moyens
  • 350 g de farine semi-complète
  • 2 cc de levure chimique
  • 30 g d’amandes en poudre

Pour le glaçage meringué (« 12 minutes frosting » pioché chez Bénédicte !) :

  • 155 g de sucre blanc
  • 40 ml d’eau
  • 2 blancs d’oeufs
  • les graines d’une gousse de vanille

1)   Préparez le sirop-colorant : Dans une casserole, versez le jus de betterave avec le sucre, la demi gousse de vanille grattée et les zestes d’orange. Portez à ébullition puis laissez frémir environ 10-15 minutes jusqu’à l’obtention d’un sirop rouge foncé. Le mélange doit avoir réduit des trois-quarts.  Versez dans un petit bol et laissez refroidir. Veillez à récupérer les zestes maintenant colorés de rouge et posez-les sur une assiette avant de les couper finement. Cette dernière étape est facultative, les zestes vous serviront uniquement à décorer le glaçage de vos cupcakes (oui, je sais ce que vous pensez ! Mais ce sont bien des zestes d’orange et non des morceaux de betterave !).

2)   Dans un grand saladier, mélangez l’huile avec le sucre, ajoutez le sel, les œufs et fouettez au fouet électrique jusqu’à ce que le mélange mousse. Ajoutez la farine et la levure tamisée, mélangez à la spatule. Placez la moitié de la pâte dans un second saladier.

3)   Ajoutez-y le sirop (réservez une cuillère à soupe de sirop pour le glaçage) et la poudre d’amandes, mélangez.

4)   Préchauffez votre four à 180°C.

5)   Versez alternativement une cuillerée à café de chaque mélange dans des moules à muffins (en silicone ou des caissettes individuelles en papier), puis marbrez à l’aide d’un cure-dent.

6)   Enfournez pour 20 à 25 minutes.

image_6image_4

7)   Pendant ce temps, préparez le glaçage : Mélangez tous les ingrédients dans un petit saladier résistant à la chaleur puis fouettez le tout à l’aide de fouets électriques, jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Placez-le ensuite au-dessus d’une casserole d’eau bouillante en veillant bien à ce que le fond de votre récipient ne soit pas en contact avec l’eau pour ne pas cuire vos blanc (votre glaçage si lisse et brillant deviendrait granuleux…), puis fouettez pendant 10 à 12 minutes en veillant bien à fouetter de façon uniforme l’ensemble du mélange, même au fond du saladier.

8)   Une fois vos muffins complètement refroidis, placez votre glaçage dans une poche à douille cannelée puis dressez vos cupcakes selon vos envies, en veillant à ne pas avoir la main trop lourde sur ce glaçage très sucré.

image
Vos cupcakes sont prêts à être dévorés et se conservent à température ambiante pendant 2 jours 😉

Encore une recette qui me vient de mon livre de pâtisserie fétiche, un livre allemand sur la pâtisserie d’un nouveau genre, avec tout plein de merveilleuses recettes aux légumes : Kuchenwunder de Christa Schemedes

Joyeuses Pâques les amis !

Gâteau du bûcheron pommes, dattes et croustillant de noix de coco (c’est pas pour les mauviettes !)

IMG_3394IMG_3401Bonjour les gourmands !

Le gâteau que je vous présente aujourd’hui a fait l’unanimité dans mon entourage par son moelleux très « chewy » et son bon goût de dattes qui vous caresse le palais. La noix de coco apporte le croustillant, les fruits l’humidité et la douceur…

Vous l’aurez compris, ce gâteau moelleux-humide-croustillant-riche-en-dattes-et-pommes-avec-un-bon-goût-de-noix-de-coco s’adresse à un public pratiquant une activité physique disons…régulière !

Il parait que le mystère plane sur l’origine du nom de ce gâteau, c’est vrai qu’il n’existe pas de gâteau du serrurier, de l’horloger et encore moins du facteur ! Selon moi ce gâteau est tout simplement riche et réconfortant, et je m’imagine aisément un bûcheron très heureux de trouver en rentrant du travail un beau gâteau, un gâteau du bûcheron justement 😉

J’invite solennellement tous les bûcherons de la terre à ma table ! (Bon, les autres aussi sont invités, mais pas un mot !).

Gâteau du bûcheron

Ingrédients :

Pour le gâteau :

  • 3 pommes moyennes épluchées, épépinées et râpées (entre 400 et 500g)
  • 170 g de dattes séchées dénoyautées et hachées
  • 1 cc de bicarbonate de soude (alimentaire !)
  • 250 ml d’eau bouillante
  • 125 g de beurre ramolli
  • 1 cc d’extrait de vanille liquide
  • 100 g de sucre complet (muscovado foncé)
  • 1 gros œuf
  • 225 g de farine

Pour le croustillant :

  • 60 g de beurre
  • 30 g de sucre complet
  • 125 ml de lait
  • 50 g de noix de coco râpée

1)   Préchauffez votre four à 180°C. Chemisez votre moule (de préférence carré et profond de 20 à 25 cm de côté) de papier sulfurisé.

2)   Dans un saladier, mélangez délicatement les pommes râpées, les dattes hachées et le bicarbonate de soude, ajoutez l’eau bouillante, couvrez de papier film et laissez reposer une dizaine de minutes, le mélange mousse, c’est tout à fait normal !

3)   Pendant ce temps, battez au fout électrique le beurre mou, l’extrait de vanille, le sucre et l’œuf jusqu’à l’obtention d’un mélange aérien et mousseux. Versez sur les fruits et mélangez à la spatule, puis incorporez la farine.

4)   Versez la pâte dans votre moule puis enfournez pour 50 minutes.

5)   Pendant les 15 dernières minutes de cuisson du gâteau, préparez le croustillant : dans une petite casserole, mettez tous les ingrédients et faites fondre à feu doux en remuant.

6)   Nappez le gâteau de ce mélange au sortir du four à l’aide d’une spatule , puis enfournez de nouveau pour 20 minutes, jusqu’à ce que la garniture soit dorée et croustillante.

7)   Au sortir du four, laissez votre gâteau reposer 10 minutes avant de la démouler sur un grille et de le déguster tiède ou froid !

IMG_3396

La recette me vient de mon livre fétiche, « le grand livre Marabout de la pâtisserie facile » ! J’ai tout de même divisé les quantités de sucre par deux, pour apprécier pleinement les autres ingrédients de la recette 🙂

 

Biscuits damier chocolat-vanille et cranberry-orange

IMG_2409Bonjour !

Je vous présente aujourd’hui des petits biscuits forts sympathiques puisqu’en forme de damier ! 😉

Ils sont composés de deux pâtes à biscuit (l’une est aromatisée au cacao amer et vanille, l’autre aux cranberries et zestes d’orange) que l’on coupe, puis que l’on emboîte savamment afin de former ces mignons petits damiers 100% comestibles !

C’est plus simple que cela en a l’air, cela fait son petit effet sur la table en accompagnement du café, et surtout c’est délicieux !

Vous vous laisserez bien tenter ? Ça tombe bien, la recette vous attend juste en dessous 🙂

Biscuits damier chocolat-vanille et cranberries-orange

Ingrédients :

  • 200 g de beurre mou
  • 100 g de sucre
  • les graines d’1 gousse de vanille (Cap d’Ambre vanille)
  • 1 œuf
  • 300 g de farine
  • 1 cs de cacao amer en poudre
  • le zeste d’une orange bio
  • 40 g de cranberries séchées
  • 1 blanc d’œuf

1)   Au fouet électrique, battez le beurre avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez l’œuf et battez de nouveau.

2)   Incorporez la farine en deux fois, puis divisez la pâte en deux parties égales (j’ai pesé mes pâtons), et disposez-les dans deux saladiers différents.

3)   Dans une première partie, ajoutez les cranberries finement hachées et le zeste de l’orange râpé. Pétrissez jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse.

4)   Dans votre deuxième pâton, ajoutez le cacao amer et les graines de vanille, pétrissez de même.

5)   Étalez chaque pâte en un rectangle de 4,5 x 4,5 x 15 cm, puis enveloppez chaque rectangle de pâte dans du papier film et placez pour une trentaine de minutes au réfrigérateur.

6)   Passé ce temps, découpez chaque rectangle en trois dans le sens de la longueur, puis de nouveau chaque bande en trois, toujours dans le sens de la longueur. Vous devez obtenir 9 bandes par pâtons de 1,5 x 1,5 x 15 cm.

7)   Badigeonnez ensuite chaque bande de blanc d’œuf (c’est notre colle alimentaire) et superposez 3 bandes de pâtes, en alternant les couleurs.

8)   « Collez » 3 piles ainsi obtenues pour former un rectangle, sans oublier de badigeonner vos rectangles de blanc d’œuf entre chaque superposition.

9)   Placez de nouveau pour trente minutes au réfrigérateur vos deux rectangles de pâte.

10) Préchauffez votre four à 180°C.

11) À l’aide d’un couteau pointu, découpez chaque rectangle de pâte en tranches d’un centimètre d’épaisseur. Posez vos petits damiers ainsi obtenus sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, en les espaçant de trois cm (ils gonflent légèrement à la cuisson).

12) Faites cuire vos biscuits 15 min environ. À la sortie du four, laissez-les reposer sur une grille une dizaine de minutes avant de dévorer ces petites merveilles !

IMG_2415